Blog

20. févr., 2018

Une mauvaise surprise attendait les usagers du service central du contrôle de l’immigration et l’émigration au sein du ministère de la Sécurité publique à Anosy hier. « Il est porté à la connaissance du public que le droit d’acquisition d’un passeport malagasy sera révisé à 190 000 ariary à partir du mois de janvier 2018 », pouvait – on lire sur une note destinée à informer le public depuis hier. Le service a donc appliqué une hausse de 80 000 ariary, soit 72%, puisque la vignette pour l’acquisition ou le renouvellement de passeport malagasy est actuellement de 110 000 ariary. Pour l’instant, aucune explication n’a été avancée pour justifier cette hausse vertigineuse.  Néanmoins, un responsable au niveau du ministère de la Sécurité Publique avait déjà anticipé cette hausse en évoquant un manque à gagner dans la confection du passeport. 

 

Cette nouvelle vignette risque de faire monter le ton chez les usagers de ce service. Outre le coût qui approche déjà les 200 000 ariary, un prix exorbitant par rapport au pouvoir d’achat d’un citoyen  malagasy, les nombreuses déconvenues dans la confection d’un passeport constitue un autre sujet à controverse. 

Des services qui laissent à désirer

 Faut – il encore rappeler les nombreuses péripéties survenues particulièrement en 2015 et 2016 où le service de l’immigration  et l’émigration annonçait  la suspension de la délivrance de passeport électronique. A plusieurs reprises, le ministère de la Sécurité Publique prétextait une panne de la machine destinée à la confection des passeports. Des pannes qui ont provoqué la colère des usagers qui, malgré leurs obligations de déplacement à l’étranger, se sont alors retrouvés bloqués au pays. L’on ne peut s’empêcher de faire un rapprochement entre cette nouvelle augmentation et la récente mise en place d’un centre de délivrance de passeport diplomatique et de service biométrique au sein du ministère des Affaires étrangères en octobre dernier. Il est clair que les dirigeants ont déjà leur propre service de délivrance de passeport qui ne connaîtra sans nul doute aucune panne tandis que les simples citoyens devront faire face à cette nouvelle hausse de tarif pour pouvoir jouir d’un passeport.

La Vérité

Vendredi 29 décembre 2017

Sandra R.

21. juil., 2015

Simplification de la délivrance des passeports: le décret enfin publié

Le 19 juin, le Gouvernement a pris un décret simplifiant la délivrance des passeports.

 

Très attendu, ce texte prévoit notamment la suppression de l’obligation de comparution personnelle pour la remise du passeport. Je me réjouis de cette excellente mesure, qui participe du vaste mouvement de simplification des démarches administratives qui a été impulsé en 2013 par le Président de la République.

 

Concrètement, les usagers inscrits au registre des Français établis hors de France pourront, s’ils le souhaitent, se faire adresser, à leurs frais, leur passeport par un transporteur sécurisé.

 

Nouvelle liste des consuls honoraires habilités à remettre des passeports à leur titulaire

Conformément à l’article 10 du décret n°2005-1726 du 30 décembre 2005, les passeports peuvent être remis aux demandeurs au lieu de dépôt de la demande ou à l'occasion d'une tournée consulaire ou par un consul honoraire habilité à cette fin. Le choix du mode de remise du passeport est effectué lors du dépôt de la demande.

 

Dans certains pays, les usagers inscrits au registre des Français établis hors de France pourront prochainement, s’ils le souhaitent, se faire adresser, à leurs frais, leur passeport par un transporteur sécurisé (voir mon article du 22 juin).

 

Un arrêté du 19 juin 2015 portant application du décret du 30 décembre 2005 fixe la nouvelle liste des consuls honoraires habilités à remettre des passeports à leur titulaire.

 

Madagascar :
Le consul honoraire à Antalaha.
Le consul honoraire à Antsirabe.
Le consul honoraire à Fianarantsoa.
Le consul honoraire à Fort Dauphin.
Le consul honoraire à Majunga.
Le consul honoraire à Manakara.
Le consul honoraire à Morondava.
Le consul honoraire à Nosy Be.
Le consul honoraire à Sainte-Marie.
Le consul honoraire à Tamatave.
Le consul honoraire à Tuléar.