Blog

13. mars, 2020

CFE

Français de l’étranger.fr

MondExpatSanté, l’assurance de base de la CFE

Que ce soit pour conserver une assurance santé, retraite ou risques professionnels à l’étranger, c’est possible grâce à la CFE. Cette dernière assure les expatriés sans questionnaire de santé, quel que soit leur âge, leur statut ou leur pays de résidence. Elle protège ses adhérents pendant leur expatriation, partout dans le monde, y compris en France. C’est l’unique acteur sur le marché de l’assurance qui permette de travailler à l’étranger tout en continuant à cotiser pour sa retraite en France.

Publié le 24 février 2020 Par Nathalie Laville

 Il existe plusieurs assurances, chacune correspondant aux besoins spécifiques des expatriés. À partir de 71 €/mois, MondExpatSanté couvre tous les frais de santé des expatriés de plus de 30 ans qui vivent et travaillent à l’étranger et de leurs ayants droit partout dans le monde, y compris en France. Cette offre a été conçue pour ceux qui souhaitent s’expatrier ou qui le sont déjà et qui sont âgés de plus de 30 ans mais pas encore retraité. Où que l’on se trouve, la couverture fonctionne. Si l’assuré se fait soigner en France, la CFE rembourse selon les mêmes principes que l’Assurance-maladie (www.ameli.fr) et permet le tiers payant dans les hôpitaux publics et privés. S’il se font soigner à l’étranger, la CFE rembourse les frais de santé et ceux des ayants droit sur la base des coûts constatés en France et des taux de prise en charge appliqués par l’Assurance-maladie. Comme en France, le taux de remboursement varie selon les soins pratiqués. Il est possible d’adjoindre à cette offre un pack particulier à partir de 11 €/mois, qui propose des options indemnités journalières, invalidité, capital décès, en cas de congé maternité, arrêt de travail, incapacité ou décès. MondExpatSanté permet aussi de réintégrer immédiatement le régime de la Sécurité sociale lors d’un retour définitif en France sans délai de carence. Et en cas de retour non définitif de moins de six mois, la CFE couvre aussi les dépenses de santé réalisée en France. En outre, avec son budget d’action sanitaire et sociale, la CFE peut apporter à ses assurés un soutien financier en cas de besoin.

3. mars, 2020

CFE

Français de l’ étranger.fr

CFE: FrancExpatSanté assure les expatriés en France

Français à l’étranger fait le point sur FrancExpatSanté, l’assurance de la CFE qui couvre les soins prodigués en France

Publié le 26 février 2020 Par Nathalie Laville

 Cette couverture prend en charge tous les frais de santé des expatriés et de leurs ayants droit réalisés en France lors de courts ou longs séjours. Si les expatriés ont déjà une couverture locale dans le pays où ils sont installés et s’ils reviennent régulièrement en France se faire soigner, par nécessité ou par choix, il existe une formule qui répond à leurs besoins.

Avec l’assurance FrancExpatSanté, la CFE rembourse tous les frais de santé engagés en France pour l’assuré ou ses ayants droit, selon les mêmes règles que celles de la Sécurité sociale. Et ce, qu’il s’agisse de frais liés à la maladie, la maternité ou l’hospitalisation. De plus, le tiers payant est possible auprès des établissements hospitaliers. Ainsi, il est possible de programmer ses soins dans le cadre des projets de retour en France. Enfin, la CFE permet la continuité de ses droits aussi en matière de retraite si l’on vit à l’étranger, qu’on y travaille ou pas. Ainsi, celles et ceux qui ont choisi de suivre leurs conjoints ne seront pas non plus pénalisés. La CFE a toujours des solutions pour toute la famille !

 

8. janv., 2020

Si vous voulez visionner l'article intitulé " Besoin d'une information sur une adhésion ou votre contrat?"; cliquer ici

24. déc., 2019

Si vous voulez visionner l'article intitulé :"Caisse des Français à l' étranger : l' Assurance Risques Professionnels";cliquer ici

2. déc., 2019
 Une information à partager avec les retraités  de vos circonscriptions.

