Blog

19. juil., 2018

Pour flâner en terrasse ou sur la plage, vous aimeriez vous acheter la paire de lunettes de soleil dont tout le monde parle. Comment vérifier si vos yeux seront bien protégés?

Bien que l'on puisse penser le contraire, le prix n'est pas un indicateur de qualité. La première chose à faire lorsque vous achetez des lunettes de soleil, c'est de vérifier si elles protègent à 100% contre les rayons UV. C'est le cas pour la plupart des lunettes estampillées CE, même pour les lunettes à bas prix. Vérifiez toujours la présence de l'indicateur "100% UV" ou "UV400", surtout si vous voyagez en dehors de l'Europe.

L'intérêt d'acheter des lunettes de soleil plus chères

Il n'est pas nécessaire de vous ruiner dans une monture hors de prix si vous comptez passer du temps sur la plage ou vous promener quelques heures en ville.

Par contre, si vous devez conduire, il est très important d'investir dans une bonne paire de lunettes. Ces dernières donneront une information de bien meilleure qualité à vos yeux. Vous serez plus à même de faire la différence entre un obstacle un peu sombre et un obstacle très net.

Pourquoi c'est important de se protéger

Avec une exposition prolongée au soleil sans porter de lunettes, vous risquez de développer une conjonctivite, une inflammation de la cornée, une cataracte ou encore de voir votre vue baisser. 

Il est donc recommandé de porter des lunettes de soleil entre 10h et 14h, surtout si vous êtes à proximité de l'eau, du sable ou de la neige, qui réfléchissent les rayons vers vos yeux. Dans ces situations, des lunettes polarisées sont conseillées.

La Vérité

Mercredi 4 juillet 2018

25. mai, 2018

http://www.laverite.mg/media/k2/items/cache/d52db21c8b73dfa7443cd2f08e42db28_L.jpg

L'hypertension est une maladie bien connue, pourtant elle reste l’une des premières causes de mortalité à travers le monde. 1,5 milliard de personnes souffrent d’hypertension dans le monde, dont 60 % dans les pays en voie de développement. La  population malagasy n’est pas épargnée par ce phénomène. L'hypertension artérielle est un trouble cardiovasculaire fréquent. A cause du changement climatique, de la pollution, de la technologie ou encore des produits chimiques dans les aliments, même les jeunes et les enfants ne sont plus à l’abri de ce fléau. Elle est aussi causée par le vieillissement, l’hérédité, le manque d’exercice ou encore le surpoids… Plus rarement, l’hypertension est secondaire à une maladie, la prise de médicaments et la grossesse… Actuellement, les personnes qui succombent à cette maladie se rajeunissent.

  D’après un médecin, dans une clinique privée de la Capitale, le manque de traitement peut provoquer  des nombreuses complications telles que l’accident vasculaire cérébral (AVC)  , l’infarctus, l’insuffisance cardiaque ou rénale, la rétinopathie, l’artériosclérose, les troubles érectiles. Les personnes hypertendues ne présentent aucun signe extérieur. Cependant, elles peuvent avoir des palpitations, de la fatigue,  de la somnolence, des vertiges, des troubles de la vue, de la nervosité, des maux de tête, des bourdonnements d’oreille, des saignements de nez, des nausées et vomissements, des engourdissements ou des fourmillements dans les mains et les pieds.  « Une personne est atteinte de l’hypertension si sa tension artérielle est trop élevée en permanence. Elle peut endommager des organes vitaux comme le cœur, le cerveau ou les reins.

Hier a été célébrée la Journée mondiale de l'hypertension artérielle. Le but est de communiquer au public l'importance de l'hypertension et la gravité de ses complications médicales, et de fournir de l'information sur sa prévention, sa détection et son traitement.

La Vérité

Mercredi 16 Mai 2018

Recueillis par Anatra R.

3. mai, 2018

Si manger de la betterave est bon au goût, c’est aussi une façon d’entretenir sa forme. La betterave possède un potentiel santé incroyable et insoupçonné. Sachez qu’il existe trois variétés de betteraves (jaune, blanche et rouge, la plus fréquemment consommée). Alors pour affronter l’hiver et son cortège de virus, misez sur la betterave ! Anti-stress, sensation de bien-être, meilleure qualité de vie, on vous révèle les 10 vertus de ce tubercule.

