27. nov., 2018

OIF : Soutien aux CLAC dans tout le pays

La signature de convention entre l’OIF et le Ministère de la Culture, portant sur l’appui de l’OIF aux CLAC à travers la dotation de tablettes numériques, s’est tenue hier au siège de l’OIF à Antaninarenina.

Des routeurs pour les connexions internet, 140 tablettes numériques dernier cri et la possibilité d’y effectuer des milliers de téléchargements de documents pédagogiques. Les CLAC (Centres de lecture et d’animation culturelle) se dotent de nouveautés hi-tech, qui s’ajoutent à celles qui sont déjà opérationnelles. Il s’agit en réalité de bibliothèques numériques où l’on peut tout consulter, des livres pédagogiques aux contes, mais aussi des encyclopédies. Elles abritent aussi le fond patrimonial malgache numérisé en langue française. La remise officielle de ces nouveaux outils s’est tenue hier au siège de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) à Antaninarenina, en présence de SEM l’Ambassadeur de la Francophonie à Madagascar, Malik Sarr, et de la ministre de la Culture et du Patrimoine, Eléonore Johasy. Une occasion pour la presse de découvrir les fonctionnalités de ces applications et des contenus, qui seront évidemment actualisés et auxquels s’en ajouteront d’autres.

Modèle

Les CLAC ont pour objectif de faciliter la lecture publique et l’accès des populations défavorisées aux informations en général. Véritables lieux de savoir, d’information et d’échange regroupant une bibliothèque, une salle polyvalente, un équipement audiovisuel et même informatique, les CLAC sont installés dans les régions rurales. Et l’Ambassadeur de l’OIF Malik Sarr n’a pas manqué de souligner que les CLAC malgaches sont très dynamiques et sont souvent cités comme modèles dans l’Afrique francophone. Le programme CLAC a été initié il y a plus de 20 ans par la Francophonie. En développant les centres en réseau, l’OIF vise à accompagner les pays dans la mise en place d’une véritable politique nationale de lecture publique. C’est le cas de Madagascar qui, après avoir expérimenté dès 2001 un premier réseau de 10 CLAC, s’est doté en 2004 d’un cadre législatif approprié et du Centre national malgache de lecture et d’animation culturelle, CEMDLAC.

Midi Madagascar

Le 23/11/18

Anjara Rasoanaivo