7. mars, 2018

Poissons endémiques : 6000 individus préservés

Le Ratsirakia sp. (à gauche) et Rheocles sp.

Ambatovy met en œuvre un programme spécifique pour protéger des poissons endémiques dans les zones de défrichement de son site minier à Moramanga.

Plus de 6 000 individus de poissons endémiques ont été préservés dans le cadre de ce programme. Il s’agit, entre autres, des Ratsirakia sp. et Rheocles sp, des espèces nouvellement découvertes par les scientifiques.

Faisant partie intégrante des richesses en biodiversité existantes dans le complexe forestier d’Ambatovy, ces poissons, ont été transférés dans des rivières non impactés par la mine et des « bassins naturels » situés dans les zones de conservation autour de la Mine d’Ambatovy.

Les travaux de suivi écologique menés après leur transfert ont permis l’inventaire des individus juvéniles, démontrant, par conséquent, que les poissons s’adaptent bien à leurs nouveaux habitats. Actuellement, Ambatovy est en train de procéder à l’étude génétique, la description morphologique et la zone d’occurrence de ces poissons afin qu’ils puissent avoir leurs noms scientifiques et leur statut au sein de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Les Nouvelles

Le 31/01/18

Arh.