1. juil., 2020

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous avez récemment rejoint la communauté des lecteurs de ma Lettre Santé Nature Innovation et il me semble pertinent, pour commencer, de faire un petit tour de votre cuisine. En effet, il est plus facile de prendre soin de votre santé lorsque vous avez de bons ingrédients et de bons ustensiles sous la main !

Vous trouverez donc ici douze produits essentiels à avoir dans votre cuisine, selon moi.

Essayez de ne jamais tomber à court de l’un d’entre eux : graisses et épices bénéfiques pour la santé ou médicinales, ainsi qu’une liste variée d’ustensiles non toxiques pour éviter l’exposition inutile aux toxines et aux ingrédients néfastes pour la santé.

Graisses bonnes pour la santé et huiles de cuisson

  • Huile d’olive : elle contient des acides gras qui aident à limiter le risque de maladie cardiaque. C’est aussi une très bonne huile de cuisson, contrairement à ce qui est raconté en général. Attention toutefois aux huiles d’olive frelatées ou falsifiées. Le mieux est de s’approvisionner, pour ceux qui le peuvent, auprès d’un petit producteur de confiance.
  • Huile de colza et huile de lin : à mélanger pour les vinaigrettes. Riches en oméga-3 (ne pas les cuire, les oméga-3 seraient détruits par la chaleur : ils s’oxydent et se transforment en produits toxiques).
  • Huile de coco : c’est une bonne huile de cuisson, car elle est stable à haute température. Son point de fumée se situe à 177 °C, ce qui veut dire qu’elle ne produit pas de composés toxiques jusque-là (l’huile de colza et de tournesol fume dès 107°, celle de maïs à 160°, celle d’olive à 191°). C’est une excellente source d’énergie, grâce à ses triglycérides à chaînes moyennes (TCM). Ces TCM sont digérés et convertis par le foie en énergie pour un usage immédiat.
  • Graisses animales : graisse de canard, beurre biologique.

Légumes surgelés

Haricots verts, épinards, petit pois, fèves… Il faut en avoir constamment dans son congélateur, et penser à les manger.

Pour des raisons économiques, les producteurs de surgelés s’arrangent pour :

  • récolter ces légumes en pleine saison (lorsqu’ils sont les plus abondants et les moins chers) ;
  • les surgeler à proximité du lieu de récolte (plus vite ils sont surgelés, moins ils ont perdu de poids en eau et de vitamines) ;

Ils se transportent ensuite plus facilement que les produits frais, et ne perdent pas leur qualité dans les rayons.

Les fonds de paquets de surgelés ayant trop traîné étant peu appétissants, on veillera régulièrement à les vider pour en faire une bonne soupe verte mélangée.

Conserves

Vous avez grand intérêt à acheter vos haricots rouges et blancs, vos flageolets et vos pois chiches en boîte.

Cuits dans d’immenses cuves, ils consomment ainsi beaucoup moins d’énergie que si chacun les cuisinait chez soi. Ils sont, de plus, mieux cuits que lorsqu’on le fait soi-même avec le risque de les obtenir trop durs, en bouillie ou carbonisés au fond de la casserole. Les professionnels étudient, en effet, l’hydratation et le temps de cuisson de façon scientifique pour obtenir des haricots et des pois chiches parfaitement cuits, à la fois tendres et fermes, ce qui est presque impossible à obtenir soi-même.

À moins que vous n’ayez une grand-mère qui vous ait transmis ses secrets, vous ne parviendrez, en général, pas à cuisiner un cassoulet aussi bien que ce qui sort directement d’une boîte de conserve d’une bonne marque, comme « La Belle Chaurienne » (pas plus chère que les autres).

Une exception : les lentilles.

Pour une raison que j’ignore, les lentilles en conserve sont en général aqueuses, trop molles et, en tout cas, bien moins bonnes que ce qu’on obtient chez soi en faisant bouillir des lentilles dans une casserole d’eau.

Noix, amandes, noisettes

Peuvent être ajoutées dans les salades, servir de dessert, à l’apéritif ou de snacks, remplaçant avantageusement les biscuits d’apéritif, les desserts sucrés et les bonbons…

Sel de l’Himalaya

Le sel est très important pour le fonctionnement des cellules (échanges chimiques et signaux électriques) et pour l’équilibre acido-basique.

Mais il y a une grosse différence entre le sel raffiné et le sel de l’Himalaya.

90 % du sel de mer est aujourd’hui contaminé par les microplastiques [1]. Bien que les conséquences pour la santé n’en soient pas certaines, personne n’a envie de saupoudrer sa nourriture de microbilles de plastique…

Le sel de l’Himalaya, quant à lui, est non-raffiné, plus pur et est considéré comme l’une des meilleures sources de minéraux naturels. Je vous conseille donc de le préférer au sel de table raffiné.

