19. avr., 2018

Gastronomie

Antsiranana : la gastronomie française à l’honneur

Une cuisine accessible à tous, du bistrot aux tables d’exception, réalisée à partir de produits frais de saison. Antsiranana a célébré l’opération Goût de France.Comme les trois mille restaurants implantés sur tous les continents, le Grand Hôtel a été sélectionné par
l’ambassade et le consulat de France pour abriter l’opération « Goût de France/ Good France » dans le Nord. En réalité, l’établissement n’en est pas à sa première participation. Il s’agit exactement de la quatrième édition d’une soirée dinatoire qui a mis à l’honneur la gastronomie française, un élément phare de la France et de sa culture.

Dans la salle Ylang-Ylang du Grand Hôtel, quelques responsables régionaux, civils et militaires conduits par le chef de la région, Eddie Tongazara, ont été conviés à partager ce dîner avec des résidents français issus de différents secteurs. Mentionnons la présence des touristes qui étaient, apparemment, de passage dans la ville d’Antsiranana. Ils ont gouté le menu « à la française » selon le séquençage proposé tel « avant-propos, hors d’œuvre, plat à déguster et dessert ».

Un Chef malgache

Tout a débuté par une animation musicale des artistes locaux, dont Valison au saxo et Mamy au piano. Tous deux ont interprété des chansons françaises des années 60 et de nos jours. Un bref discours de Willison Bristowe, représentant du consul honoraire Daniel Lozes, a marqué le commencement de la fête. Il a tenu à expliquer l’objectif de l’évènement « Goût de France ». En effet, les chefs de tous ces restaurants du monde entier ont célébré, chacun à sa façon, cet art de vivre, porteur de valeurs de partage et de convivialité. Le Chef Jackson Randriamaro, un disciple d’Escoffier, a aussi orchestré le dîner durant la soirée. Il a prouvé qu’il pouvait utiliser les produits malgaches pour satisfaire les besoins des Français en matière d’art culinaire.
« Le Grand hôtel est honoré de cet évènement mondial qui consiste à valoriser ou à mettre en lumière la tradition culinaire française. Il est aussi fier d’utiliser son savoir-faire pour répondre aux besoins de ses convives », affirme-t-il.

Une cuisine accessible à tous, du bistrot aux tables d’exception, réalisée à partir de produits frais de saison comme le mérou, le camaron, la crevette issus du terroir local, avec moins de graisse, de sucre, de sel et de protéine.

L'Express de Madagascar

Le 23/03/18

Raheriniaina