15. avr., 2019

49 556 bénéficiaires dans tout Madagascar

SOS Villages d’Enfants Madagascar est membre de SOS Children’s Villages International, la plus grande organisation mondiale œuvrant en faveur de l’enfance, ayant un statut consultatif au Conseil économique et social de l’ONU

L’association SOS Village d’enfants fêtera cette année ses 30 années d’existence à Madagascar. Une année marquante aussi bien pour ladite association que pour la Fédération internationale SOS Children’s Villages International, qui va célébrer son 70e anniversaire. Ainsi, les festivités seront prévues dans divers points focaux du 30 septembre au 6 octobre 2019 prochain. Une célébration qui sera marquée par les présences effectives du Président de SOS children’sVillages International, Kaul Siddhartha, et du président de SOS Village d’enfants France, Daniel Barroy. Il conviendrait de noter que l’association œuvre dans la protection des droits des enfants privés de prise en charge parentale ou risquant d’en être privés. Ce, par « des prises en charge de qualité, la protection de l’enfance et en promotion de la jeunesse (alimentation, éducation, Protection Maternelle et Infantile, santé, insertion sociale et professionnelle) pour contribuer aux Objectifs de Développement Durable ». La célébration des 30 années d’exercice entend être le passage obligé dans l’atteinte des objectifs prioritaires de la fédération et de l’association malgache pour la décennie 2030 qui consiste en l’insertion et à l’autonomisation professionnelle des jeunes issus des Villages d’Enfants SOS Madagascar.

49 556 Bénéficiaires ont été enregistrés par l’association SOS Village d’Enfants Madagascar durant l’année 2018. 913 d’entre eux ont été accueillis dans le cadre de la Protection de Remplacement, 5 149 autres par les programmes de renforcement familial. L’association également de rapporter que 1 992 enfants ont été enregistrés pour des actions d’appui scolaire et nutritionnel. Tandis que 19 308 ont eu des consultations auprès des PMI, dispensaires et CSB ou Centre de Santé de Base. Le bilan de l’association fait également savoir que « des centres d’appui communautaires sont mis en places dans les six districts pour accompagner des villages et hameaux en situation de grande précarité et régulièrement exposés à la famine et aux catastrophes naturelles« .

Midi Madagascar

Le 06/04/19

Recueillis par José Belalahy