Blog

5. avr., 2018

La première randonnée de l’ORTANA pour 2018 se tiendra ce 10 mars. Ils ont concocté 17 différentes destinations, les unes plus riches que les autres. Le plus de ces randonnées c’est leur portée historique ; combinée à leur dimension sportive et culturelle. Ainsi, vous conjuguerez sport, loisirs et patriotisme, ou amour pour Madagascar. Selon leurs techniciens « nous avons fait en sorte que chaque randonnée soit une découverte et que tout le monde puisse en profiter. Alors, nous vous proposons des randonnées familiales le second samedi du mois et des randonnées plus sportives le quatrième samedi du mois ».

Le programme 2018

10 mars Ambatomanga Isaha : le paysage de l’Est d’Analamanga

24 mars : Ambatomalaza Ambohijoky. La colline sacrée de l’aînée

14 avril : Fihaonana la vallée Bio

28 avril : Ambohitseheno Andriampamaky : la contrée du Vakinimananara

11-12-13 mai : Ambohimiadana Tsiazompaniry, au pays des Tsaravoninahitra

26 mai : Angavokely Angavobe, la station forestière

9 juin : Ambohitantely. La réserve spéciale d’Analamanga

14 juillet : Ampahidralambo Ambohidrabiby. Le territoire des Mandiavato

28 juillet : Mantasoa Ankadimanga , la région Vakiniadiana

11 août : Ambohidambinana Miantsoarivo, une autre facette du Vonizongo

25 août : Soamanandray Ambatomanoina, le village natal des Reines

8 septembre : Grotte Amboniandrefana, le site des Troglodytes

22 septembre : Cascade Andrianambo, Mahitsy et ses charmes

13 octobre : Ambohitrandriananahary, testons notre équilibre

27 octobre : Andriamamovoka, incursion en Alaotra Mangoro

10 novembre : Ampananina, A la découverte de la Région Marovatana

24 novembre : Ambatotelomirahavavy, la colline des trois sœurs.

Midi Madagascar

Le 17 février 2018

Anny Andrianaivonirina

3. avr., 2018

 

Les pierres précieuses et pierres fines de Madagascar seront valorisées en produits touristiques. Le projet est en cours de mise en œuvre.

Les pierres précieuses et pierres fines de Madagascar sont des produits qui présentent un fort potentiel touristique.  Il s’agit d’un réel avantage concurrentiel sur le marché mondial du tourisme. Elles font partie des souvenirs prisés par les touristes en voyage dans la Grande île.

Le ministère du Tourisme compte dans ce sens inscrire l’Institut de gemmologie de Madagascar (IGM) au programme des circuits touristiques proposés par les tours opérateurs. A ce sujet, une délégation du ministère, de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM)  et des groupements d’opérateurs dans le secteur a effectué une visite des infrastructures de l’IGM, vendredi dernier.

Promouvoir la filière gemme et le tourisme

L’objectif est de promouvoir la filière gemme de Madagascar à travers le tourisme et vice  versa. «L’IGM a déjà sa notoriété internationale en matière de formation et à travers son laboratoire. L’intégration de l’IGM dans le circuit touristique permettra de promouvoir la vente des gemmes taillées et par la même occasion, de certifier la qualité des gemmes achetées par les touristes, en évitant de se faire arnaquer», a fait savoir Andrianirina Rasolonjatovo, directeur de l’IGM.

Celui-ci de poursuivre que «comme résultat escompté, on espère que le nombre des touristes à destination de Madagascar, ainsi que les revenus générés par la filière gemme dans le circuit formel vont augmenter».

Une grande partie des pierres précieuses de Madagascar est extraite et vendue dans la clandestinité. La formalisation de cette filière qui représente pourtant une grande potentialité reste un travail de longue haleine pour les autorités concernées. Et même les touristes en voyage à Madagascar achètent des produits vendus dans la clandestinité. «Madagascar produit par exemple 40% du saphir sur le marché international. Malheureusement, le pays ne bénéficie par des retombées de ce fort potentiel car la majeure partie des pierres est commercialisée dans le circuit informel», a fait savoir le ministre auprès de la Présidence en charge des Mines et du pétrole, Ying Vah Zafilahy.  

Les Nouvelles

Le 23/03/18

Riana R.