9. mars, 2018

Antananarivo : des suspicions de cas de typhoïde

Des médecins recommandent le renforcement de la vigilance face à l’existence de cas de fièvre typhoïde à Antananarivo.

Prenez garde à l’hygiène de l’alimentation. Quelques personnes  souffrent de la fièvre typhoïde dans la ville d’Antananarivo. Des médecins publics et privés dans la capitale auraient, également, enregistré quelques cas, ces derniers temps. «Ils ne sont pas très nombreux. Pour le moment, 5% des quatre-vingt à cent personnes viennent se faire consulter chez nous tous les jours, présentent maintenant des signes suspects de la fièvre typhoïde », avance le Dr Fidy Bariniaina, médecin d’unre cabinet médical privé à Anjanahary.
Le médecin d’un cabinet médical privé à Ankadifotsy nous confie aussi l’existence de quelques cas, sans donner de plus amples informations. Au Bureau municipal de l’hygiène à Isotry, les médecins ont été priés d’être vigilants face à cette maladie. « Nous en avons parlé lors d’une réunion, lundi. C’est un médecin qui nous a signalé l’existence de victimes», indique  Dérys Durand Herivonona, directeur de la santé et de l’hygiène au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA).

Insalubrité
Cette maladie se présente par une forte fièvre, des frissons, du saignement du nez, accompagnés, soit de diarrhée, soit de constipation. Il faudra une analyse dans un laboratoire pour confirmer qu’il s’agit bien de cette maladie. Mais les médecins ne peuvent pas attendre le résultat de l’analyse pour commencer le traitement, pour éviter que le malade succombe. La maladie peut entraîner la mort, sans prise en charge. Comme les symptômes de la maladie se rapprochent de ceux du paludisme, certains médecins décident de donner à leurs malades des traitements du paludisme et de la fièvre typhoïde, à la fois. « Nous leur demandons de revenir au cas où ils ne se rétabliraient pas. Parfois, nous les envoyons directement à l’hôpital », indique un médecin.
Ce n’est pas étonnant si la fièvre typhoïde fait des victimes à Antananarivo, avec l’insalubrité dans la ville, où des fruits et légumes sont vendus à même le sol, parfois, dans des eaux sales, et qui sont consommés sans qu’ils soient nettoyés.Le Dr Dérys Durand Herivonona recommande la consommation d’aliments bien cuits et chauds. Il faut aussi bien nettoyer les fruits et légumes avant de les consommer. Aucune source au sein du ministère de la Santé publique n’a confirmé cette suspicion de fièvre typhoïde à Antananarivo.

L'Express de Madagascar

Le 31/01/18

Miangaly Ralitera