Blog

6. août, 2018

les aires protégées et les réserves naturelles sont des biens communs. Elles sont administrées par diverses instances gouvernementales, personnes morales ou individus. Tous les corridors forestiers peuvent être classés comme des aires protégées. Pourtant, il est difficile d'établir ce classement puisque la plupart d'entre eux sont déjà occupés depuis des années par les communautés riveraines. Pour protéger les réserves naturelles ainsi que de faciliter leur création et l'extension, le projet PSSE (Plans de sauvegarde sociale et environnementale) à Madagascar, a été mis en place dans le pays. Cet outil a pour objectif de rassembler les mesures de sauvegarde sociale et environnementale dans le cadre du projet de création ou d'extension d'aire protégée et de réduire les impacts négatifs par rapport aux habitudes des communautés, quant à la déforestation et la dégradation des forêts naturelles.

Depuis ces deux ans, 13 aires protégées dans le territoire national ont déjà bénéficié de ce PSSE. Ainsi, 15 000 pères de famille ont tiré profit de ce projet à travers la création d'emplois en dehors de la réserve. Actuellement, Madagascar dispose d'une centaine d'aires protégées et de réserves naturelles, dont la plupart d'entre elles se trouvent dans la partie Est de la Grande île. Un grand défi d'inscrire les aires protégées dans les objectifs généraux du développement, à relever pour Madagascar.

La Vérité

Le 20/07/18

Recueillis par Anatra R.

 

 

31. juil., 2018

Mi-Française mi-Malgache, la jeune écologiste veut partager sa passion et son mode de vie à la population malgache. En particulier aux jeunes, vecteurs de changement.