19. mai, 2017

Société

Apple espère charger votre iPhone grâce au Wi-fi

Alors que de nombreuses rumeurs affirment qu’Apple adopterait la recharge par induction dans le prochain iPhone, la firme de Cupertino semble déjà penser au futur. Un brevet publié le 27 avril présente une technologie de recharge par Wi-Fi.

Un monde sans câble n’a jamais semblé aussi proche ! Le site Apple Insider a fait une belle trouvaille en fouillant dans les derniers brevets accordés à Apple.
A en croire ce document, déposé il y a deux ans, l’entreprise californienne aurait mis au point une technologie capable de recharger vos appareils lorsqu’ils se connectent à un routeur Wi-Fi compatible. Autrement dit : tous nos appareils pourraient bientôt remplir leur batterie sans la moindre action de notre part dès que nous sommes à portée du bon réseau...

Wi-Fi et électricité : deux en un sans fil

Le retard d’Apple en matière de recharge sans fil pourrait être largement rattrapé si cette technologie sortait des labos d’Apple. Le brevet révèle que les ingénieurs d'Apple estiment pouvoir utiliser de nombreuses fréquences très populaires pour recharger nos appareils.
Ainsi, leur système pourrait aussi bien recourir aux fréquences dédiées au Wi-Fi (2,4 et 5 GHz) qu'à celles utilisées pour les connexions cellulaires (700 et 2700 MHz). Apple envisage même l'adoption du champ de fréquences du WiGig (60 GHz), autrement dit, des ondes millimétriques.

Une des bases du fonctionnement de cette méthode de chargement sans fil à distance serait la « technologie de projection de faisceau », qui est déjà présente dans les plus récentes des bornes Airport Extreme - ce qui ne veut pas dire que ces dernières seraient compatibles pour autant.
Apple est censé avoir abandonné le marché des routeurs sans-fil. Ce brevet laisse espérer qu'il s'agit plutôt d'un retrait temporaire en attendant que cette technologie soit prête à être commercialisée. Ce pourrait être en tout cas une vraie valeur ajoutée apportée à ces produits.

Un brevet récent, mais un intérêt plus ancien

Apple n'est pas le premier à se tourner vers cette solution mêlant réseau de transfert de données sans fil et alimentation électrique. Des études ont déjà montré récemment qu'il est possible de fournir assez d'énergie à de petits appareils. La question de la performance et de la déperdition énergétique n'est pas encore optimale.
Quoi qu'il en soit ce brevet mérite d'autant plus notre attention que l'intérêt d’Apple en la matière n'est pas nouveau. Des informations apparues en janvier 2016 révélaient déjà des travaux d’Apple sur une technologie « rechargeant l’iPhone à distance ».

Un autre brevet déposé en 2010 par les équipes de Steve Jobs imaginait même l’utilisation d’autres produits Apple comme bornes de recharge sans fil. Si l’on parlait alors d’un système de résonance magnétique pour transporter l’énergie, Apple aurait désormais trouvé un moyen d’officier cette recharge par le réseau Wi-Fi, s’épargnant alors la création d’une nouvelle norme.

Simplifier la vie sans fil

Apple a rejoint en février le Wireless Power Consortium, officialisant alors ses ambitions en matière de recharge sans fil. A l'heure actuelle, seule l’Apple Watch bénéficie de recharge par induction. La présence d’un « galet » de chargement est alors nécessaire pour initier la recharge.

Depuis quelques mois, Apple multiplie l’utilisation de batteries rechargeables dans ses périphériques et accessoires. Magic Keyboard, Magic Mouse 2, AirPods… L’arrivée d’une technologie de recharge sans action de l’utilisateur pourrait être un véritable soulagement pour les collectionneurs de câbles Lightning.
En attendant l'arrivée éventuelle de cette recharge par Wi-Fi, Apple devrait au moins introduire un nouveau chargeur par induction avec l’iPhone 8.