7. mai, 2018

Recyclage et automatisation de la femme : 100 emplois verts créés

Une centaine de femmes a pu gagner en autonomie et en stabilité financière grâce à un projet de créations d’emplois verts via la transformation de déchets ménagers, initié par l’association « Agir pour le Développement Durable et l’Economie Verte à Madagascar » (ADDEV Madagascar).

Lancé en septembre 2017, le projet en est actuellement à la clôture de sa phase 1 et la présentation et l’évaluation de cette première phase a été rendue publique hier dans les locaux de DHL à Ankorondrano. Grâce à une collaboration avec l’association « Teach for Madagascar » et l’entreprise de recyclage des déchets ménagers Ecologik, le projet a permis l’insertion professionnelle et l’alphabétisation d’une centaine de femmes vulnérables (illettrées pour la plupart et en difficulté financière) provenant des quartiers d’Ankorondrano, d’Ivandry, d’Andranomahery et d’Analakely.

Reconnaissance et respect. Clotilde Razaiarisoa, une des bénéficiaires du projet en témoigne : « Cette activité nous permet d’améliorer nos revenus quotidiens tout en intégrant un emploi où nous sommes reconnues et respectées. » C’est dire les bienfaits psychologiques et les retombées économiques du projet sur ses bénéficiaires. En effet chaque semaine, Clotilde et ses pairs reçoivent une formation sur mesure (en fonction de leur niveau d’études et l’expression de leurs besoins) octroyée par « Teach for Madagascar ». Des formations qui peuvent concerner le management entrepreneurial assuré par le cabinet d’audit Tsaratombo, le tri de déchets, etc. En ce qui concerne le recyclage, elles récupèrent d’abord les déchets plastiques et les papiers des entreprises adhérant à ADDEV. Ensuite, elles les revendent au kilo à Ecologik Madagascar, qui va procéder au recyclage proprement dit. Cette chaîne de valeurs ainsi créée représente pour ces femmes une activité génératrice de revenus stable. La deuxième phase du projet est actuellement en préparation et se focalisera sur la pérennisation de cette microchaîne de collecte et de recyclage pour un cycle vertueux d’économie solidaire par le biais de l’emploi vert.

Midi Madagascar

Le 27/03/18

Luz Razafimbelo