10. juil., 2019

Aéroports

Fin des fouilles systématiques

De nouvelles mesures sont annoncées afin d’améliorer les services aéropor­tuaires. Il n’y aura plus de fouilles systématiques des bagages au débarquement.

                      Le ministre des Transports, Joël Andriamandranto a apporté un nouveau souffle aux services aéroportuaires.

Changement. Les bagages des passagers ne seront plus fouillés à leur arrivée aux aéroports. Un gain de confort mais également une réduction du harcèlement dont les passagers subissent souvent avant de pouvoir sortir des terminaux après des longues heures de vols. « Les passagers sont déjà fouillés et leurs bagages contrôlés au scanner à leur embarquement. Cette cessation des fouilles systématiques une fois, dans les aéroports, n’empêche pas les agents de la douane et la police des frontières de vérifier les bagages et les passagers douteux. Ils ont l’expérience pour détecter les éventuelles anomalies », explique Joël Andriaman­dranto, ministre des Trans­ports, du tourisme et de la météorologie, descendu à l’aéroport d’Ivato, hier.
Le membre du gouvernement a rencontré les responsables aéroportuaires de la compagnie Air Madagascar, Ravinala Airports, la Police des frontières (PAF), la douane, la Société aéroportuaire de Madagascar (SAMADA) qui s’occupe de la sûreté aéroportuaire, l’Aviation civile de Mada­gascar (ACM), la gendarmerie nationale, des ministères de la Santé et de l’Environ­nement. Il a été question de l’amélioration de la qualité de service aéroportuaire en général.

Caméras
Un centre de coordination intégrée, d’autres enseignes, une ligne verte, des écrans déportés seront mis en place. Ceci, dans une optique de transparence et de meilleur traitement des passagers et surtout dans le but de les informer et de leur indiquer leurs zones d’accès, leurs droits pour les articles sous douanes ou d’autres informations importantes. Un kiosque de doléances en cas de tentative de corruption est également effectif.
« L’accès à la zone réservée de traitement des arrivées dans les aéroports sera mieux réglementé avec la mise à disposition de badges spécifiques pour les agents de contrôle et ceux qui sont seulement censés y accéder », ajoute le ministre.
Des caméras de surveillance feront partie du décor afin de constater les éventuels dysfonctionnements de ces nouveaux dispositifs et afin de prévenir toute tentative de corruption. L’étau se resserre ainsi autour de ceux qui tentent de soutirer un quelconque dû aux passagers à l’arrivée internationale. Ces nouvelles mesures sont bien accueillies par les passagers qui poussent un ouf de soulagement. Les arrivées nationales, les vols domestiques par ailleurs ne sont pas touchés par ces nouvelles mesures de mise en place d’enseignes ou de kiosques spéciaux par exemple.

Le commissaire de la PAF remercié

Le ministère de la Sécurité publique, dans une note de service a démis le commissaire chef de Police aux frontières (PAF) de l’aéroport international d’Ivato, Lucien Ruffin Tolojara, de ses fonctions. Ce dernier a toujours dénoncé le laxisme au niveau des contrôles effectués par la Société en charge de la sécurité aéroportuaire (SAMADA)

L'express de Madagascar

Le 2 mars 2019

IHARILIVA Mirana