5. sept., 2017

Iavoloha : Rotary de l’Océan Indien chez Hery Rajaonarimampianina

Le président de la République Hery Rajaonarimampianina a reçu hier, au Palais d’État d’Iavoloha, la délégation du ROTARY conduite par le Gouverneur de District 2017-2018 du District du Rotary 9220 pour l’Océan Indien, Manoj Vaghjee. La rencontre avec le Chef d’Etat malgache fut l’occasion pour ce dernier de discuter des grands objectifs du Rotary pour l’année 2017 à Madagascar, à savoir en premier lieu, la gestion de l’impact du changement climatique à travers la plantation d’arbres endémiques et des arbres utiles tels que les arbres fruitiers ou les plantes ornementales et en second lieu, la réalisation de projets percutants pour faire face aux grands défis de la société actuelle tels que le combat contre l’analphabétisme, l’illettrisme, mais surtout l’analphabétisme digital à travers le développement de l’informatique, du numérique ainsi que des réseaux sociaux.

Conditions de vie. Le Gouverneur de District du Rotary a pour mission principale de représenter le Rotary international, qui comporte actuellement trois millions de rotariens à travers le monde, et répartis sur 200 pays, avec 530 gouverneurs. Le district dans lequel Madagascar se trouve actuellement, est un district qui comporte sept pays différents à savoir Maurice, La Réunion, les Comores, les Seychelles, Djibouti, Mayotte et Madagascar. Les responsables de ces pays se rencontrent au moins une fois par semaine, pour la réalisation d’actions humanitaires afin d’améliorer les conditions de vie des mères de famille et des enfants, la santé, l’éradication de la poliomyélite, l’éducation, l’alphabétisation, etc. La mission du Gouverneur, à Madagascar, est de prendre acte de toutes les actions effectuées par les clubs rotariens dans le pays. Notons qu’il va procéder à des visites dans de nombreux clubs et ceci jusqu’à la fin de l’année.

Midi Madagascar

Le 31/08/17

Recueillis par Dominique R.

19. mai, 2017

Apple espère charger votre iPhone grâce au Wi-fi

Alors que de nombreuses rumeurs affirment qu’Apple adopterait la recharge par induction dans le prochain iPhone, la firme de Cupertino semble déjà penser au futur. Un brevet publié le 27 avril présente une technologie de recharge par Wi-Fi.

Un monde sans câble n’a jamais semblé aussi proche ! Le site Apple Insider a fait une belle trouvaille en fouillant dans les derniers brevets accordés à Apple.
A en croire ce document, déposé il y a deux ans, l’entreprise californienne aurait mis au point une technologie capable de recharger vos appareils lorsqu’ils se connectent à un routeur Wi-Fi compatible. Autrement dit : tous nos appareils pourraient bientôt remplir leur batterie sans la moindre action de notre part dès que nous sommes à portée du bon réseau...

Wi-Fi et électricité : deux en un sans fil

Le retard d’Apple en matière de recharge sans fil pourrait être largement rattrapé si cette technologie sortait des labos d’Apple. Le brevet révèle que les ingénieurs d'Apple estiment pouvoir utiliser de nombreuses fréquences très populaires pour recharger nos appareils.
Ainsi, leur système pourrait aussi bien recourir aux fréquences dédiées au Wi-Fi (2,4 et 5 GHz) qu'à celles utilisées pour les connexions cellulaires (700 et 2700 MHz). Apple envisage même l'adoption du champ de fréquences du WiGig (60 GHz), autrement dit, des ondes millimétriques.

Une des bases du fonctionnement de cette méthode de chargement sans fil à distance serait la « technologie de projection de faisceau », qui est déjà présente dans les plus récentes des bornes Airport Extreme - ce qui ne veut pas dire que ces dernières seraient compatibles pour autant.
Apple est censé avoir abandonné le marché des routeurs sans-fil. Ce brevet laisse espérer qu'il s'agit plutôt d'un retrait temporaire en attendant que cette technologie soit prête à être commercialisée. Ce pourrait être en tout cas une vraie valeur ajoutée apportée à ces produits.

Un brevet récent, mais un intérêt plus ancien

Apple n'est pas le premier à se tourner vers cette solution mêlant réseau de transfert de données sans fil et alimentation électrique. Des études ont déjà montré récemment qu'il est possible de fournir assez d'énergie à de petits appareils. La question de la performance et de la déperdition énergétique n'est pas encore optimale.
Quoi qu'il en soit ce brevet mérite d'autant plus notre attention que l'intérêt d’Apple en la matière n'est pas nouveau. Des informations apparues en janvier 2016 révélaient déjà des travaux d’Apple sur une technologie « rechargeant l’iPhone à distance ».

Un autre brevet déposé en 2010 par les équipes de Steve Jobs imaginait même l’utilisation d’autres produits Apple comme bornes de recharge sans fil. Si l’on parlait alors d’un système de résonance magnétique pour transporter l’énergie, Apple aurait désormais trouvé un moyen d’officier cette recharge par le réseau Wi-Fi, s’épargnant alors la création d’une nouvelle norme.

Simplifier la vie sans fil

Apple a rejoint en février le Wireless Power Consortium, officialisant alors ses ambitions en matière de recharge sans fil. A l'heure actuelle, seule l’Apple Watch bénéficie de recharge par induction. La présence d’un « galet » de chargement est alors nécessaire pour initier la recharge.

