Blog

11. oct., 2017

Une implication plus conséquente du secteur privé dans l’humanitaire peut contribuer à instaurer un peu plus de justice sociale. Une implication qui peut être palpable grâce à au dynamisme de la PHSP (Plateforme Humanitaire du Secteur Privé). Depuis 2016, cette PHSP est présidée par la Fondation Telma et cherche à mener des actions complémentaires avec ceux menés par le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC), sans éclipser les autres acteurs plus conventionnels.

Le dynamisme du PHSP se manifeste par ailleurs par une collaboration entre divers acteurs du secteur privé, médians comme majoritaires. Hier par exemple, le groupe VISEO-connu notamment pour ses activités dans le secteur automobile, mais aussi alimentaire- a fait don d’un véhicule Mazda BT50 à la Fondation Telma pour faciliter sa mobilité dans ses interventions sur le terrain. Ce groupe assure notamment le leadership de la « task force » ayant pour mission d’optimiser l’efficience de l’aide humanitaire au niveau national.

Midi Madagascar

Le 02/09/17

Luz R.R