19. févr., 2018

Economie

Marché local : flambée de prix des fruits

Le changement climatique affecte la production agricole. La baisse du rendement et la mauvaise qualité des récoltes figurent parmi les problèmes des agriculteurs. Contrairement à l'année dernière, le rendement diminue jusqu'à la moitié.

Cependant, les paysans ont consacré une somme importante pour l'entretien des plantes. Pour combler le vide, ces derniers sont contraints d'augmenter le prix des fruits.

Au marché d'Anosibe, les pommes sont vendues aux alentours de 10 000 à 15 000 ariary le sac, contre 4000 à 6000 ariary l'année dernière, soit une hausse de plus de 100%. Pourtant, c'est encore une vente à perte puisque les clients diminuent à cause de la cherté des produits et aussi leur mauvaise qualité.

" A cause de cette mauvaise qualité des récoltes, la plupart des fruits sont pourris en deux ou trois jours seulement. Pourtant, les détaillants n'arrivent pas à écouler leurs marchandises qu'en quatre jours, allant jusqu'à une semaine", avance un grossiste de pommes  à Anosibe. La dégradation des routes est aussi l'une des causes de la pourriture des marchandises et cette hausse de prix. D'après toujours ce grossiste, les entreprises ne s'interessent plus à la collecte des fruits à cause du mauvais état des infrastructures routières. Sur ce, ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui se débrouillent pour vendre leur produits.

Ce n'est pas seulement la filière "pomme" qui est touchée par ce phénomène, mais aussi d'autres fruts comme les pêches, poires et bananes. Bientôt, une partie de la population malagasy ne pourra plus manger de fruits.

La Vérité

Le 05/02/18

Par Anatra R.