16. déc., 2019

Mission à Tamatave le lundi 9 et mardi 10 décembre

 

Les Conseillers consulaires sont vos représentants sur le plan national, c’est-à-dire sur l’ensemble du territoire de Madagascar s’agissant des Français résidents. C’est pourquoi je m’efforce de me déplacer  dans toutes les régions pour aller à votre rencontre.

Pour mémoire, le mandat de Conseiller consulaire est un mandat bénévole non-rémunéré, d’une durée de 6 ans. Une nouvelle élection aura lieu le 17 mai 2020. Vous aurez alors à renouveler vos représentants Conseillers consulaires pour Madagascar.  Le rôle des Conseillers est consultatif. Nous donnons un avis mais la décision reste sous la responsabilité de l’administration.

Dans chaque ville, la communauté française s’organise autour de quatre pôles : l’agence consulaire pour l’état civil et les bourses scolaires principalement, le Lycée ou le collège de l’AEFE pour la scolarisation des enfants, l’Alliance Française pour les cours de langue et les activités culturelles, l’association de solidarité OLES pour l’action sociale qui à Tamatave est connue sous l’appellation « Maison de retraite ». Au cours d’une visite dans ces quatre lieux, j’ai pu rencontrer les responsables.

Lundi 9 décembre 2019

Le Lycée Français de Tamatave (LFT)

La journée du lundi 9 décembre a été pour beaucoup consacrée à cet établissement scolaire dirigé par le proviseur Monsieur KOMLAN Laurent Pierre, assisté du Directeur de l’enseignement primaire, Monsieur LEVEFRE Christophe et de l’agent comptable, madame GRATIOLET Céline, avec lesquels j’ai pu m’entretenir assez longuement de la situation du LFT.

Je retiens de cet entretien une impression très positive puisque les effectifs de l’établissement ne cessent de progresser pour atteindre aujourd’hui plus de 830 élèves. Cette bonne santé du LFT permet de projeter d’intégrer l’internat à l’établissement. Le LFT est en effet dans un espace assez vaste qui peut accueillir une nouvelle construction. Je suggère que le projet d’internat ait une composante « restauration scolaire », à l’égal des autres établissements de l’AEFE des grandes villes de Madagascar. Le ratio enseignants français/enseignants recrutés locaux restent globalement stable autour de 50%/50%. C’est généralement le ratio recommandé pour garantir aux parents une école d’enseignement français, ce qui est différent d’une école d’expression française.

J’ai pu m’entretenir aussi avec une délégation de parents d’élèves et une délégation d’enseignants recrutés locaux.

L’Alliance Française de Tamatave (AFT)

L’AFT aussi semble bien se porter puisqu’elle se dote de nouvelles salles (chantier en cours) pour accueillir toujours plus d’apprenants dont la majorité est des enfants. L’enseignement de la langue française est la principale activité des Alliances Françaises. Restera au Comité et à la Directrice à repositionner le dispositif pour les spectacles. Le bâtiment central mis à disposition par la famille Bang est une très belle maison créole. Il est complété par plusieurs constructions. L’ensemble est un très bel outil. A noter que l’AFT élargit son champ d’intervention en soutenant la création de nouvelles petites alliances Françaises à Fénérive-Est et Mahanoro. Merci à la directrice CHAMPVERT Aurélie pour son accueil et sa disponibilité.

Mardi 10 décembre 2019

Rencontre avec les Français de Tamatave pour des entretiens individuels.

Il est naturel qu’un élu rencontre ses compatriotes qui ont un dossier administratif qu’ils souhaitent lui soumettre. Je le fais à chaque déplacement et je traite ensuite ces dossiers à mon retour à Tananarive. A Tamatave, depuis plusieurs années, je reçois mes compatriotes à l’agence consulaire. Cette possibilité m’a été refusée par le Consul général. Les locaux consulaires sont pourtant loués avec de l’argent public. Ce point est étrange et il fera l’objet d’un suivi de ma part auprès de l’administration centrale à Paris.

J’ai donc reçu une dizaine de compatriotes à la terrasse de l’hôtel des Flamboyants, ce qui a occupé la majeure partie de cette matinée : au programme : un regroupement familial, plusieurs problèmes de bourses scolaires, une demande d’aide sociale, un projet de mariage binational, plusieurs dossiers de Certificat de Nationalité.

Rencontre avec la Consule honoraire

Deux sujets d’importance sont au menu de la nouvelle Consule honoraire ; le départ à la retraite de l’agent consulaire et son remplacement ; le projet de déplacement de l’internat du LFT qui entrainerait la perte de la disposition du local actuellement occupé par l’Agence consulaire. Rien de particulier si ce n’est la persistance de compatriotes qui restent en situation irrégulière sans visa à jour et sans carte de résident. Ceux-ci  se font confisquer leur passeport avec une procédure de reconduite à la frontière. Les cas s’accumulent selon la Consule honoraire.

Rencontre avec l’association OLES « Maison de retraite »

Je suis reçu par ma collègue Geneviève Farajallah, Conseillère consulaire en résidence à Tamatave. Ce bâtiment date de l’époque coloniale, avec un espace centrale cuisine et deux ailes abritant des chambres. La Maison de retraite a vocation à accueillir des personnes âgées. Elle bénéficie d’un financement sur des crédits d’aide sociale de la part du Consulat général. Elle représente aussi l’association Enfants Français de Madagascar et suit ainsi des enfants de famille modeste. J’encourage la communauté française de Tamatave à s’intéresser à l’action de « la Maison de retraites ». Geneviève Farajallah y fait un travail remarquable qui mérite d’être soutenu.

En conclusion : Une déception, le refus du Consul général concernant l’accès à l’Agence consulaire. Des difficultés si l’on vient en véhicule automobile, l’état de la route et le foisonnement de camions sont une vraie calamité. Beaucoup de satisfaction car il n’y a pas de maillon faible actuellement dans le dispositif Français à Tamatave. Merci à toutes les personnes qui ont facilité cette mission placée dans le cadre de mon mandat de Conseiller consulaire.

Contact à Tamatave : Patrick Guerra patrickyvesguerra@yahoo.fr

Jean-Daniel Chaoui,

Président de Français du Monde Madagascar, Conseiller consulaire Madagascar, Conseiller à l’Assemblée des Français de l’étyranger.