4. janv., 2018

Sport

France et Portugal qualifiés

Les finalistes de l'Euro 2016, la France et le Portugal, se sont qualifiés mardi pour la Coupe du Monde 2018 en s'imposant respectivement face au Bélarus et à la Suisse. Cette dernière doit se contenter, comme la Suède et la Grèce, de disputer des matchs de barrage en novembre.

Groupe A: ça passe pour la France

Elle n'a pas toujours été brillante lors de cette campagne qualificative, l'équipe de France finaliste malheureux de l'Euro 2016.Elle ne l'a été que intermittence mardi face au Belarus, inscrivant vite deux buts par Antoine Griezmann (27e) et Olivier Giroud (33e) ont vite touché la cible, puis l'équipe a relâché un peu sa vigilance pour laisser Saroka réduire le score à la 44e minute.

Toutefois, ni cette dernière prestation mitigée ni les contre-performances piteuses contre la Suède (défaite 2-1) ou le Luxembourg (0-0) ne priveront les Français du Mondial russe. En terminant 1ers de leur groupe, avec quatre points d'avance sur la Suède, les hommes de Didier Deschamps s'évitent surtout un barrage périlleux.

En 2014, ils avaient été à deux doigts de ne pas disputer la Coupe du Monde brésilienne, après avoir perdu 2-0 à l'aller avant de se reprendre 3-0 au retour en barrages contre l'Ukraine.

C'est bien l'essentiel, d'autant que le sélectionneur était privé pour cette fenêtre internationale de quelques joueurs majeurs, soit le milieu Paul Pogba, le défenseur Benjamin Mendy ou l'ailier Ousmane Dembélé. Ils seront sans doute là en juin prochain, mais devront faire face à la concurrence de ceux qui les ont remplacés de manière plutôt convaincante, notamment le milieu du Bayern de Munich Corentin Tolisso.

Pour la Suède en revanche, il faudra disputer un barrage. Sa défaite 2-0, due à un doublé d'Arjen Robben (16e, 40e) a vite enterré ses chances de coiffer l'équipe de France sur le fil. Malgré cette victoire, les Pays-Bas sont éliminés.

Groupe B: la Portugal remporte sa "finale"

Cette fois, pas de barrages pour Cristiano Ronaldo. La vedette portugaise n'a pas marqué mardi, abandonnant au Polonais Robert Lewandowski le record du meilleur buteur européen dans une campagne de qualification pour un grand tournoi (16 pour « Lewy », 15 pour Ronaldo). Mais sa sélection championne d'Europe a quand même remporté la « finale » de son groupe B 2-0 contre la Suisse, meneur du groupe depuis la première journée.

Groupe H: la Grèce en barrages

Ce groupe H s'était déjà choisi son premier, la Belgique, qui a quand même battu Chypre 4-0 grâce à un doublé d'Eden Hazard (12e, 63e sur tir de pénalité) et un but de son frère Thorgan (52e). Il lui restait à se trouver un barragiste. Il s'agira de la Grèce, qui termine avec deux points d'avance sur la Bosnie-Herzégovine.

Les Grecs peuvent notamment remercier l'attaquant de l'Olympique de Marseille Konstantinos Mitroglou, auteur d'un doublé en deux minutes (61e, 63e) contre Gibraltar (score final 4-0). Ils terminent avec 13 points, sans compter les résultats contre le dernier, Gibraltar, comme l'exigent les règlements de l'UEFA pour déterminer les huit meilleurs deuxièmes. C'est suffisant pour devancer la Slovaquie d'un point, seul pays deuxième de groupe non repêché en barrages.

La liste des nations européennes encore en lice est donc connue. France, Portugal, Allemagne, Serbie, Pologne, Angleterre, Espagne, Belgique et Islande sont directement qualifiés.

Suède, Suisse, Irlande du Nord, République d'Irlande, Danemark, Italie, Grèce et Croatie s'affronteront du 9 au 14 novembre en matchs aller et retour, dont le tirage au sort sera effectué le 17 octobre.

L'Express

Le 12/10/17