Poivre noir

Le poivre noir aide à la digestion et inhibe le développement de nombreux pathogènes, notamment les staphylocoques, l’Helicobacter pylori et l’E. coli. Des recherches suggèrent que la pipérine, le composé actif du poivre, inhibe également le développement de nouvelles cellules graisseuses.

Utilisez du poivre entier, plutôt que du poivre moulu. Le poivre entier se conserve de façon quasi indéfinie sans perdre ses qualités. Le poivre moulu se périme au bout de trois mois et, lorsque vous l’achetez ainsi, vous n’avez pas de garantie quant à ce qu’il contient vraiment.

Lorsque vous cuisinez, mettez-le au dernier moment afin qu’il conserve ses huiles essentielles.

Moutarde

La moutarde appartient à la même famille que le brocoli, et partage avec lui ses vertus anticancer.

Elle contient comme le brocoli du sulforaphane (anticancer), mais aussi de la myrosinase, un enzyme qui augmente le potentiel anticancer.

Épices médicinales

Curcuma : les raisons d’ajouter un peu partout du curcuma dans votre nourriture sont trop nombreuses pour être détaillées ici. Le curcuma fait partie des « super-aliments » de l’Inde comme de la Chine. Il est antioxydant, détoxifiant, anti-inflammatoire, et protège de nombreuses maladies graves.

De même, le gingembre est employé depuis des millénaires en Inde comme en Chine, dans l’alimentation comme dans les boissons (jus de gingembre, infusion de gingembre…). C’est un fortifiant et un remède populaire classique contre le mal de tête et les nausées. Il traite également les problèmes digestifs et les douleurs musculaires ou articulaires, entre autres. Le gingembre mérite à lui seul une lettre entière, je vous en dirai plus très vite !

Le cumin est la seconde épice la plus consommée au monde, après le poivre noir. Il stimule la sécrétion des enzymes pancréatiques, qui sont nécessaires à la digestion et à l’assimilation des nutriments. Il a aussi des propriétés anticancer et anti diabète grâce à ses terpènes, ses phénols et ses flavonoïdes.

Ustensiles

Enfin, le type d’ustensiles de cuisine dont vous vous servez peut aussi avoir un effet sur votre santé.

Pour protéger toute la famille, optez des couteaux en céramique, surtout pour les produits qui s’oxydent (légumes, fruits, viande). Ne pas mettre la céramique en contact avec le fromage, à cause de sa tendance à coller.

Choisissez des casseroles et des poêles en céramique également, ou en autres matériaux inertes. Les surfaces antiadhérentes contiennent des perfluoralkyls (PFAS), qui sont des cancérigènes probables.

Lorsqu’on les chauffe, ils libèrent de l’acide perfluoro-octanique, lié aux maladies de la thyroïde, à l’infertilité, à des dommages causés aux organes. Les toxines dangereuses sont produites après seulement deux à cinq minutes de chauffage.

Les casseroles et poêles en inox, aluminium et cuivre ont aussi leurs inconvénients, entraînant une exposition toxique.

La céramique, faite à partir de terre et d’eau uniquement, ne libère aucun gaz ni aucune odeur, même chauffée à très haute température.

Servez-vous de bocaux en verre, en terre cuite ou en porcelaine pour conserver vos aliments. Les plastiques, surtout les plastiques souples, peuvent contenir des phtalates, du bisphénol-A et du bisphénol, des PVC et des styrènes, qui sont des perturbateurs endocriniens.

Tous les plastiques sont potentiellement dangereux pour la santé et vous gagnez à les éviter, surtout si vous avez des enfants. Le verre est complètement inerte et peut être réutilisé à l’infini tant qu’on ne le casse pas (auquel cas, il peut être recyclé).

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis


****************************** 

Publicités
 : 

Ne faites pas de votre corps une usine à métastases

Alternatif Bien-Être

 

Plastiques, perturbateurs endocriniens, médicaments comme la pilule ou encore polluants organiques renforcent l'acidité de votre corps et permettraient aux tumeurs mortelles de se développer plus rapidementDécouvrez ici comment diminuer l'acidité de votre corps et potentiellement réduire le risque de développer un cancer.

Testez vos intolérances alimentaires en moins de 2h

Révélations Santé & Bien-Être

 

Ce simple geste vous permet de savoir en un coup d’œil si vous êtes intolérant à un aliment. Car le gluten et le lactose ne sont que deux intolérances parmi d’autres. 
Et si vous étiez intolérant au poivre ou aux œufs sans le savoir ? 

Faites le test ici.

 

Vitamine D : laquelle faut-il prendre ?

Si vous vous apprêtez à prendre de la Vitamine D ou si vous en prenez déjà, lisez vite l'enquête qui suit. 

Elle nous révèle :

  • les 8 produits de vitamine D que vous ne devez surtout pas acheter (certains sont très connus) ;
  • pourquoi il faudrait éviter de prendre des "comprimés de vitamine D" ;
  • où trouver de la Vitamine D fiable et efficace. Il y a 6 produits à privilégier.

