Blog

13. oct., 2017

Du 27 au 29 septembre, Madagascar accueillera le premier salon dédié à la Monétique, les services financiers et les assurances dans la région de l’Océan Indien. Intitulé « Salon Expofinances 2017 », l’évènement se tiendra au Carlton Anosy. Véritable première en terme d’événementiel, ce salon viendra insuffler du dynamisme dans la vie économique de l’Océan Indien et de la Grande Ile.

Maîtrise des services financiers. L’accès et la maîtrise des services financiers demeurent encore faibles à Madagascar, hormis les grandes entreprises, les structures assez conséquentes et les particuliers appartenant à la classe sociale dite aisée. Or, la connaissance et la maîtrise de la Finance est un levier incontestable de développement économique. Le salon Expofinances 2017 contribuera ainsi à l’éducation financière et bancaire du grand public, mais aussi et surtout des entrepreneurs (dirigeants de TPE et de PME), des décideurs politiques pour favoriser l’essor d’une culture monétique adapté au contexte malgache en particulier- notamment le faible taux de bancarisation- et de l’Océan Indien en général.

Dimension internationale. Ce salon ouvrira par conséquent le marché malgache sur l’international. Les acteurs et parties prenantes de la monétique auront ainsi l’occasion de développer leur visibilité, leur réseautage, mais cerneront encore plus en profondeur, les besoins et les opportunités du marché malgache, qui sont par ailleurs considérables, bien qu’entachés par un manque de régulation. Un manque que le Salon Expofinances 2017 va contribuer à combler. En effet, mieux un marché est régulé, plus les opportunités de croissance et de développement sont inclusives et immenses. Ambitieux, ce salon envisage entre autres de promouvoir la dématérialisation de la monnaie et le commerce électronique à Madagascar, tous deux à la fois vecteurs et résultantes d’innovation technologique et de croissance économique ; et ce bien que les Malgaches soient assez résistants au changement !

Midi Madagascar

Le 11/08/17

Luz R.R

21. sept., 2017

Plus de 1,6 milliard d’Ariary ! C’est le revenu direct versé par la société Malto du Groupe STAR, aux paysans, durant l’année 2016. En effet, cette société collabore avec ces agriculteurs ruraux pour la production de matières premières dédiées à la fabrication de bières. D’après les informations présentées à la Foire Internationale de l’Agriculture (FIA 2017), 50% des matières premières pour la fabrication des bières à Madagascar sont produites localement, dans  les régions de Vakinankaratra, de Haute Matsiatra et Amoron’i Mania, pour l’orge et le maïs dégermé, et dans la région DIANA pour le sucre roux. En tout, la société Malto collabore actuellement avec 20.000 paysans, dans le cadre de partenariat établi de manière inclusive, selon les explications. Pour la filière orge, les paysans sont accompagnés depuis le pré-financement des intrants et bénéficient d’une garantie quant au prix d’achat des récoltes, d’une valorisation des sous-produits, d’une assurance en cas de sinistre ainsi que de l’achat de la totalité de la production. Les paysans partenaires de Malto jouissent également de formation et suivi technique tout au long de l’année de partenariat. Cette culture de l’orge étant une culture de contre- saison du riz, elle constitue une source de revenus supplémentaires pour la majorité des paysans qui peuvent cultiver en alternance.

Midi Madagascar

Le 16/09/17

Antsa R.