 

Accès  à ''l'aide à la cotisation'' pour les retraités (3èmecatégorie aidée (CFE), , avec, pour ceux déjà adhérents et qui en feront la demande en 2019, une possibilité de remboursement du ''trop-perçu '' de cotisation si leur demande est acceptée.

Vous êtes retraité et déjà adhérant à la CFE ?  

En fonction de vos ressources vous pouvez désormais bénéficier d’une ’aide à la cotisation’’.

 Si votre revenu familial annuel est inférieur au demi plafond de la sécurité sociale soit   20 262€ /an pour 2019 cette disposition vous est ouverte.

 Vous devez en faire la demande au Consulat ce qui, si l’aide à la cotisation est octroyée,  vous permettra de bénéficier rétroactivement du tarif aidé (201 euros trimestriel, éventuellement pour une cotisation famille) contre 357 euros individuellement.

 La CFE vous rembourserait alors le trop-perçu éventuel des 3 trimestres à 357€ dont vous avez du vous acquitter depuis le 1/4/2019 (sous forme d’avoir sur les prochaines échéances).

 Attention ce dispositif de remboursement n’est assuré que pour les demandes faites en 2019.

 Vous trouverez ci-dessous la liste des pièces à fournir avec votre demande d’accès à  ‘’l’aide à la cotisation ’’...

 

Liste indicative des pièces justificatives à produire à l’appui de la demande de 3èmecatégorie aidée (CFE)

  • Le formulaire de demande d’aide dûment complété et signé
  • Une photocopie de la carte d’identité ou du passeport
  • Une photocopie du livret de famille
  • Une photocopie de la carte d’inscription au registre des Français établis hors de France en cours devalidité
  • Pour les locataires : les 3 dernières quittances de loyer ou copie du bail le plus récent
  • Pour les propriétaires : documents fiscaux concernant les biens en France et à l’étranger
  • les 3 dernières factures de gaz, d'électricité, de téléphone et d'eau
  • Si le conjoint n’a pas de revenu : un avis de non-imposition
  • Pour les salariés : les bulletins de salaires ou une attestation de l’employeur mentionnant le montantannuel BRUT de l’année précédente, une photocopie de la déclaration des revenus de l’année précédente indiquant le montant des revenus imposables
  • pour les professions libérales et les travailleurs indépendants: un avis d'imposition sur les bénéfices, lesstatuts de la société, le montant du chiffre d'affaires faisant ressortir le bénéfice net arrêté par uncomptable agréé, les revenus sur exploitation agricole, industrielle ou commerciale, les relevésbancaires des 3 derniers mois, une attestation notariée indiquant les revenus perçus l'annéeprécédente
  • Pour les personnes ayant des revenus de placement, un relevé récent de portefeuille, les déclarationsfiscales des revenus mobiliers ou immobiliers, le relevé de compte du notaire (en cas de vente en coursd'année)
  • Pour les titulaires d’une pension ou d’une rentre : les justificatifs récents des pensions ou rentesperçues
  • pour les personnes employant du personnel de service: les contrats de travail et derniers bulletins depaie
  • pour les personnes ne disposant d’aucun revenu : attestation sur l'honneur d'absence de revenujustifiant des moyens de subsistance, les relevés bancaires de toute l’année N-1 de tous les comptes enFrance et à l’étranger
  • Les 3 derniers relevés bancaires de tous les comptes en France et à l’étranger
  • Pour les véhicules personnels : copie de la carte grise ou équivalent

*Tout dossier incomplet sera rejeté.

*La liste ainsi établie devra être insérée dans le formulaire de demande d'aide.

 

http://marc-villard.com/questions-reponses/protection-sociale/c-f-e-nouveau-acces-a-laide-a-la-cotisation-pour-les-retraites/#more-4072