Un concentré de vitamines. Elle est pleine de bienfaits avec son concentré de fer et d’acide folique, excellent pour les femmes enceintes et ceux qui suivent des régimes particuliers à savoir les végétaliens et végétariens.L’acide folique est indispensable au bon développement du fœtus ! Pendant votre grossesse, n’hésitez pas à vous offrir une petite cure de betteraves pour que bébé pousse bien.En bref, la betterave vous revitalise et possède une excellente valeur nutritionnelle. En plus, avec sa teneur en bétacarotène, elle vous assure une bonne mine, même en plein hiver. .

Un régénérant. L’une des vertus non négligeables de la betterave réside dans sa capacité à nettoyer le sang. Sa couleur rouge fait d’elle l’allié des cellules de sang, grâce au fer qu’elle contient et qui permet la régénération du sang. Elle favorise de ce fait l’apport en oxygène dans votre organisme.De ce fait, elle améliore votre circulation sanguine en dissolvant les dépôts de calcium non organique ! Exit les soucis de cœur et les varices qui apparaissent sur vos jambes, souvent inesthétiques.Alors faites le plein de betterave lors de vos prochaines courses.

Un anti-hypertension. Grâce à sa teneur en nitrates qui se transforment sous l’action chimique de l’organisme en oxide nitrique,  la betterave possède cette vertu de descendre la tension artérielle.Exit les soucis d’hypertension. Selon une étude scientifique, des patients ayant consommé 120ml de jus de betterave ont constaté une chute de leur pression artérielle de 10 points en moins de 4 heures.Alors pour rester en forme et faire fonctionner son organisme, on mise sur la betterave au menu, dans des salades par exemple !

Un détoxifiant. Mais ce n’est pas là son seul intérêt pour votre corps. Elle détoxifie en raison de sa teneur en bétacyanine qui permet l’élimination des toxines dangereuses de l’organisme.En bref, la betterave vous protège et préserve votre foie, en le purifiant et en lui évitant des surcharges. Si vous souffrez de problèmes de digestion, pensez à la betterave. Celle-ci s'avère idéale pour se remettre de quelques excès !

Un anti-cancer.Excellent allié détox, la betterave vous aide au quotidien à maintenir votre forme. Elle permet d’éviter le développement de cellules cancéreuses.D’où l’intérêt de l’incorporer régulièrement à vos menus. Ce tubercule prévient essentiellement le cancer du côlon. N’hésitez pas à la cuisiner avec d’autres légumes dans le cadre d’une alimentation saine et variée qui vous aidera à conserver la ligne et la santé.

A SUIVRE...

La Vérité

Vendredi 23 mars 2018

25. août, 2017

Des essais cliniques viennent d’être lancés dans quelques pays d’Afrique par un géant de l’industrie pharmaceutique pour un nouveau traitement du paludisme, notamment, le paludisme multirésistant.

Le nouveau médicament, baptisé KAF56 vient de faire l’objet, ce mois d’août, d’essais cliniques dans un premier centre au Mali. Très prochainement, les essais s’étendront dans 16 centres dans neuf pays d’Afrique et d’Asie. Il s’agit de tester la molécule à travers différents dosages, avec, en perspective, la possibilité d’une prise unique. Les essais sont actuellement à la phase IIb, la phase IIa (phase intermédiaire) ayant conclu à une action rapide du médicament. En effet, celui-ci élimine rapidement le plasmodium falciparum et le plasmodium vivax, les deux types de parasites responsables de la majorité des cas de paludisme ayant abouti à des décès. En effet, KAF56 agit sur les différentes étapes du cycle de vie du parasite. Rappelons qu’en 2015, le paludisme a affecté 212 millions de personnes dans le monde, majoritairement en Afrique et était à l’origine de 429.000 décès.

Artémisinine. Ce médicament nouvelle génération est capable de traiter les souches pharmaco-résistantes (résistantes aux médicaments) du paludisme. Rappelons que des souches multirésistantes sont apparues dans certaines parties du globe, ces dernières années. Elles sont résistantes à l’artémisinine, traitement qui a permis jusqu’ici, de faire reculer le paludisme de manière significative dans le monde, notamment en Afrique subsaharienne et en Asie, les continents les plus touchés par le paludisme. D’excellents résultats ont été obtenus par l’usage de ce traitement nouvelle génération dans les pays où la maladie est endémique. A Madagascar, les résultats ont été jugés, d’une manière générale, encourageants ces dernières années. En maintenant cette progression, le pays pourrait amorcer la phase de pré-élimination de la maladie.

Midi Madagascar

Le 22/08/17

Hanitra R.