Je clique ici pour accéder à l'enquête.

 


****************************** 
Sources :

Rendez-vous ici pour voir les sources

****************************** 

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

****************************** 

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici

****************************** 

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

 


****************************** 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

SNI Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE

****************************** 

Vous recevez ce message à l'adresse jd.chaoui@blueline.mg car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

****************************** 

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis 
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Pour vous inscrire, rendez-vous ici.
 
Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. juin, 2020

Pulvérisez vos maux de tête avec cette huile essentielle

Chère lectrice, cher lecteur,

L’huile essentielle de menthe poivrée est un des joyaux de l’aromathérapie.

Je vous en parle avec d'autant plus d'assurance que la menthe poivrée est utilisée depuis des millénaires en médecine, ce qui en fait une des plantes dont les effets sont les mieux connus. Elle a fait l’objet de nombreuses études cliniques et scientifiques pour ses propriétés incroyables.[1][2]

Vous la trouverez principalement dans le commerce sous son nom latin, mentha piperita, bien utile pour être sûr que nous parlons bien de la même espèce de menthe poivrée.

Et vous allez voir qu'en posséder un flacon dans l'étagère de votre salle de bains se justifie d'autant plus que son action ne se limite pas aux maux de tête.

Découvrez le monde merveilleux de l'aromathérapie

L'aromathérapie est l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles). C'est donc une branche de la médecine par les plantes, que les spécialistes appellent la phytothérapie.

Cette discipline est, évidemment, vieille comme le monde, les plantes et leurs arômes ayant été de tous temps indispensables à la santé de l'homme. Mais d'immenses progrès ont été faits au 20e siècle.

En effet, ce n'est que depuis une centaine d'années que des scientifiques ont commencé à concentrer leurs recherches sur les arômes exclusivement. Le mouvement aurait commencé, comme beaucoup de grandes découvertes, par un accident : en 1910, le chimiste René-Maurice Gattefossé, qui faisait des recherches en parfumerie, se brûla grièvement les mains, lors d'une explosion de laboratoire.

Sa blessure s'infecta et il fut rapidement atteint de gangrène gazeuse, un mal qui, à cette époque, ne pardonnait pas.

Dans un geste désespéré, René-Maurice retira ses bandages et appliqua sur ses plaies de l’huile essentielle de lavande, dont il se servait pour ses parfums et qu'il soupçonnait être puissamment antiseptique et cicatrisante. On raconte que les résultats furent stupéfiants. René-Maurice Gattefossé, en tout cas, en réchappa. Dès lors, il orienta ses recherches sur les propriétés des huiles essentielles.

C'est lui qui, en 1935, inventa le terme d'aromathérapie. A noter que la France fut le berceau de l'autre grand maître de l'aromathérapie, Jean Valnet.

Grâce aux techniques modernes de distillation, l'aromathérapie peut aujourd'hui recourir à des arômes de plantes extrêmement concentrés, ce qu'on appelle les « huiles essentielles », et dont tout le monde parle autour de vous...

Les huiles essentielles

L’huile essentielle est le principe actif, c'est-à-dire l'ensemble des composants possédant un effet thérapeutique, qui est récolté par distillation à la vapeur de la plante fraîche. Elle a donc l'odeur de la plante, mais en beaucoup plus puissant. Les fabricants distillent parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un seul litre d'huile essentielle [3][4], ce qui explique le prix exorbitant de certaines huiles.

Ainsi, un litre d'huile essentielle d'une plante aussi bête que l'estragon peut coûter 820 euros !

Et ne vous laissez pas tenter par le discount : une huile essentielle trop bon marché est forcément de faible qualité, voire " frauduleuse ", c'est à dire mélangée ou coupée à d'autres substances naturelles (huiles végétales, alcools…) ou chimiques (solvants, colorants, parfums de synthèses…).

Les différentes voies d’utilisation des huiles essentielles

Il existe trois modes d'administration des huiles essentielles, qui varient selon les huiles, tout comme les doses d'utilisation.

  • Par ingestion : sur du pain complet, par exemple, ou tout autre aliment solide. On utilise ici du pain comme intermédiaire pour diminuer la concentration de l’huile (sans diminuer la quantité ingérée) et ainsi éviter tout risque de brûlure interne si l’ingestion est faite directement. Les huiles essentielles peuvent aussi être diluées dans d'autres huiles, mais pas dans un liquide aqueux, puisque l'huile n'est pas soluble dans l’eau.
  • Par massage : sur le corps mais jamais sur une zone trop étendue, par l’intermédiaire d’une huile végétale (dilution à 20 %, soit 2 gouttes d'huile essentielle pour 10 gouttes d'huile végétale). Le massage est nécessaire car il va permettre au principe actif de pénétrer directement dans la peau et d'aller ensuite dans la circulation sanguine pour produire son effet. L'action est moindre quand l'huile est utilisée dans le bain.
  • Par diffusion : cette méthode ne concerne pas ou peu la menthe poivrée, dont nous parlons plus loin, mais il est possible de diffuser les huiles dans les pièces de la maison grâce à un diffuseur qui mettra en suspension des micro-gouttelettes. Ne pas utiliser de diffuseur chauffant, car la chaleur peut dénaturer les huiles.

