Blog

3. juil., 2017

Vingt-cinq jours de réclusion semblent avoir suffi. Placé en détention préventive le 26 mai, un utilisateur facebook a bénéficié d’une mise en liberté provisoire, hier. Âgé de trente-neuf ans, ce prévenu a été placé à l’ombre pour avoir mis sur son mur une publication montée de toutes pièces, selon laquelle le tunnel d’Ambanidia s’est effondré, provoquant de lourdes pertes en vies humaines. Son procès se tiendra en revanche le mardi 4 juillet au palais du tribunal à Anosy.
Lancée sur facebook le mardi 23 mai, la publication a semé la pagaille dans la capitale. Les sapeurs-pompiers étaient mêmes intervenus sur les lieux, suite à de nombreux appels de recoupements déclenchés par les mythomanes. De leur côté, les Forces armées ont également envoyé des hommes sur place.

L'Express de Madagascar

Le 21/06/17

A.M.

26. avr., 2017

monnaie

               Les nouveaux visages de nos billets seront bientôt connus.

Le gouvernement envisage d’émettre une nouvelle coupure de billet. Après le billet de 10 000 ariary en 2003, celui de 20 000 ariary fera bientôt son entrée sur le marché.

Une mesure inattendue. L’idée d’émettre une nouvelle gamme de billets de banque a été à l’ordre du jour du conseil de gouvernement de mardi et du conseil des ministres d’hier.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?


Les informations recueil­lies auprès du ministère des Finances et du budget parlent d’une émission de nouveaux billets et de change­ment d’aspect de certains billets. « Le gouvernement envisage d’émettre un billet de 20 000 ariary. La banque centrale vous donnera plus de détails à ce sujet », laisse entendre le ministre des Finances et du budget Gervais Rakotoarimanana.


Du côté de la Banky Foiben’i Madagasikara (BFM), c’est le suspense total. Contactée, une source s’est contentée de dire que la presse sera convoquée bientôt à ce sujet. Ni la date d’émission, ni sa forme ne seront pas encore connues pour l’instant. « Toutes ces mesures feront l’objet d’un décret », a souligné le membre du gouvernement.


Car le projet du gouvernement ne concerne pas uniquement l’émission de ce nouveau billet mais aussi d’un petit lifting des billets de banque en circulation. Ils auront bientôt un nouvel aspect.

Inflation
« Les graphismes, la forme, les dimensions, et les couleurs dominantes sont concernés par cette touche de changement », indique une autre source. D’après les économistes, plusieurs cas de figures auraient motivé cette décision de l’État. Il y a, d’une part le contrôle des flux monétaires, et d’autre part la lutte contre la circulation des faux billets. « C’est un moyen pour la Banque centrale de récupérer indirectement les liquides stockés quelque part », a expliqué Rado Ratobisaona enseignant chercheur des Universités.


Pour lui, cette mesure est aussi une sorte de dévaluation indirecte de la monnaie nationale. « Avec la dépréciation répétitive de l’Ariary face aux monnaies fortes comme le dollar et l’euro, la banque n’a plus d’autre choix que d’émet­tre une grosse coupure. C’est une pratique qui se fait dans le monde », a-t-il ajouté.


Une fois effective, les impacts de cette mesure ne devraient pas se faire attendre. À en croire sa déclaration, la hausse de prix sera au rendez-vous. « Cette inflation est inévitable. Mais c’est au gouvernement de prendre les mesures adéquates pour la maitriser », conclut notre interlocuteur. Pour cette année, la BFM envisage de maintenir l’inflation à 7%.


Cette nouvelle gamme de billets permettra à la population, comme aux institutions financières de mieux se prémunir contre la contrefaçon, grâce aux signes de sécurité modernes utilisés. « Ces billets seront fabriqués avec des méthodes sécuritaires aux normes internationales, avec des technologies de pointe. Cette initiative entre dans le cadre de l’amélioration de leur sécurité et de leur durabilité. Ainsi, ils possèdent des procédés sécuritaires très renforcés », a indiqué une autre source proche du dossier.


La dernière émission d’une nouvelle gamme de billet de banque date de l’année 2004. Les petites coupures, comme les 100 ariary, 200 ariary, 500 ariary et 1000 ariary ont été touchées par cette mesure. Mais une année plus tôt, le 31 juillet 2003, le régime Ravalomanana avait procédé à une nouvelle émission de bil­lets de 2000 ariary et 5000 ariary et la mise en circulation d’une nouvelle coupure de 10 000 ariary. Mais la coupure de 20 000 ariary risque de semer la pagaille dans les transports en commun en ville.

L'Express de Madagascar

Le 13/04/17

Lova Rafidiarisoa

13. avr., 2017

           Mesdames, Messieurs,

           Nous vous transmettons en pièces jointes des documents émanant de la Fédération Drône Valley concernant les activités drones qui se développent en Europe et qui pourraient apporter des solutions pour Madagascar. Les documents en attachés peuvent servir de base pour des réflexions sur les possibilités d'adaptation de cette technologie émergente à Madagascar sur différents thèmes (agri business, construction, etc.)

  • D’autres documents sont aussi disponibles :
    • la chaine économique Belge Canal Z--> ici
    • sur leur site WEB:

                              - Le Drone un outil évolutif au service des communes

                              - Le Drone d'inspection Industrielle

  • des drones orientés sécurité de sites et applications de détections d'intrusions  (voir Infos ALX Systems)

 

  • Possibilité de formation de télépilotes (modèle Français - leader en Europe) mais aussi des ingénieurs sur :

                              - La Photogrammétrie

                              - La Thermographie

                              - L'inspection d'ouvrages (Barrages, écluses, digues, etc...)

Pour de plus amples informations ou services sur des opportunités que vous avez identifiées, nous vous communiquons en infra  les coordonnées de Monsieur VAN LYSEBETTEN Bernard Président Fédération Drone Civil Belge:

Facebook - Tweeter - LinkedIn - ScoopIT

 

Cordialement,

EDBM

CONSTRUCTION. DRONES SUR CHANTIER : UN AVENIR PROMETTEUR

LES DÉFIS DE L’AGRICULTURE - CONNECTÉE DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE

LES FOCUS - TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

 

 

 

17. mars, 2014