16. janv., 2019

Art

Is’Art : entre Art et partage

Découverte. Situé au centre d’Antananarivo, le bar Is’Art existe encore aujourd’hui. L’entrée est un portail vert. Plus loin, on se retrouve devant une vieille voiture inutilisée, et repeinte aux couleurs du bar. Le toit et fait « d’anciens bandeaux qu’on a tressés entre eux », selon la serveuse qui nous décrit l’endroit. Au fond de la petite cour, se trouve une scène où officient chaque soir, des musiciens. Derrière cette scène, il y a un mur. Un des habitués nous explique que la peinture de ce mur est constamment changée. « Chaque fois qu’on vient, il est différent, il y a toujours de nouveaux motifs », témoigne-t-il.
Fondé en 1999 par deux artistes, Richard Razafindrakoto et RafalimananaNdremo, cet établissement tire son originalité par le fait d’être à la fois un atelier et une galerie d’art. Initialement appelé ISA (Innovation et Synergie pour l’Art), ses objectifs sont multiples. Ce lieu sert à apprendre et donner le goût des Arts Plastiques aux enfants. Il sert aussi à promouvoir les artistes sur la scène malgache en organisant des évènements culturels et artistiques. Sur son site Internet, TahinaRakotoarivany, l’un des disciples des fondateurs explique que l’endroit est surtout tourné autour de l’art contemporain. Pour lui, il s’agit « d’un moyen de s’exprimer librement, sans contraintes ».
Le lieu rassemble de plus en plus de personnes, et est un endroit idéal pour que les artistes en herbe puissent obtenir une certaine visibilité. Grace à ça, L’Is’Art compte aujourd’hui de nombreux partenaires, parmi lesquels l’Institut Français ou le CRAAM (Centre Ressource des Arts Actuels de Madagascar). Autant de partenaires aident à la « survie » et à la continuité du lieu, orphelin de l’un de ses créateurs, décédé en 2006.

L'Express de Madagascar

Le 22/12/18

Lucas Saunier