Une idée et une initiative originales pour attirer les touristes. La ville de Mahajanga a fait trôner à Tsaramandroso ambony la carcasse d’un Antonov 2.

Du nouveau pour la nouvelle année 2018 dans la ville de Mahajanga. Les attractions pour booster le  secteur  tourisme  dans la Cité des  Fleurs  ne  cessent de s’étoffer.  Le maire  Mokhtar Andriantomanga  a  finalement  réussi à récupérer l’épave  d’un  vieux  Antonov 2, abandonné depuis belle lurette à l’aéroport d’Amborovy.

Ce nouveau  projet  s’est finalement  réalisé  après  plusieurs  négociations  avec le Tribunal administratif,  l’Aviation civile de Madagascar (ACM), l’Aéroport de Madagascar (Adema), et surtout le  partenaire  SEMS (Sociétés  d ’entreprises  multiservices).  Ce dernier a mis à la disposition de l’équipe municipale des engins et des conteneurs pour transporter tous les attirails à partir du jeudi 28 décembre. Un véritable déménagement marathon qui a duré toute une journée. Puis l’installation s’était déroulée dans la nuit, pour des raisons de sécurité.

Pose des ailes

Depuis samedi, touristes et visiteurs de Mahajanga ont profité de la mise en place de cet oiseau de fer pour se prendre en photo afin d’immortaliser l’événement et le « monument », ce malgré la pluie presque incessante. Mieux encore, des photographes amateurs ont commencé à trouver une autre activité lucrative. Ils étaient venus avec des imprimantes et du matériel adéquat, et des clients étaient alors venus pour poser devant la carcasse de l’avion.
L’endroit est alors devenu très fréquenté et animé, depuis jeudi dernier, par des petits et des grands, hommes ou femmes. Ainsi, l’ancien avion russe « plane » au rond-point devant le lycée Notre-Dame de Tsaramandroso ambony, face à l’église adventiste.

Le branle-bas  de  combat pour les travaux  de pose  des ailes, longues  de  18 m chacune, ont également duré  toute  la  journée  d’hier.  Des  techniciens et des ingénieurs ont effectué le déplacement et  participé  à l’opération, sous les yeux du maire qui a  suivi toutes  les étapes.
« Nous avons récupéré cette épave pour  en faire une décoration et un ornement de la ville.

 Des enfants qui n’ont jamais eu l’occasion de  voir ou la chance de prendre un avion pourront l’admirer et rêver », a  mentionné le maire.

Après le baobab géant au bord de la mer, cette place sera donc le deuxième site touristique célèbre et  fréquenté de Mahajanga.

L'Express de Madagascar

Le 03/01/18

Vero Andrianarisoa