21. déc., 2017

Jeux des îles

Des hôtels comme village

 

Les 10e Jeux des Îles approchent à grands pas. Au lieu d’un village olympique, un pôle hôtelier abritera les jeux.

 

À moins de deux ans de l’ouverture des 10e Jeux des Îles, Jean-Pierre Sauzier vient de récupérer une patate chaude. Nommé en juin dernier Chief Executive Officer (CEO) - comprenez directeur général - du Coji, il a succédé à Georges Chung, pas vraiment sur la même longueur d’ondes que le ministre de la Jeunesse et des Sports Stephan Toussaint.
Celui qui l’a remplacé et en est naturellement proche. Ancien sportif sans atteindre le niveau régional, suiveur des Jeux sans n’avoir jamais eu de fonctions officielles. Organisateur, mais pas décideur, il s’est saisi des affaires courantes à expédier. D’ici l’ouverture des Jeux le 18 juillet, il y a du pain sur la planche, et il le sait. La première question à avoir été tranchée est celle du village olympique. Ce ne sera pas sur un bateau, comme avancé par l’ancien ministre des Sports Yogida Sawmynaden l’an passé. Ce ne sera pas un village non plus. «On va créer un pôle hôtelier dans le Nord Ouest, à Balaclava et un autre sera dans l’Ouest, annonce Jean-Pierre Sauzier. Des négociations ont été entamées. L’hébergement de 2000 personnes en tout est prévu».

 

Sites éparpillés
En comptant une délégation réunionnaise de 300, la menace d’un boycott pour laquelle il ne veut pas se positionner va vite le concerner. «Les réservations pour les hôtels doivent être confirmées fin juillet 2018 pour la logistique’, explique le CEO du Coji.
Pour les lieux des compétitions, la question n’a pas encore été tranchée. Un projet chiffré à 1 milliard de roupies (autour de 25 millions d’euros) financé par la Chine est en gestation à Côte d’Or, avec stade, gymnase et piscine olympique. S’il n’est pas prêt à temps, à l’image des Jeux réunionnais, les sports devraient s’éclater un peu partout sur l’île, avec «17 sites qui seront rénovés de toute façon pour un budget de 300 milions de roupies (environ 7,5 millions d’euros), explique Jean-Pierre Sauzier. 15 à Maurice et 2 à Rodrigues, où se dérouleront normalement une partie du judo et le marathon. Notre intention est que ce site soit opérationnel pour les Jeux. Si jamais il y a un problème, les autres seront opérationnels.»
H. B. et R. Q.

 

L'Express de Madagascar

Le 28/09/17

© Jir