Les étonnantes vertus de l'huile essentielle de menthe poivrée

Mais venons-en au cœur de notre sujet : les étonnantes vertus de la menthe poivrée.

L'huile essentielle de menthe poivrée mentha piperita est efficace contre les maux de tête, les nausées, la mauvaise haleine, la digestion difficile et l'hypotension... entre autres. C'est donc une petite pharmacie portative.

Dans le cas de maux de tête, il suffit d’en déposer 2 gouttes sur l’index et de se masser les tempes et l’ensemble du front en faisant très attention de ne pas s’en mettre dans les yeux car cela provoque des brûlures (dans ce cas, rincez abondamment avec de l’huile, non de l'eau, et demandez conseil rapidement à votre pharmacien/médecin). Il n'est en général pas utile de diluer l'huile essentielle de menthe poivrée, mais certaines personnes particulièrement sensibles pourront ressentir des brûlures. Dans ce cas précis, mélangez la menthe poivrée avec une huile végétale de millepertuis (dans le cas des maux de tête) ou de l’huile d’olive que vous avez plus facilement à portée de main.

Ce massage a un effet vasodilatateur (dilatation des vaisseaux sanguins) : votre circulation sanguine ralentit, provoquant un effet calmant. Le résultat est rapide. Au bout de quelques minutes déjà vous ressentez les premières sensations de froid qui sont apaisantes.

Pour compléter l'effet, si les applications de menthe poivrée ne suffisent pas, une autre huile essentielle a un effet fantastique (et le mot n’est pas exagéré) sur les maux de tête. Il s'agit de l’huile essentielle de gaulthérie, qui, mélangée avec de l’huile végétale de millepertuis, a un effet rapide et très efficace.

Dans les cas de mauvaise haleine, nausées (d’une efficacité incomparable) et de problèmes digestifs de tous ordres (vomissements, flatulence, digestion difficile...), mettez-en une à 2 gouttes sur du pain complet et mangez le tout (ne pas dépasser 3 prises par jour). L’effet est quasi immédiat et vous bénéficierez d'une haleine fraîche pendant plusieurs heures, ce qu'aucun « bonbon » ou autre « médicament » ne peut faire. Vous pouvez même effectuer un test intéressant : massez-vous la voûte plantaire en mettant de l’huile essentielle de menthe poivrée. Au bout de quelques minutes, vous aurez, Mesdames et Messieurs... une haleine de menthe ! Ceci pour vous montrer la puissance de diffusion dans le corps de l'huile essentielle de menthe (à quand ce numéro au cirque Zavatta ?).

Contre la toux, il est possible d’appliquer en massage 2 gouttes de menthe poivrée sur le thorax pour libérer les bronches du fait de l’action du menthol contenu dans l’huile.

L'huile essentielle de menthe poivrée possède aussi des vertus contre les traumatismes bénins par massage sur la zone concernée. Selon le magazine professionnel, Profession Kiné [5] « le mécanisme d’action du menthol, en déclenchant une sensation de froid, entraîne une analgésie (interruption de la douleur) locale significative d’ailleurs appréciée de tous les kinés du sport ayant à soulager rapidement les compétiteurs sportifs souffrant d’un traumatisme bénin.»

Enfin, je recommande l’utilisation d’huiles essentielles bio: dans la mesure où vous allez ingérer, respirer, ou vous appliquer le produit sur la peau, mieux vaut éviter qu'il ne contienne des agents chimiques. Vous en trouverez dans les magasins Nature et Découverte, mais aussi dans la plupart des magasins bio, herboristeries et pharmacies.

Prix

Le prix de l'huile essentielle de menthe poivrée est un peu moins élevé que la moyenne. Un flacon de 10 ml (environ 200 gouttes) coûte 5 à 6 euros, 13 euros environ si vous choisissez la formule biologique. Cette quantité vous suffit pour une année d'utilisation.

Précautions à prendre avant l’utilisation

L'huile essentielle de menthe poivrée est formellement déconseillée aux femmes enceintes, ainsi qu'aux enfants de moins de six ans.

Ne substituez pas des huiles essentielles à un traitement médical sans en avoir parlé au préalable à votre médecin.

Manipulez toujours avec prudence les huiles essentielles pures. Elles brûlent facilement la peau, et plus encore les muqueuses (yeux, narines, etc.). A la moindre irritation, augmentez le niveau de dilution.

Si vous avez un doute, adressez-vous à votre pharmacien ou herboriste le plus proche, qui saura vous donner des informations complémentaires.

Il est conseillé de conserver les huiles essentielles à l’abri de la lumière pour éviter toute dégradation, à une température constante aux alentours de 20°C, et dans leur flacon d’origine bien fermé. La conservation dans ces conditions est supérieure à 5 ans.