Depuis quelques mois, Apple multiplie l’utilisation de batteries rechargeables dans ses périphériques et accessoires. Magic Keyboard, Magic Mouse 2, AirPods… L’arrivée d’une technologie de recharge sans action de l’utilisateur pourrait être un véritable soulagement pour les collectionneurs de câbles Lightning.
En attendant l'arrivée éventuelle de cette recharge par Wi-Fi, Apple devrait au moins introduire un nouveau chargeur par induction avec l’iPhone 8.

16. mai, 2017

Interview du Président Jean Daniel Chaoui à TV Plus

TV Plus: Vous êtes Président d'une association représentant les Français résidant à Madagascar, quel est votre sentiment au lendemain de la publication des résultats de cette élection présidentielle en France?

Jean-Daniel Chaoui (JDC): Saluer d'abord la victoire d'Emmanuel Macron et lui souhaiter bonne chance de réussir pour la France. C'est un soulagement car nous étions sous la crainte de voir l'extrême droite accéder au pouvoir.

TV Plus: Quels sont les résultats du vote des Français de Madagascar? Et ceux de France? Qu'en pensez-vous?

JDC: La victoire d'Emmanuel Macron est nette et c'est important pour l'avenir. Cela lui donne une grande légitimité en Europe et en France: 66, 06% contre 33, 94% pour Marine LE Pen.

A Madagascar il y a eu une participation de 44, 4%, supérieure à celle du premier tour: 5467 votants 85,28% pour E.Macron et 14,72% pour Marine Le Pen. Les Français de Madagascar ont massivement rejeté le Front National et la politique d'exclusion des étrangers qu'il propose.

TV Plus: Quelles difficultés attendent le nouveau Président Macron?

JDC: Pour gouverner, il doit s'appuyer sur une majorité dans la nouvelle assemblée nationale qui sera élus les 4 et 18 juin. Son positionnnement politique au centre est original et très nouveau dans la tradition politique française. Depuis près de 50 ans ce sont en enffet la droite et la gauche qui se sont succédées au pouvoir. Est-ce la disparition dece clivage traditionnel. Emmanuel Macron veut rassembler des gens du centre bien sur mais aussi des modérés des deux côtés gauche et droite, pour fonder une nouvelle majorité de gouvernement.
 C'est un pari compliqué dans le contexte politique Français.

TV Plus: Vis-à-vis de l'Afrique et de Madagascar en particulier, que peut-on dire des orientations de la politique du nouveau Président par rapport au Président F. Hollande?

JDC: Emmanuel Macron s'inscrira dans une grande continuité par rapport à la politique africaine de François Hollande, je pense donc qu'il ne devrait pas y avoir beaucoup de changement, si ce n'est une implication plus forte dans l'aide au développement et l'application des accords de la COP 21 en faveur de l'écologie. Nous aurons de nouveau dirigeant au ministère des affaires étrangères. En tant qu'élu représentant les Français de la grande île je ferai en sorte que le nouveau ministre et son cabinet s'interesse à nous.

TV Plus

Le 08/05/17

 

11. juil., 2016

Le mot du Conseiller,

Deuxième numéro du « Billet des entreprises », magazine économique de « Français du Monde Madagascar », avec un dossier spécial sur le développement de l’association sur le concept de « l’entreprenariat social ».

A Madagascar, situation économique « sans relief », le pays demeure dans une activité en demi-teinte avec des perspectives d’évolution politique qui manquent de visibilité. L’attentisme risque de s’installer parmi les opérateurs et les investisseurs, malgré la tenue prochaine du Sommet de la Francophonie.

En France, le gouvernement  sort affaibli de deux séquences désastreuses politiquement, l’échec de la modification de la constitution avec le projet de  déchéance de nationalité pour les binationaux, et le passage en force de la loi travail avec son accumulation de manifestations anti « El Khomri » depuis plusieurs mois (12 au total).

Saluons la mémoire d’un homme d’Etat qui aurait fait un bon Président, je veux parler de Michel Rocard,  et retenons les principes qui guidèrent son action : réforme, rigueur, raison, parler vrai.

Du 10 au 16 juillet 2016, nous accueillons le Sénateur Richard Yung, sénateur représentant les Français de l’étranger. Je l’accompagnerai dans son déplacement en SAVA et dans ses rencontres à Tananarive. Il aura deux réunions centrées sur le monde économique, l’une avec les  Conseillers du commerce extérieur et l’autre avec les opérateurs karana.

Enfin, ce deuxième numéro du Billet des entreprises s’ouvre aux annonceurs. Vous pouvez entrer en contact avec le service si vous souhaitez participer. Je rappelle que ce numéro est adressé à près de 500 personnes,  décideurs et chefs d’entreprises, grands groupes. Il est aussi diffusé sur les réseaux sociaux.

Et puis n’oublions pas aujourd’hui le slogan qui domine en France : allez les bleus !!!!

Tananarive, le 10/07/2016

Jean-Daniel Chaoui, Conseiller consulaire

Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger

30. juin, 2014

La page actualité est repartie par thèmes dans les sous-pages dont vous trouverez la liste dans la colonne à gauche de ce blog. Il vous suffit de cliquer sur le thème choisi. Actuellement, vous est proposé: point de vue, article de presse