Blog

18. févr., 2019

Madagascar disputera la CAN pour la première fois cette année. Une compé­tition qui se jouera en juin, mais dont on ignore le pays hôte jusqu’à présent.

https://www.lexpressmada.com/wp-content/uploads/2019/01/p23-2.jpg

Dans six mois, les Barea découvriront l’ambiance unique d’une Coupe d’Afrique des Nations. Jusqu’à présent, Madagascar n’a jamais réussi à se qualifier pour la phase finale du sommet continental. Mais c’est désormais de l’histoire ancienne. La Grande île sera de la partie, cette fois-ci.
Dans un article publié lundi sur son site web, France Football a détaillé les grandes dates de l’année. Ligue des Champions de l’UEFA, Ligue Europa, Ligue des Nations, Mondial féminin, Copa America et bien sûr CAN, tout y est. Les yeux du monde entier seront rivés sur l’Amérique du Sud et l’Afrique, d’ici six mois. Le Brésil accueillera, en effet, la Copa America, du 14 juin au 7 juillet. Quant à la CAN qui regroupera, pour la première fois, vingt-quatre équipes au lieu de seize, elle s’étalera du 14 juin au 13 juillet.


Jusqu’à présent, on ne connait pas le nom du pays hôte. Dans un communiqué paru sur son portail « cafonline.com », la Confé­dération africaine de football a tenu à confirmer que le Cameroun a accepté de recevoir l’édition 2021. Pour sa part, le Maroc s’est désisté à la mi-décembre. Deux candidatures ont été officialisées au final, à savoir celles de l’Afrique du Sud et de l’Égypte.

Logistique

Pour beaucoup, la nation Arc-en-ciel qui dispose de stades et d’infrastructures de transport capables d’accueillir un événement d’une telle envergure, se présente comme le meilleur choix. « D’un point de vue logistique et financier, voyager en Afrique du Sud serait mieux pour nous. On connait le pays, sachant qu’on y joue souvent Cosafa Cup, ce qui constitue aussi un plus pour nous », confie-t-on auprès de la sélection malgache.


« En juin, c’est quasiment impossible de jouer avec un taux d’humidité et une chaleur énormes en Égypte », souligne, pour sa part, un technicien algérien, lundi. En Afrique du Sud, les conditions seraient plus clémentes, sachant qu’on serait en hiver. Le volet sécurité désavantage également le pays des Pharaons.


« Violence dans les stades, matches joués à huis clos ou encore menace terroriste, c’est délicat », relate certains médias. La Confédération se trouve face à un choix difficile, sachant que la candidature de l’Afrique du Sud n’est pas parfaite non plus. Celle-ci serait accompagnée de demandes financières particulières, difficiles à satisfaire. L’Afrique du Sud voudrait, en effet, imposer à la CAF de lui faire bénéficier des revenus de la billetterie et des droits TV, afin de compenser les coûts d’organisation.


Verdict le mercredi 9 janvier à Dakar, au Sénégal. Au lendemain de la cérémonie de remise des CAF Awards, le président de la CAF, Ahmad, annoncera le pays hôte, durant une conférence de presse très attendue.

L'Express de Madagascar

Le 03/01/19

Haja Lucas Rakotondrazaka