19. nov., 2019

Si vous voulez visionner l'article intitulé : "Aide - mémoire : le programme FLAM"; cliquer ici

11. nov., 2019

Français à l’étranger.fr

Erasmus+, top départ des appels à projet

Publié le 9 novembre 2019 Par Nathalie Laville

 Bonne nouvelle : l’Union européenne investira plus de 3 milliards d ‘euros pour permettre aux jeunes de se former ou étudier à l’étranger. Tout organisme public ou privé œuvrant dans les secteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport peut soumettre une demande de financement dans le cadre de l’appel à propositions. Ce deuxième appel à projets 2020 sera clôturé fin février 2020. Outre l’appel à propositions, la Commission a publié aujourd’hui le guide du programme Erasmus+ dans toutes les langues officielles de l’UE. Il fournit aux candidats des informations détaillées sur toutes les possibilités offertes par Erasmus+ en 2020 dans les secteurs de l’enseignement supérieur, de l’enseignement et de la formation professionnels, de l’enseignement scolaire, de l’éducation des adultes, de la jeunesse et du sport.

Des échanges scolaires toujours d’actualité

Pour la 3e année, élèves et enseignants pourront procéder à des échanges au sein de l’Union. Au cours des deux dernières années, plus de 15 000 établissements ont participé et 9 000 établissements supplémentaires auront la possibilité d’y participer en 2020. Cette année, l’accent sera mis sur les filières pro. Erasmus Pro offre aux apprenants et aux apprentis la possibilité de passer de trois à douze mois à l’étranger pour développer leurs compétences professionnelles et linguistiques. Le programme soutiendra également la création de centres d’excellence transnationaux pilotes d’enseignement et de formation professionnels, intégrés aux stratégies de développement local et régional.

De nouvelles universités européennes

Dans le cadre du premier appel à projets pilotes 2019 financé par le programme Erasmus + (budget de 85 millions d’euros), 17 alliances avaient été sélectionnées par la Commission européenne en juin 2019, impliquant 114 établissements d’enseignement supérieur européens. La France est le pays le plus dynamique avec 16 établissements impliqués dans 14 alliances. Le deuxième appel à propositions lancé aujourd’hui s’appuie sur cette première phase d’essais. Les Universités européennes seront à terme des campus inter-universités délivrant des diplômes communs. Le Conseil européen a appelé à l’émergence d’au moins 20 Universités européennes d’ici à 2024 ; ce chiffre sera dépassé dès 2020. Il s’agit d’une étape essentielle vers la création d’un espace européen de l’éducation d’ici à 2025.

 

15. oct., 2019

Si vous voulez visualiser l'article intitulé "Agence pour l'enseignement Français à l'étranger : Prix Ethic' Action 2019"; cliquer ici

14. oct., 2019

Si vous voulez visionner l'article intitulé "La Mission laïque française recrute!", cliquer ici

2. sept., 2019

La loi sur l’école publiée au J.O. le 30 juillet 2019

Instruction obligatoire dès 3 ans, obligation de formation jusqu’à 18 ans, drapeaux français et européens dans toutes les salles de classe, cartes de France… La loi pour une école de la confiance a été publiée au Journal officiel du 28 juillet 2019.

Cette loi prévoit en particulier que l’école devient obligatoire à partir de 3 ans dès la rentrée 2019. L’obligation d’assiduité est néanmoins souple en petite section et il est possible de déroger temporairement à l’obligation scolaire pour les 3-6 ans fréquentant les jardins d’enfants. En parallèle, à partir de la rentrée scolaire 2020, les enfants de 3 à 4 ans auront une visite médicale obligatoire.

Parmi les autres grandes nouveautés pour la rentrée 2020, cette loi affirme l’obligation de formation jusqu’à l’âge de 18 ans. Cette obligation peut prendre différentes formes (scolarité, apprentissage, formation professionnelle, service civique…).

Classes
Parmi les autres mesures contenues dans la loi, le drapeau français et européen, la devise « liberté, égalité, fraternité » et les paroles de l’hymne national doivent être affichés dans chacune des salles de classe.
Par ailleurs, lorsqu’une carte de France est affichée en salle de classe, elle doit représenter aussi les territoires français d’outre-mer.

Programmes
La loi précise également que l’éducation à l’environnement et au développement durable débute dès l’école primaire avec pour objectif de sensibiliser les enfants aux enjeux environnementaux et à la transition écologique.

Liberté de conscience
Ce nouveau texte précise que les pressions sur les croyances des élèves ou les tentatives d’endoctrinement de ceux-ci sont interdits dans les écoles, collèges et lycées publics, à leurs abords immédiats et pendant toute activité d’enseignement.

Organisation scolaire
Des établissements publics locaux d’enseignement international seront créés. Regroupant école, collège et lycée, ces établissements dispenseront tout au long de la scolarité des enseignements en langue française et en langue vivante étrangère. Ils délivreront des diplômes binationaux ou européens.

Familles
En permettant de choisir entre les termes père, mère ou représentant légal, cette loi reconnaît aussi l’homoparentalité dans les formulaires administratifs. En parallèle, elle renforce le contrôle de l’instruction donnée par les familles.

Elle réaffirme enfin l’importance de la lutte contre le harcèlement scolaire et de l’inclusion des élèves handicapés au sein de l’école.

Le texte de loi : Loi du 26 juillet 2019 pour une école de la confiance 

source : www.service-public.fr