Blog

15. mai, 2020

 

FONDS MALGACHE DE FORMATION PROFESIONNELLE

(FMFP)

Madame, Monsieur,

Suite à nos communications antérieures, le FMFP finance désormais les formations à distance. Ainsi, vous trouverez ci-après les liens vers les documents nécessaires à la soumission de votre projet de formation :


Pour rappel,

  • Les demandes de financement du premier trimestre de l'année peuvent être déposées jusqu’à demain 30 avril 2020 pour contractualisation et paiement vers la fin du mois de mai 2020.
  • Les demandes de financement du deuxième trimestre de l’année sont à déposer à tout moment avant le 30 juin 2020 pour contractualisation et paiement au mois d’août 2020.


Afin de permettre l'éligibilité du projet, les formations à distance requiert :

  • une ingénierie sur mesure
  • un système bien sécurisé
  • un identifiant personnalisé
  • un tracking du temps d'apprentissage des bénéficiaires
  • la confidentialité des données


Toute l’équipe de la Direction de la Formation et de l’Insertion demeure à votre disposition pour vous accompagner à monter vos demandes de financement. Pour de plus amples informations, nous vous invitons à nous contacter.

Développons ensemble le capital humain à Madagascar !

 

 
 

Jean-Luc RAMAMONJIARISOA
Directeur Général

+261 20 22 538 86
www.fmfp.mg
Tour Zital R+4, Route des hydrocarbures - Ankorondrano - Madagascar
Fonds Malgache de Formation Professionnelle
tahiry Famatsiam-bola Malagasy ho Fampiofanana ny mPiasa

 

 
26. août, 2019

Français à l’étranger.fr

Les nouvelles tendances dans l’enseignement des métiers de l’hôtellerie-restauration

Publié le 24 août 2019  Par Nathalie Laville

Sans doute parce que c’est un secteur qui ne connaît pas la crise de l’emploi, les écoles d’hôtellerie et d’arts culinaires, telles que l’Institut Glion et les écoles d’Alain Ducasse, sont très recherchées. Pour répondre aux attentes des entreprises du secteur, de nouvelles pratiques pédagogiques voient le jour, plaçant l’étudiant au centre de son apprentissage et surtout intégrant le développement de leurs « soft skills », ou compétences interpersonnelles. Pour Benoît-Etienne Domenget, PDG de Sommet Education et Président de Ducasse Education, « suivre les tendances du secteur et adapter nos programmes d’enseignement en conséquence est pour nous essentiel afin d’assurer la pertinence de nos programmes pour le secteur et pour nos élèves. »

 

5. juin, 2018

L’autonomisation et l’employabilité des jeunes est le principal objectif du Programme « Go Teach » mis en place par DHL International Madagascar avec le Ministère de l’Education nationale (MEN).

Une convention de partenariat a été signée le 16 mai dernier à Anosy, pour la mise en place du Programme « Go Teach » pour les lycéens. D’après les explications, les jeunes lycéens ciblés bénéficieront d’opportunités d’apprentissage locales, avec différents niveaux d’expérience professionnelle et autres compétences requises, pour leur faciliter l’accès au monde du travail. Le programme « GoTeach » est opérationnel depuis le 17 mai 2018 et géré par des bénévoles de DHL, en étroite collaboration avec SOS Villages d’Enfants Madagascar et le MEN. « DHL International Madagascar s’engage à aider le MEN à offrir des opportunités éducatives à des jeunes et des groupes de jeunes afin de promouvoir leur développement éducatif et professionnel, en leur offrant un temps de bénévolat pour mener à bien des activités telles que parrainage professionnel, orientation scolaire et professionnelle, découverte de métiers, forum des métiers… à veiller à ce que chaque activité éducative conjointe soit soutenue par au moins une personne de contact qui sera disponible pour coordonner localement ; et à veiller à ce que les employés, en contact direct avec les jeunes dans le cadre du partenariat, participent à la formation du code de conduite SOS-Kinderdorf International », a indiqué Faneva Raharimanantsoa, directeur de « GoTeach » pour l’Océan Indien et Pays francophones.

Réalisations. De son côté, le MEN s’engage à veiller à ce que les jeunes réalisent les activités dictées par le Programme et à fournir les informations requises, dans la planification des activités et les rapports, par une base de données numériques en ligne. A noter que ce Programme initié à Madagascar en 2009, est actuellement adopté dans 32 pays à travers le monde. Depuis 2015, le MEN apporte régulièrement son appui à ce programme « Go Teach ». Après neuf années d’existence, et suite à la validation de « Deutsche Post DHL Group » et de SOS Village d’Enfants International, il a été décidé d’ouvrir le programme « Go Teach » aux lycéens d’Andohalo, toujours en partenariat avec le MEN. Les premières activités menées avec le lycée Galliéni Andohalo comprennent une orientation scolaire et professionnelle des jeunes, un parrainage professionnel et des stages de découvertes. Depuis 2010, plus de 2500 jeunes sont déjà touchés par ce Programme.

Midi Madagascar

Le 22/05/18

Antsa R.

1. juil., 2016
Suite à l'enquête menée conjointement par le groupe "Français du monde, Écologie et Solidarité" et l'association "Français du monde-adfe", sur la tenue des conseils consulaires pour l'emploi et la formation professionnelle, la Commission du "commerce extérieur, du développement durable, de l'emploi et formation professionnelle" a présenté la résolution ci dessous pour adoption.

Dans sa réponse l'administration réaffirme que "La réforme par laquelle il a été mis fin à compter du 1er janvier 2015 au dispositif spécifique local de soutien à l’emploi et à la formation professionnelle des Français établis hors de France est sans effet sur la compétence des conseils consulaires (cf. article 3 de la loi 2013-659) et de l’Assemblée des Français de l’étranger, qui doivent continuer d’être informés et peuvent se saisir de toute question ayant trait à l’emploi et la formation professionnelle des Français établis hors de France."

http://www.assemblee-afe.fr/tenue-des-conseils-consulaires-pour-l-emploi-et-la-formation-professionnelle.html