4. févr., 2020

Français à l’étranger.fr

Erasmus + et la mobilité des jeunes en situation de handicap

Erasmus a mis en place un dispositif pour permettre aux personnes en situation de handicap de profiter des programmes d’échange à l’étranger.

Publié le 25 janvier 2020 Par Weena Truscelli

 Plus de 85% des étudiants Erasmus+ se forment ou étudient à l’étranger afin d’améliorer leur employabilité. Partir pour étudier, se former en entreprise, se confronter aux langues étrangères, rencontrer et échanger avec d’autres citoyens européens et développer ses capacités d’adaptation, se révèle toujours bénéfique et formateur. La Commission européenne et les pays participants aux programmes Erasmus + ont souhaité que le dispositif puisse profiter au plus grand nombre et soutenir la mobilité des personnes en situation de handicap, quel qu’il soit (mental, physique, sensoriel ou autre). Le programme prévoit une prise en charge particulière incluant les « coûts additionnels concernant directement les participants handicapés et les personnes qui les accompagnent ». Il est également possible de bénéficier d’une aide pour avoir accès à des soutiens techniques et pédagogiques adaptés.

À l’étranger beaucoup d’universités ont des services spécialisés sur le handicap. Une base de données qui référence ces services en Europe est disponible sur le site de l’agence européenne pour l’éducation inclusive et adaptée « European Agency for Special Needs and Inclusive Education ». Cette agence est un organisme indépendant qui sert de plateforme de collaboration aux 29 pays membres dans le domaine des besoins éducatifs particuliers et de l’éducation inclusive. Son objectif est d’améliorer les politiques et les pratiques éducatives pour les apprenants nécessitant ces besoins éducatifs particuliers.

Pour les jeunes en situation de handicap souhaitant intégrer un projets Erasmus +, un autre outil d’aide est disponible, celui que l’association étudiante Erasmus student network (ESN), a lancé en 2017 :  le site interactif MappED! (en anglais et aussi en application), qui permet de vérifier si un établissement d’enseignement supérieur est accessible aux personnes porteuse d’un handicap. On y trouve également des informations pratiques et des témoignages.

Au sein des universités et des écoles ce sont les services d’orientation des universités, les services des relations internationales ou encore les services ou les référents handicap qui son habilités à répondre aux questions sur le sujet du handicap.

Voici aussi une liste avec quelques exemples d’associations d’étudiants handicapés qui agissent, en complément des services d’accueil, pour améliorer les conditions de vie, d’études et de préparation à l’insertion professionnelle :

 

30. janv., 2020

Si vous voulez visionner l'article intitulé "Les inscriptions Parcoursup 2020"; cliquer ici

22. janv., 2020

si vous voulez visionner l'article intitulé " Tonavenir oriente les étudiants en France à l'étranger"; cliquer ici

19. nov., 2019

Si vous voulez visionner l'article intitulé : "Aide - mémoire : le programme FLAM"; cliquer ici

11. nov., 2019

Français à l’étranger.fr

Erasmus+, top départ des appels à projet

Publié le 9 novembre 2019 Par Nathalie Laville

 Bonne nouvelle : l’Union européenne investira plus de 3 milliards d ‘euros pour permettre aux jeunes de se former ou étudier à l’étranger. Tout organisme public ou privé œuvrant dans les secteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport peut soumettre une demande de financement dans le cadre de l’appel à propositions. Ce deuxième appel à projets 2020 sera clôturé fin février 2020. Outre l’appel à propositions, la Commission a publié aujourd’hui le guide du programme Erasmus+ dans toutes les langues officielles de l’UE. Il fournit aux candidats des informations détaillées sur toutes les possibilités offertes par Erasmus+ en 2020 dans les secteurs de l’enseignement supérieur, de l’enseignement et de la formation professionnels, de l’enseignement scolaire, de l’éducation des adultes, de la jeunesse et du sport.

Des échanges scolaires toujours d’actualité

Pour la 3e année, élèves et enseignants pourront procéder à des échanges au sein de l’Union. Au cours des deux dernières années, plus de 15 000 établissements ont participé et 9 000 établissements supplémentaires auront la possibilité d’y participer en 2020. Cette année, l’accent sera mis sur les filières pro. Erasmus Pro offre aux apprenants et aux apprentis la possibilité de passer de trois à douze mois à l’étranger pour développer leurs compétences professionnelles et linguistiques. Le programme soutiendra également la création de centres d’excellence transnationaux pilotes d’enseignement et de formation professionnels, intégrés aux stratégies de développement local et régional.

De nouvelles universités européennes

Dans le cadre du premier appel à projets pilotes 2019 financé par le programme Erasmus + (budget de 85 millions d’euros), 17 alliances avaient été sélectionnées par la Commission européenne en juin 2019, impliquant 114 établissements d’enseignement supérieur européens. La France est le pays le plus dynamique avec 16 établissements impliqués dans 14 alliances. Le deuxième appel à propositions lancé aujourd’hui s’appuie sur cette première phase d’essais. Les Universités européennes seront à terme des campus inter-universités délivrant des diplômes communs. Le Conseil européen a appelé à l’émergence d’au moins 20 Universités européennes d’ici à 2024 ; ce chiffre sera dépassé dès 2020. Il s’agit d’une étape essentielle vers la création d’un espace européen de l’éducation d’ici à 2025.