A votre santé,

Jean-Marc Dupuis
****************************** 
Publicités : 

Ne faites pas de votre corps une usine à métastases

Alternatif Bien-Être

 

Plastiques, perturbateurs endocriniens, médicaments comme la pilule ou encore polluants organiques renforcent l'acidité de votre corps et permettraient aux tumeurs mortelles de se développer plus rapidementDécouvrez ici comment diminuer l'acidité de votre corps et potentiellement réduire le risque de développer un cancer.

Testez vos intolérances alimentaires en moins de 2h

Révélations Santé & Bien-Être

 

Ce simple geste vous permet de savoir en un coup d’œil si vous êtes intolérant à un aliment. Car le gluten et le lactose ne sont que deux intolérances parmi d’autres. 
Et si vous étiez intolérant au poivre ou aux œufs sans le savoir ? 

Faites le test ici.


Vitamine D : laquelle faut-il prendre ?

Si vous vous apprêtez à prendre de la Vitamine D ou si vous en prenez déjà, lisez vite l'enquête qui suit. 

Elle nous révèle :

  • les 8 produits de vitamine D que vous ne devez surtout pas acheter (certains sont très connus) ;
  • pourquoi il faudrait éviter de prendre des "comprimés de vitamine D" ;
  • où trouver de la Vitamine D fiable et efficace. Il y a 6 produits à privilégier.

Je clique ici pour accéder à l'enquête.

 


****************************** 
Sources :

Rendez-vous ici pour voir les sources

****************************** 

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

****************************** 

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.  
 ****************************** 

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

****************************** 
Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

SNI Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE

****************************** 
Vous recevez ce message à l'adresse jd.chaoui@blueline.mg car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

****************************** 

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis 
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Pour vous inscrire, rendez-vous ici.
 
Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

 

22. juin, 2020

 

 


Les traditionnels biscuits anglais au gingembre

 

La plus délicieuse des racines asiatiques

Chère lectrice, cher lecteur,

Je n’ai goûté pour la première fois au gingembre qu’à l’adolescence, une tante ayant rapporté des « biscuits au gingembre » d’un voyage en Angleterre.

C’était avant le tunnel. Avant Internet et Easyjet. L’Angleterre nous paraissait un pays bien lointain et mystérieux, et les biscuits au gingembre une curiosité 

Bien sûr, ma tante ne nous en avait pas parlé, mais j’ai appris peu après par un camarade de classe que le gingembre était « aphrodisiaque ».

Là non plus, je ne connaissais pas ce mot.

Il n’était pas cité à tout bout de champ dans les magazines. Quelle lointaine époque ! Mais j’ai fini par comprendre ce que ça voulait dire…

« Mme du Barry en servait à ses amants. En Malaisie, il est utilisé pour gagner le cœur des femmes. Au Maghreb, on l’emploie pour raviver la flamme amoureuse. Au Sénégal, les femmes s’en entourent les hanches pour exciter leur mari. Indéniablement, le gingembre est l’aphrodisiaque le plus connu au monde », écrit le site LaNutrition, tout en expliquant que les vertus aphrodisiaques du gingembre sont un mythe et qu’il se contente de provoquer une « légère sensation de chaleur » et de favoriser « la santé des spermatozoïdes [1] ».

Néanmoins, il est intéressant de faire le point sur les autres vertus importantes du gingembre pour la santé.

Une des épices les plus délicieuses de la planète

Car il y en a. Et le gingembre faisant partie de celles qui sont les plus délicieuses de la planète, on le trouve aujourd’hui un peu partout dans les plats exotiques, les salades, les sauces, les desserts.

Il faut savoir ce qu’il produit sur la santé.

Il est bourré de nutriments et de composés bioactifs qui ont de puissants effets bienfaisants pour votre corps et votre cerveau.

Voici 7 bienfaits du gingembre qui sont démontrés par la recherche scientifique.

Le gingembre est riche en gingérol, une substance aux puissantes propriétés médicinales

Le gingembre est une plante à fleur d’origine chinoise, proche du curcuma, de la cardamome et du galanga (qui, lui, est un aphrodisiaque…).

Le rhizome du gingembre, qui est la partie souterraine de la tige, est celle employée en cuisine.

Le gingembre est très ancien, tant comme aliment que comme plante médicinale. Il est utilisé pour aider à la digestion, contre la nausée, et pour aider à combattre le rhume et la grippe, entre autres.

Il peut être consommé frais, confit, séché, en poudre, en jus ou en huile, aussi bien qu’en huile essentielle. C’est un ingrédient très répandu.

Son odeur et son arôme uniques viennent de ses huiles essentielles, la principale d’entre elles étant le gingérol.

Le gingérol est le principal composé bioactif du gingembre, responsable de la plupart de ses propriétés médicinales. Il a de puissants effets anti-inflammatoires et antioxydants [2].

