Blog

3. août, 2017

Trois sacs de pierres précieuses «agate» ont été saisis sur un campa­gnard, lundi soir vers 18h, au stationnement d’Andranofasika.

Cette fois-ci, deux cent kilos d’agates brutes de contrebande ont été saisis sur un paysan, dans le district d’Ambato-Boeny. L’opération de traque a eu lieu dans la soirée de lundi, lorsque l’auteur s’est fait remarquer par les éléments des forces de l’ordre chargées de la sécurité, au stationnement de taxis-brousse. « Nous avons procédé à la fouille et l’on a découvert trois sacs de pierres précieuses qui auraient été vendus sans papier régulier », a souligné le chef de poste fixe d’Andranofasika. Le porteur n’était qu’un simple mercenaire dans cette affaire de pierre précieuse, en provenance de Madirovalo, d’après l’enquête. âgé de 40 ans, il a indiqué qu’il aurait livré ces agates à Mampikony. Il n’a pourtant pas révélé le nom de son patron au bureau de la gendarmerie.


Une série de prospections qui n’a pas réellement abouti n’a pas non plus entraîné une garde à vue. Le suspect a été  relâché après le procès-verbal. Ce coup-ci, les enquêteurs auraient renvoyé la balle à la Direction régionale des services des mines qui a ensuite ordonné la confiscation des marchandises saisies. « La décision finale pour ces agates doit attendre l’identification de son propriétaire ainsi que ses complices dans ce réseau de contrebande », a indiqué une source au sein de cette direction.

Une source au sein du service régional des mines d’Ambato-Boeny a signalé qu’un abus d’exploitation illicite de pierres brutes dans le Boeny, notamment dans la commune rurale de Madirovalo a été constaté ces derniers temps. "Ce coup de filet permettant de saisir 200 kg d'agates en administre la preuve", a-t-elle expliqué.

Aucune arrestation n’a encore eu lieu suite à cette confiscation importante. Comme mesure prise, l’exploitation de ces richesses sera désormais soumise à de contrôles fréquents effectués par des agents des Services des mines. C’est ce qui a été soulevé mardi, lors d’un rapport rendu au quartier général à Antananarivo.

L'Express de Madagascar

Le 09/06/17

Hajatiana Léonard