2. févr., 2018

Faravohitra : un Européen agressé

http://www.laverite.mg/media/k2/items/cache/418ac170f868f8867e5fdb9197ef165e_L.jpg

Juron,  colère et exclamations d’impuissance !  Là,  un Européen dans la soixantaine,  a subi une agression dans une rue à Faravohitra, mercredi après-midi. Il s’est fait déposséder de son vide-poche avec tous ses contenus : devises en euros,  cartes et documents personnels et bien sûr téléphone portable. Ses cris ont bien surpris les passants. Mais ces derniers ont finalement compris en voyant un jeune voyou portant un short long prendre rapidement la fuite à travers un chemin escarpé situé à droite de la rue et menant vers le quartier d’Ambatokary. Loin de se laisser faire, le sexagénaire s’est lancé à la poursuite du voleur à travers ce chemin abrupt et des escaliers irréguliers. 

Mais une fois qu’il débouche près de la résidence dite « Orchidées » située en aval du passage, le malheureux a déjà perdu de vue le fugitif. Ce dernier était trop rapide pour s’échapper. Il semblait bien calculer en choisissant un moment où il n’y avait que de rares passants dans le coin pour perpétrer son sale coup. De guerre lasse, l’Européen n’a plus d’autres choix que de rebrousser chemin en continuant à parler seul et à haute voix pour témoigner son profond dépit . Ainsi, les voleurs à l’arrachée ont refait surface dans ces secteurs de Faravohitra après une assez longue période d’un calme relatif. Le mode opératoire est connu : frapper aux environs de 16h ! Pendant les périodes de vacances, cette rue est souvent quasi-déserte,  une situation propice pour les bandits pour agresser un passant isolé. Les riverains s’interrogent sur la décision du commissariat du 2e Arrondissement de suspendre les patrouilles en ces endroits-là où de nombreux passants ont été déjà agressés de jour comme de nuit.

La Vérité

Le 28/12/17

Franck Roland

26. janv., 2018

Communiqué : Halte à la violence quotidienne