9. nov., 2017

BAD

Près de 6 206, 85 milliards Ariary de financement jusqu’en 2021

La lutte contre la pauvreté, les infrastructures liées au transport et à l’agriculture, ainsi que l’amélioration de l’accès à l’électricité seront les secteurs principaux d’intervention du Groupe de la BAD, selon le Document de stratégie pays (DSP) pour la période 2017-2021.

La croissance inclusive et l’industrialisation seront au centre des préoccupations du Groupe de la BAD (Banque Africaine de Développement), dans le cadre de sa coopération avec le Gouvenement de Madagascar, pour le développement du pays. Ce sont, en effet, les grandes lignes du DSP, qui ont fait l’objet d’un séminaire de dialogue, hier à l’hôtel Ibis. D’après le nouveau représentant résident de la BAD, Mohamed Abdallah Cherif, cette stratégie repose sur deux piliers, notamment, le développement des infrastructures de l’énergie et des transports pour soutenir la croissance inclusive ; le soutien à la transformation de l’agriculture et au développement de l’industrie. Présente au séminaire, la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona a indiqué que les actions entreprises dans le cadre du DSP seront pour la Grande-Ile, raison pour laquelle un dialogue s’impose avant la validation définitive de ce document. « Le programme contenu dans ce document vise une amélioration de la qualité de vie de la population malgache par une croissance forte et inclusive. Il nous est présenté ajourd’hui pour engager des réflexions visant à relever les défis fixés », a-t-elle évoqué.

Harmonisés. Selon le ministre, la BAD accorde une enveloppe de 1.591,5 millions d’Unités de Compte, dans le cadre du DSP 2017-2021 ; ce qui représente environ 2.068,98 millions USD ou 6.206,85 milliards Ariary. Lors de la rencontre d’hier, le représentant résident de la BAD a mis en avant les cinq priorités de l’institution connues sous l’appelation « High Five », qui consistent à « Eclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; Nourrir l’Afrique ; Industrialiser l’Afrique ; Intégrer l’Afrique ; et Améliorer la qualité de vie des Africains ». Le DSP cadre bien évidement dans ces priorités fixées par le président de la BAD, Akinwumi Adesina. De son côté, le ministre Vonintsalama Andriambololona a également évoqué le Plan National de Développement (PND), spécifiquement l’axe stratégique N°3 intitulé « Croissance inclusive et ancrage territorial du développement », qui concorde également avec le DSP. Cette similitude temoigne, selon le ministre, du soutien indéfectible de la BAD à Madagascar, durant les longues années de crise et se poursuit davantage pour la croissance économique du pays. Par ailleurs, comme la coopération entre les deux parties se base sur l’inclusivité, le séminaire d’hier a été assisté par des représentants de l’Administration publique, du secteur privé, de la société civile, ainsi que des autres partenaires au développement.

Midi Madagascar

Le 05/09/17

Antsa R.

19. oct., 2017

Chers amis,

 L’AFD lance la deuxième édition du challenge Digital Africa, organisé avec BPI France et La French Tech. Ce concours récompense des start-ups françaises et africaines qui œuvrent pour le développement durable en Afrique. La plateforme est disponible à cette adresse : https://digitalafrica.afd.fr/ et les candidatures sont ouvertes jusqu’au 22/10.

 Veuillez trouver ci-après le lien de téléchargement de la vidéo teaser du concours : https://we.tl/8yQ3zSr6sI

 Si vous pensez que des adhérents de vos organisations peuvent être intéressés, surtout n’hésitez pas à leur signaler cette opportunité !

 Bien cordialement

 

Jérôme BERTRAND-HARDY

Directeur

+261 20 22 200 46 à 48 | @AFD_France

AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT

Direction d’Antananarivo

23 Lalana Razankombana Ambohijatovo BP 557 ANTANANARIVO | MADAGASCAR

#MondeEnCommun | www.afd.fr