30. nov., 2018

Subventions pour la préservation des écosystèmes

Préservation des écosystèmes critiques dans l’Ocean indien : 20 000 à 200 000 dollars de subventions à accorder

Le « Critical Ecosystem partnership fund » (CEPF) ou Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes critiques- piloté par la fondation malgache Tany Meva au niveau de l’Océan indien va subventionner des projets de préservation des écosystèmes critiques de la région.

Un appel à lettres d’intention à cet effet a été lancé officiellement par la fondation Tany Meva le 31 octobre dernier à l’hôtel Panorama Andrainarivo. Il a été annoncé que le montant des financements ira de 20 000 à 200 000 dollars. Les projets quant à eux seront à mettre en œuvre à partir du 1er juin 2019 jusqu’au 30 juin 2022. Selon les parties prenantes au sein du Fonds, l’objectif fondamental est de « soutenir la société civile dans son engagement en faveur de la conservation de la biodiversité ». Les études récentes menées en matière de conservation de l’environnement ont en effet dégagé une tendance selon laquelle, les projets de préservation des écosystèmes naturels donnent des résultats positifs quand ils allient approche communautaire, implication de la société civile et la recherche de développement économique. C’est la raison pour laquelle le CEPF a décidé de lancer un tel appel à projets dans la zone océan indien, (donc naturellement à Madagascar), connue mondialement comme étant un hotspot  de biodiversité, autant exceptionnellement riche qu’exceptionnellement menacé. Pour ne citer que le cas de Madagascar, avec la disparition de nombreux vertébrés, le record (mondial !) en déforestation massive. Cependant dans cette tendance à la sinistrose, rappelons-nous que même l’île Maurice célèbre pour sa bonne gouvernance est confrontée aux mêmes problèmes que la Grande île.

CEPF à Madagascar. A titre d’information ou plutôt de rappel- car nous avons déjà publié un article sur le CEPF dans nos colonnes en juillet 2018- que le CEPF ou Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF) est une initiative commune de l’Agence française de Développement, de Conservation international, de l’Union européenne, du Fonds de l’Environnement mondial (FEM), le gouvernement du Japon, la Fondation John D. et Catherine D. Mac Arthur et la Banque mondiale. Tout un éventail autant diversifié que cosmopolite de parties prenantes qui démontre l’ampleur de l’importance et de l’urgence de la valorisation et de la protection de l’environnement. Depuis 2015, la Fondation environnementale Tany Meva a été recruté par le CEPF pour devenir Regional implementation team  (RIT) ou équipe régionale de mise en œuvre pour la zone océan indien.  Pour Madagascar, onze régions à l’écosystème plus que critique seront privilégiées, à savoir : Kirindy Mangoky, Mikea, Menabe, le Grand Nord, le Nord-Ouest, le littoral Est, les hautes terres du centre, le Barren  Islands MP, Beanka NPA, Tsimembo-Manambolomaty et Bemamba. Pour aider les organisations de la société civile ou toutes autres institutions éligibles à optimiser leur éligibilité à l’octroi d’une subvention, le CEPF a tenu à préciser : « Nous encourageons les soumissionnaires à développer des propositions conjointes entre différents acteurs afin de répondre au besoin d’une approche multi-sectorielle et ou multi-régionale (…) seront spécialement appréciés les collaborations entre pêcheurs et organisations fermières agricoles, les promoteurs de tourisme, ainsi que la collaboration entre les experts en biodiversité afin de développer des projets en partenariats. » Les intéressés doivent dès maintenant ouvrir un compte dans le site web de CEPF et les contacter pour y voir toutes les conditions et modalités à savoir. Notons que la langue utilisée est l’anglais, mais des options de traduction sont offertes sur le site. Sinon il leur est également possible de s’adresser à l’équipe de la Fondation Tany Meva, RIT du CEPF pour des questions d’ordre plus technique, avant le 15 novembre 2018. Sinon, un communiqué de presse avec des informations plus techniques et détaillés paraît également ce jour à ce sujet dans nos colonnes.

Midi Madagascar

Le 3/11/18

Luz Razafimbelo