17. mars, 2020

Question sociale

Le Sénat vote à l’unanimité le congé de 15 jours pour le deuil d’un enfant

Richard Yung , 4 mars 2020

Le Sénat a le pouvoir de corriger les décisions maladroites de l’Assemblée nationale. Hier, la proposition de loi portant à 15 jours le congé pour le deuil d’un enfant de moins de 25 ans a été votée en première lecture à l’unanimité et avec le soutien appuyé du gouvernement.

Initialement, le congé pour deuil était porté à 5 jours. Le Sénat a travaillé dans un esprit de cohésion et d’humanité qui dépasse les frontières politiques et a tenu à aller au de-là du texte d’origine. Ainsi, le Sénat a créé un congé de deuil de huit jours supplémentaires fractionnable et pris en charge par la Sécurité sociale. Cela vaut également pour les travailleurs indépendants et aux agents publics. Les parents ou « beaux-parents assurant la charge effective et permanente de l’enfant » auront le droit au total à 15 jours ouvrés.

La ministre Muriel Pénicaud a soutenu la version enrichie par le Sénat tout en félicitant le travail de collaboration entre le gouvernement et le Sénat. Le texte ainsi modifié permet de garantir de nouveaux droits et d’accompagner au mieux les familles endeuillées. La perte d’un enfant est une tragédie et si rien ne peut atténuer la douleur, notre rôle consiste à les libérer de toute contrainte professionnelle pendant un certain temps.