5. sept., 2017

Le prix du cacao continue sa chute

À Ambanja, le cacao continue de perdre de sa valeur. Certains planteurs n’ont pas encore intégré la plateforme mise en place afin de pérenniser la filière.

Désespoir. Le prix du kilo des fèves de cacao à Ambanja coûte actuellement 1 200 ariary, contre 2 500 ariary au mois de mars, alors que le kilo des fèves séchées coûtait 5 000 ariary auparavant. Les producteurs se trouvent dans une situation de détresse depuis la récolte en mars à cause d’une baisse de la demande. De plus, certains planteurs n’ont pas adhéré aux associations des producteurs. Ils se contentent du prix imposé par certains collecteurs.


Les problèmes environnementaux, comme la déforestation, peuvent également nuire à la qualité de ce produit de rente, très prisé à l’échelle internationale, si aucune mesure n’est prise par les opérateurs dans la filière. « L’adhé­sion des agriculteurs à des plateformes comme l’association des producteurs de cacao peut leur permettre de fixer le prix du produit, de 2 000 ariary à 3000 ariary. Ce sont les collecteurs qui fixent les prix. De plus, ces producteurs ont été également pénalisés, le marché ne leur a pas donné espoir pendant la période de récolte au mois de mars, entre autres », explique Armand Zafilaza, coordinateur général de l’ONG Sorogno à Ambanja.


Pour sa part, le ministère du Commerce et de la Consom­mation tient le rôle de facilitateur pour trouver un terrain d’entente entre les producteurs et les exportateurs. Les données statistiques de la Banque centrale de Madagascar tablent sur une baisse de l’ordre de 26% pour le premier trimestre de l’année en termes d’exportation de cacao.

Essai de redressement


Les données auprès de l’Organisation internationale du cacao ont également montré une baisse de prix de 8,97% sur le marché international pendant le premier semestre de l’année. Le prix d’une tonne de fèves de cacao est de 1 998,25 dollars, contre 2 195,06 dollars au mois de janvier et 2 034,09 dol­lars vers la fin du premier trimestre. Mada­gascar se trouve actuellement à la 22e position pour l’exportation.


La plaine de Sambirano à Ambanja  produit 95% de fèves de cacao. Le festival Sorogno, destiné à la promotion et au redressement de la filière cacao et vanille, débutera le 30 août à Ambanja dans la ville du cacao. Des conférences et des débats entre les différents acteurs pour le développement de ces filières sont également au programme.

L'Express de Madagascar

Le 21/08/17

Sandra Miora Hafalianavalona