17. oct., 2013

Services consulaires

Plan de modernisation des services consulaires, derrière les mots, quelle réalité ?

 

Il est des mots "manipulateurs" dont le sens est trompeur. Prenons  "modernisation" et "réforme". Ces deux mots sont appropriés et employés par les dirigeants dès qu'ils arrivent à la direction d'un organisme ou d'un ministère. L'ambigüité de ces mots vient du fait qu'on les associe quasi naturellement au concept de "positivité".  Moderniser et réformer, c'est la nécessaire adaptation à l'évolution des pratiques et des  techniques.

 

La RGPP (Réforme générale des Politiques Publiques) de Nicolas Sarkozy était, à juste titre, violemment dénoncée par la gauche. Jean-Marc Ayrault l'a prudemment remplacée par "La Modernisation de l'Etat" ; les mots, toujours les mots ; Sur le fond, entre la RGPP et la Modernisation de l'Etat, une seule différence, la sanctuarisation de quelques secteurs dans la diminution des effectifs de la fonction publique (Enseignement, Police, Hôpitaux). Bon c'est mieux !

 

 

Pour les Consulats, je vous invite à rechercher dans ce blog       http://conseiller-afe-madagascar-ocean-indien.jdchaoui.com/     . Madagascar doit fermer entre 2 et 3 consulats et "rendre une bonne douzaine de poste" (rendre=supprimer). Ce sont des villes où résident entre 1500 et 2000 Français et le Consulat général est à 1500 Km.  Les mots masquent trop souvent une réalité inverse.

 

 

Jean-Daniel Chaoui

Président de l'UESRE

Mars 2013

 

 

La modernisation du service public consulaire

en faveur des Français de l’étranger

 

Posté le 28 mars 2013

 

Conseil des ministres du 27 mars 2013

 

La ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères, chargée des Français de l’étranger, a présenté un plan de modernisation du service public consulaire en faveur des Français résidant à l’étranger dont le nombre, en progression constante depuis dix ans, est estimé à plus de 2,5 millions.

 

Il s’agit, sous l’autorité du ministre des affaires étrangères et dans le cadre de la démarche de modernisation de l’action publique, d’adapter le réseau consulaire à l’évolution des communautés françaises de l’étranger, de maintenir un service public de qualité et de proximité et de repenser en profondeur les missions qui incombent aux postes consulaires. Plusieurs mesures concernent la modernisation des outils, le recours accru à la télé-administration et la simplification des procédures.

 

A titre d’exemple, le dispositif « Itinérant », en cours de déploiement, permet de recueillir à distance les données biométriques des ressortissants français souhaitant renouveler leur titre de voyage et ne pouvant se rendre au consulat en raison de l’éloignement. De même, le lancement prochain, en relation avec le ministère de l’intérieur, du « passeport grand voyageur », facilitera les déplacements des Français amenés à voyager très souvent, notamment pour des raisons professionnelles.

 

Sénatrice Claudine Lepage

 

Ces mesures feront l’objet d’une mise en œuvre progressive, dont les modalités seront annoncées au fur et à mesure sur le site internet du ministère des affaires étrangères (www.diplomatie.gouv.fr) ainsi que sur les sites des postes diplomatiques et consulaires.