29. janv., 2018

Vœux 2018 de Français du Monde Madagascar, discours du Président,

Chers amis adhérents et sympathisants de Français du Monde Madagascar,

Bienvenue pour cette traditionnelle rencontre annuelle qui nous réunit ici à Ambohiboa, à l’occasion des vœux de la nouvelle année. FdMM et moi-même vous souhaitons une bonne année 2018 à vous-même et à vos proches.

Pour mémoire, rappelons que Français du Monde est une association loi 1901 en France et reconnue d’utilité publique, déclarée et reconnue comme association réputée étrangère à Madagascar.

FdMM est dirigé par un Conseil d’Administration (CA) élu lors d’une Assemblée Générale (AG) qui se tient tous les deux ans. La prochaine AG aura lieu en fin d’année 2018. Le CA se réunit un fois par trimestre, son rôle est de définir l’orientation et les choix concernant la vie de l’association.

Français du Monde Madagascar (FdMM), pour répondre à la demande croissante du public français et malgache qui le sollicite, a développé un concept associatif avec du personnel apte à traiter, avec un niveau d’expertise de qualité, les dossiers qui se présentent : Etat civil (mariage, transcription d’acte, nationalité), domaine scolaire ( Inscription dans les établissements de l’AEFE, bourses scolaires) , domaine social (soins et santé, aides sociales), ceci en coordination avec deux associations, l’Association Française de Solidarité de Tananarive (AFST) et Enfants Français de Madagascar (EFM), et en liaison avec les services du Consulat général de France. FdMM apporte aussi une aide à la constitution des dossiers de demande de visa pour la France avant leur dépôt à TLS contact.

D’autre part, FdMM a développé, depuis près de deux années, une publication, « Le Billet des entreprises », pour se rapprocher du monde économique, sur le concept de l’entreprise et de la citoyenneté. FdMM va publier le N°9 de ce magazine début février 2018. Ceci permet à FdMM d’avoir aujourd’hui une bonne visibilité dans le monde économique à Madagascar. Ceci permet aussi d’accroitre les ressources de l’association puisque cette revue numérique gratuite est ouverte aux annonceurs qui sont aujourd’hui nombreux à faire confiance à FdMM. Une équipe de 4 personnes travaille sur ce magazine bi-mensuel.

Le modèle économique de FdMM est donc l’auto financement avec deux sources principales : la cotisation des personnes qui sollicitent ses services ou qui adhérent simplement et le revenu généré par les annonceurs du Billet des entreprises. Ceci finance l’ensemble des activités, le salaire des employés, la location des bureaux et quelques investissements matériels. L’équipe de FdMM est aujourd’hui composée de 5 personnes à plein temps, une personne à temps partiel et deux stagiaires. J’assure la coordination de cette équipe à titre bénévole.

Nous maintenons un lien avec la province par l’intermédiaire de correspondants FdMM dans chacune des grandes villes et je m’efforce d’aller une fois par an dans ces villes. En décembre j’étais à Majunga, je dois me rendre en février à Tamatave et en Mars à Tuléar. En juin, j’irai à Diégo.

Dernier point, nous aurons la visite du Sénateur Richard Yung  dans la deuxième quinzaine de mars et j’organiserai ici même une rencontre avec le sénateur un samedi, vous recevrez une invitation.

Meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année.

A Tananarive, le 27/01/2018,

Jean-Daniel Chaoui, Président de Français du Monde Madagascar