25. janv., 2018

Visa électronique : un moyen pour lutter contre les fraudes, selon la Police

Dans la mise en œuvre de son programme visant à moderniser la procédure de délivrance de visa de séjour sur le territoire malgache, le gouvernement estime que la sensibilisation de la population à s’adapter à la modernité constitue une priorité. Ce serait la raison pour laquelle, le ministère de la Sécurité publique a convoqué la presse hier, pour apporter des décisions des précisions sur l’application du visa électronique (e-visa) que le gouvernement compte appliquer à partir de cette année. Un nouveau système qui n’a pas tardé à susciter la polémique de la part des observateurs avisés dans la mesure où beaucoup soupçonnent la possibilité d’une sorte de népotisme dans le choix de la société privée qui devrait travailler avec l’Etat dans la mise œuvre de ce projet. Partie prenante dans ce programme avec le Ministère du Tourisme, celui de la Sécurité publique souligne que ce programme a été conçu depuis le mois d’octobre 2014. La communication verbale y afférente a été validée par le conseil des ministres du 17 novembre 2014. Depuis, les deux ministères se sont penchés à la préparation technique qui a pris fin le 31 octobre 2016. Ainsi, l’appel à manifestation d’intérêt pour sélectionner l’entreprise qui devra se charger de sa mise en application a été lancée le 21 octobre 2016. Plusieurs entreprises y ont répondu, mais la société Ametis a été choisie car elle a rempli les conditions requises. Lors de ce point de presse tenu au siège du ministère de la Sécurité publique hier, le directeur de cabinet de ce ministère, le Commissaire principal de Police Jean Rostand Rabialahy tient a souligné que dans ce programme, son département ne fait qu’exécuter la loi.

Midi Madagascar

Le 20/01/18

T.M