18. juin, 2018

Sécurité

Recrudescence des kidnappings à Madagascar


Notre pensée va tout d'abord aux victimes et aux familles touchées par cette criminalité que représentent les Kidnappings à Madagascar. Ce sont des évènements traumatisant pour ces familles et surtout pour les victimes, le risque d'une conclusion négative étant toujours présent.


Après une accalmie de quelques mois, on observe une recrudescence importante des kidnappings depuis quelques semaines dans la grande île. La liste égraine les noms des victimes dans le document ci-dessous.


Il est complexe d'analyser les ressorts de ces exactions de type mafieux qui se sont installées et font racine dans la grande île, exactions qui touchent essentiellement la communauté des Français d'origine indienne, communauté dominante dans le secteur économique à Madagascar.

 Comment mettre fin à ces kidnappings dont, il faut noter qu'aucun n'a jamais fait l'objet d'un procès jugeant des responsables commanditaires. Ce constat d'impunité totale interroge les observateurs sur la réalité des ressorts mafieux qui environnent ces kidnappings.


Il revient aux autorités en charge de la sécurité des biens et des personnes à Madagascar de mettre fin à cette pratique. Depuis le premier kidnapping qui remonte à 1991, ce sont 109 enlèvements qui sont répertoriés, dont 11 avec 2 tentatives depuis mai 2017.

Il revient aussi aux autorités françaises d'appuyer avec efficacité les autorités malgaches pour faire cesser ce phénomène mafieux qui concerne essentiellement des ressortissants Français.

La lutte contre cette forme de criminalité concerne aujourd'hui, à mon sens, les deux autorités précitées. La communauté française d'origine indienne ne peut trouver de solution crédible dans un dispositif d'auto-défense qui restera toujours d'une efficacité relative.

 

Jean-Daniel Chaoui

Président de Français du Monde Madagascar

Conseiller consulaire Madagascar

Conseiller à l'Assemblée des Français de l'Etranger