Le gingembre peut traiter de nombreuses formes de nausées

Le gingembre est utilisé depuis très longtemps contre le mal de mer [3], et il semble aussi efficace que les médicaments prescrits sur ordonnance [4].

Il peut aussi soulager la nausée et les vomissements après les opérations chirurgicales [5], et chez les patients suivant une chimiothérapie [6].

Mais il est particulièrement efficace contre les nausées des femmes enceintes.

Le gingembre peut atténuer les douleurs articulaires et musculaires

Le gingembre étant anti-inflammatoire, il va aider à combattre les douleurs musculaires et articulaires [7].

Une étude a montré qu’il apaisait les douleurs chez les personnes souffrant d’arthrose au genou, sous forme d’extraits de gingembre consommés oralement [8].

Une autre étude a constaté qu’une crème composée de gingembre, de cannelle et d’huile de sésame pouvait réduire les douleurs et les raideurs, une fois appliquée sur la zone douloureuse [9].

Le gingembre peut faire baisser drastiquement le taux de sucre sanguin et le risque cardiaque

Ce domaine de la recherche est relativement nouveau, mais le gingembre pourrait avoir de fortes propriétés antidiabétiques.

Dans une récente étude (2015), deux grammes de poudre de gingembre par jour ont provoqué une baisse du taux de glycémie à jeun de 12 % chez les participants après douze semaines [10].

Leur niveau de HbA1C (hémoglobine glyquée) a également baissé de 10 %, un marqueur important des niveaux de sucre sur le long terme. Il y avait aussi une réduction de 23 % de marqueurs de lipoprotéines oxydées et du ratio ApoB/Apoa-I.
 


Source : Suppversity (Khandouzi, 2015).


Attention : aussi impressionnants que soient ces résultats, ne jetez pas vos médicaments anti-diabète à la poubelle… Seule la metformine, et non les extraits standardisés de gingembre, réduit le glucose sanguin de façon éprouvée et répétée. Personne ne peut vous garantir que vous aurez les mêmes résultats que ceux de l’étude avec de la poudre de gingembre achetée sur Internet.

Il est néanmoins très intéressant de bien comprendre ce qu’impliquent ces chiffres.

  • Des baisses de 12 % et 10 % de la glycémie à jeun et de HbA1c peuvent suffire à atténuer de nombreux effets indésirables, très désagréables, du diabète de type 2, comme ceux négatifs sur la santé du cœur [11].
  • Une réduction de 28 % du ratio ApoB/ApoA-I entraîne une baisse significative du risque d’athérosclérose coronaire [12].
  • Un abaissement de 23 % du MDA (lipides peroxydés) provoque une diminution significative du risque de maladie coronaire [13].

Le gingembre pour la digestion (et contre les indigestions chroniques)

Les indigestions chroniques (dyspepsie) se caractérisent par des douleurs chroniques et de l’inconfort dans la partie supérieure de l’estomac.

Cela est causé par des problèmes de vidange, trop lente. Or, justement, il a été montré que le gingembre accélérait la vidange de l’estomac chez les personnes touchées par ce problème.

Après avoir mangé une soupe, le gingembre a raccourci la durée de la vidange : de 16 à 12 minutes [14].

Dans une étude ayant porté sur 24 personnes, 1,2 gramme de poudre de gingembre avant un repas a eu pour effet d’accélérer la vidange de l’estomac de 50 % [15].

Le gingembre contre les maladies dégénératives

Le gingembre étant antioxydant et anti-inflammatoire, c’est un précieux allié contre le vieillissement cellulaire.

Il protège donc les neurones contre les maladies nerveuses dégénératives : Parkinson, Alzheimer.

Dans une étude auprès de soixante femmes d’âge moyen, il a été montré qu’un extrait de gingembre accroissait la vitesse de réaction et la mémoire [16].

Cet effet protecteur des cellules pourrait contribuer à prévenir le cancer. Toutefois, les études menées dans ce domaine (cancers du côlon [17], pancréas [18], sein, ovaires [19]) n’ont révélé qu’une efficacité limitée.

Alors, voilà. Cela fait beaucoup de raisons de consommer du gingembre, sous toutes ses formes.

Vous connaissez une excellente recette à base de gingembre ? Partagez-la ici !

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

PS : Avec mon équipe, nous travaillons actuellement sur un nouveau Dossier Privilège traitant d'une grande maladie et qui est bientôt finalisé. Je devrais pouvoir vous l'offrir sous peu dans l'une de mes lettres, je vous tiens au courant.

[Les Dossiers Privilège sont des dossiers entièrement gratuits et téléchargeables directement dans mes lettres. Ils sont uniquement réservés à vous, mes lecteurs.]
****************************** 

Publicités
 : 

Ne faites pas de votre corps une usine à métastases

Alternatif Bien-Être

 

Plastiques, perturbateurs endocriniens, médicaments comme la pilule ou encore polluants organiques renforcent l'acidité de votre corps et permettraient aux tumeurs mortelles de se développer plus rapidementDécouvrez ici comment diminuer l'acidité de votre corps et potentiellement réduire le risque de développer un cancer.

