Blog

19. févr., 2015

Voici un compte rendu de la réunion du 4 Février concernant le projet de construction de l'EPF D sur le site des Charmilles

 

Participants à la réunion : représentants de l’EGD, de l’AEFE, des représentants des parents d'élèves, un Conseiller consulaire, l’architecte en charge du projet. (plan en doc joint)

 

Le projet prévoit une extension de la capacité d’accueil de l’école qui passera de 200 à 300 élèves. Le concours d’esquisse a été organisé entre  5 candidats sélectionnés sur dossier entreprise, sur 12 qui se sont présentés. Les esquisses ont été remises  le 5  mars 2014. La désignation du lauréat a été faite le 24 avril et le 26 mai 2014 , la société Urban Architecte a été officiellement mandaté. La maitrise sera assurée par AD2 (société Malgache et Française) associés Architecte Delcourt et local. Le bureau d’étude est OTR.

 

Le budget est contraint : 2,2M € HT de travaux pour un coût Total de 2,7 M € HT. L’EGD financera à hauteur de 1,7 M€. L’état Français  financera 1 M€ par l’intermédiaire du MAE et de l'AEFE. La demande de permis de construire a été déposée en Décembre 2014. Le contrôle conformité sera assuré par l’Apave. Le projet est rentré le 04 février 2015 dans sa phase Projet pour 8 semaines

 

Sur les 6670 m² de terrain mis a disposition par l’état Français, 2052 m² sont prévus pour la construction  : maternelles 4 X 70 m² avec coin repos, élémentaires 8 X 60 m², une BCD  140 m², un réfectoire de 170 m² avec terrasse, une salle plurivalente de 140 m², des locaux administratifs - salle des professeurs - bâtiments techniques. Etc…

 

Monsieur Vincent Caron, Volontaire International, assurera le suivi pour l’EGD. Pour infos un projet similaire en Afrique du sud est chiffré à 5 M €. Les travaux devrait débuter en septembre 2015 pour une période de 12 mois, plus deux mois de contrôle fin de chantier (OPR)

 

Le transfert  des élèves se ferait donc en cours d’année, certainement après les vacances de la Toussaint 2016, ce qui veut dire que l’école ne sera pas utilisée à sa pleine capacité pendant le reste de l’année scolaire 2016 - 2017 (trop de contraintes organisationnelles).

 

Le projet semble en bonne voie, il n’accuserait pas de retard.

 

Thierry ALLARD

Président Alefap-FCPE

19. févr., 2015