Blog

16. avr., 2018

Sommes-nous devenus plus intolérants face aux petites choses irritantes de la vie ? Le bruit des voisins est insupportable ? Les bouchons de circulation sont atroces ? Les transports en commun, bondés ? Le quotidien est devenu un véritable enfer ? Pourquoi ? La faute au stress ? Au manque de temps ? Au manque de savoir-vivre ?

Nous vivons désormais dans une société de l’instantané. Attendre est devenu impossible, voire intolérable.Regardez dans quel état vous êtes quand vous n’avez pas de réponse instantanée à un courriel ou à un texto ! On n’est plus habitué à patienter, 15 minutes vont sembler une éternité! La peur de manquer quelque chose nous rend aussi plus impatients. Les gens s’activent sans cesse pour ne rien manquer. On va réagir au quart de tour à des choses qui nous laissaient indifférents. On appelle ça les colères spontanées. Les rages au volant sont un bel exemple de colères spontanées.

Les gens manquent de temps. Le travail déborde sur les moments passés en famille, car les exigences sont plus élevées, les échéances plus serrées, on demande d’être très performants, et c’est stressant. Les ruptures familiales sont de plus en plus nombreuses et on demande aux enfants d’être toujours plus performants. Dans une société vieillissante, on les perçoit les enfants comme le choix des adultes qui en sont les uniques responsables.

On individualise tous nos choix, et quand on voit des enfants agités, on est plus intolérant parce q'uon se dit, qu'il n'est pas normal que les parents ne les contrôlent pas, car ils ont fait le choix d'en avoir!

Toute l’organisation de la société n’aide pas les individus. C’est chacun pour soi, chacun à sa place, ça manque d’humanité. Comment rester calme ou éviter de s'énerver?

On ne peut pas tout faire et tout maîtriser, tout le temps ! Il faut faire des choix et accepter ses limites. Si les colères spontanées deviennent récurrentes, c’est peut-être le temps de prendre un moment de réflexion.Fondamentalement, il va falloir un jour changer de mode de vie, car quand vous êtes en colère, dites-vous que la seule personne qui souffre, c’est vous!

Midi Madagascar

Semaine du 01/03/18

31. août, 2016

Midi Madagascar, le 28/07/16

19. août, 2014
19. août, 2014