Testez vos intolérances alimentaires en moins de 2h

Révélations Santé & Bien-Être

 

Ce simple geste vous permet de savoir en un coup d’œil si vous êtes intolérant à un aliment. Car le gluten et le lactose ne sont que deux intolérances parmi d’autres. 
Et si vous étiez intolérant au poivre ou aux œufs sans le savoir ? 

Faites le test ici.

 

Vitamine D : laquelle faut-il prendre ?

Si vous vous apprêtez à prendre de la Vitamine D ou si vous en prenez déjà, lisez vite l'enquête qui suit. 

Elle nous révèle :

  • les 8 produits de vitamine D que vous ne devez surtout pas acheter (certains sont très connus) ;
  • pourquoi il faudrait éviter de prendre des "comprimés de vitamine D" ;
  • où trouver de la Vitamine D fiable et efficace. Il y a 6 produits à privilégier.

Je clique ici pour accéder à l'enquête.

 


****************************** 
Sources :

Rendez-vous ici pour voir les sources

****************************** 
Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 
Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

****************************** 
Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici

****************************** 
Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

****************************** 
Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

SNI Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE

****************************** 
Vous recevez ce message à l'adresse jd.chaoui@blueline.mg car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

****************************** 

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis 
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Pour vous inscrire, rendez-vous ici.
 
Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

 

 
 
 
 
 
 
 
18. juin, 2020

Ces trois types de médicaments pour le cœur cachent de mauvaises surprises

Chère lectrice, cher lecteur,

Les maladies cardiaques constituent la plus grosse source de revenus de l’industrie pharmaceutique.

Depuis vingt ans, les médicaments anti-cholestérol, anti-hypertension, anti-coagulants, anti-angine de poitrine, caracolent en tête des ventes.

À l’échelle mondiale, cela représente 200 milliards de dépenses chaque année. Problème : ces médicaments ne soignent jamais la cause de la maladie. Ils ne servent qu’à en masquer les symptômes.

Mais comme ils sont une "vache-à-lait" pour l'industrie pharma, ils font l'objet d'une promotion active et souvent éhontée auprès des patients.

On leur explique en quoi ces médicaments sont  "indispensables" pour eux, mais sans forcément leur préciser tous les dangers, ni les alternatives.

Pourquoi les médicaments pour le cœur comportent certains pièges

  • Les médicaments anticholestérol (statines) font bel et bien baisser votre taux de cholestérol, et réduisent probablement le risque cardiaque. Mais ils ne prolongent pas forcément la vie elle-même, car par ailleurs ils provoquent d'autres problèmes dans le corps. Selon certains chercheurs, leurs effets néfastes (pertes de mémoire, douleurs musculaires, rhabdomyolyse – une maladie mortelle) pourraient, au bout du compte, dégrader la vie quotidienne de bien des patients, plutôt que de leur faciliter et de leur allonger l’existence.
  • Les médicaments contre l’hypertension (bêtabloquants) réduisent la pression artérielle, ce qui est vital chez les personnes qui ont trop de tension artérielle. Mais ils provoquent simultanément une baisse d’énergie qui fait que votre vie est ralentie. Quant aux causes profondes de l’hypertension, ces médicaments ne font rien puisqu’ils n’agissent que sur le symptôme. En revanche, ils créent bel et bien une dépendance car, lorsque vous commencez à en prendre, les facteurs sous-jacents (causes profondes) de vos problèmes peuvent continuer à se dégrader sans que vous ne vous en aperceviez, si bien que vous ne pouvez plus arrêter vos médicaments sans risque d'un grave accident !
  • Les médicaments anticoagulants réduisent le risque de caillot, et donc d’infarctus, ce qui est indispensable chez les personnes qui ont eu des opérations au cœur (pontage, stents). Moyennant quoi, ils élèvent fortement le risque d’AVC hémorragique. Car, si votre sang ne coagule plus, la moindre hémorragie dans le cerveau peut devenir fatale.

L'énorme problème pour les patients est qu'ils ne peuvent tout simplement pas se passer de ces médicaments du jour au lendemain, si leur état général s'est trop dégradé.

Il est donc absolument indispensable d'agir le plus tôt possible pour éviter d'en arriver là.

Si votre médecin commence à vous proposer ce type de médicaments, vous ne devez pas vous rassurer en vous disant, "c'est formidable, la médecine a une solution pour mon cas", mais au contraire vous considérer en alerte rouge concernant votre mode de vie et votre alimentation.

Il est urgent pour vous d'adopter un mode de vie sain (alimentation, sport, limiter sucre, fritures, alcool et tabac), dans un environnement non-pollué et non stressant (air et eau purs, absence de pollution, y compris sonore et lumineuse).

Quant aux produits naturels pour le cœur et les artères, voici ce que vous pouvez en attendre.

Des produits naturels pour le cœur et les artères

Ces produits naturels ne font la fortune de personne.

Mais ils peuvent vous assurer une vie plus longue et en meilleure santé.Si vous avez eu des décès cardiaques dans votre entourage et que vous ne prenez aucun produit naturel pour le cœur, je vous invite très fortement compléter les mesures de mode de vie (exercice, régime alimentaire sain), avec les nutriments suivants :

1. L’huile de poisson riche en oméga-3

Les études ont montré que les acides gras oméga-3 présents dans l’huile de poisson pourraient faire baisser le risque de maladies cardiaques jusqu’à 52 %. Les huiles de poisson agissent en réduisant l’inflammation des artères et en assouplissant leur paroi. Car ce sont des chaînes souples qui structurent la paroi des cellules, qui deviennent elles aussi moins rigides. On distingue, parmi les meilleurs oméga-3, l’EPA et la DHA. Pour votre système cardio-vasculaire, choisissez une huile de poisson riche en DHA, à une dose quotidienne de 1 000 à 3 000 mg.

2. Le CoQ10 (coenzyme Q10)

Cet antioxydant se trouve partout dans le corps. Il sert à la production d’énergie cellulaire. Le cœur étant un des muscles les plus gourmands en énergie, et travaillant en permanence, il a besoin de CoQ10 pour battre efficacement.Mais le CoQ10 a, lui aussi, un effet anti-inflammatoire. Il ralentit la formation des caillots et aide à réguler le rythme cardiaque (contre l’arythmie et les fibrillations). C’est le complément alimentaire phare de la santé cardio-vasculaire.

3. Vitamine C

N’oubliez jamais que nous sommes le seul mammifère à avoir perdu notre capacité de produire de la vitamine C. Probablement parce que nos ancêtres mangeaient tant de baies, de feuilles et de végétaux riches en vitamine C qu’il était inutile d’en produire en plus, de façon autonome.Mais aujourd’hui, la malbouffe a remplacé les légumes et fruits frais, la teneur nutritionnelle des produits s’est fortement appauvrie et, sans complément de vitamine C, il est peu probable que vos apports soient suffisants. La vitamine C est, elle aussi, antioxydante et entre dans la synthèse du collagène, nécessaire à la souplesse des artères.

4. Autres antioxydants

D’une façon générale, vous lutterez contre la sclérose des artères par une forte consommation d’antioxydants comme la vitamine A, C et E et de phytonutriments comme les caroténoïdes, les polyphénols et les flavonoïdes.Vous pouvez, par exemple, prendre des extraits de thé vert (appelés EGCG pour « épigallocatéchine gallate »), de raisin rouge (resvératrol), de pin (pycnogénol), de feuille d’olivier, de la curcumine, etc.

5. Aubépine

C’est la plante traditionnellement tout indiquée pour l’entretien de la santé du cœur : elle fait baisser la pression sanguine et renforce le muscle du cœur. L’aubépine est pleine de flavonoïdes et assure une protection antioxydante supplémentaire.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis
****************************** 

Publicités
 : 

Ne faites pas de votre corps une usine à métastases

Alternatif Bien-Être

 

Plastiques, perturbateurs endocriniens, médicaments comme la pilule ou encore polluants organiques renforcent l'acidité de votre corps et permettraient aux tumeurs mortelles de se développer plus rapidementDécouvrez ici comment diminuer l'acidité de votre corps et potentiellement réduire le risque de développer un cancer.

Testez vos intolérances alimentaires en moins de 2h

Révélations Santé & Bien-Être

 

Ce simple geste vous permet de savoir en un coup d’œil si vous êtes intolérant à un aliment. Car le gluten et le lactose ne sont que deux intolérances parmi d’autres. 
Et si vous étiez intolérant au poivre ou aux œufs sans le savoir ? 

Faites le test ici.


Vitamine D : laquelle faut-il prendre ?

Si vous vous apprêtez à prendre de la Vitamine D ou si vous en prenez déjà, lisez vite l'enquête qui suit. 

Elle nous révèle :

  • les 8 produits de vitamine D que vous ne devez surtout pas acheter (certains sont très connus) ;
  • pourquoi il faudrait éviter de prendre des "comprimés de vitamine D" ;
  • où trouver de la Vitamine D fiable et efficace. Il y a 6 produits à privilégier.

Je clique ici pour accéder à l'enquête.

 


****************************** 
Sources :

Rendez-vous ici pour voir les sources

****************************** 

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

****************************** 

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici

****************************** 

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

 


****************************** 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

SNI Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE

****************************** 

Vous recevez ce message à l'adresse jd.chaoui@blueline.mg car vous avez souscrit à La Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

****************************** 

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis 
est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Pour vous inscrire, rendez-vous ici.
 
Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

 

11. mai, 2020

Si vous voulez visionner l'article intitulé : "IMRA : Le Covid-Organics est composé de 62% d'Artemesia"; cliquer ici