Blog

19. oct., 2017

Hery Rajaonarimampianina, président de la République, est au chevet des démunis de l’association Akamasoa. Il met en exergue sa volonté de lutter contre la pauvreté.

Ovation chez Père Pédro Opéka. Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, vient de promettre aux protégés de ce philanthrope argentin, des solutions aux problèmes quotidiens qui les submergent. Ils en sont ravis. « Vous avez besoin de policières pour régler l’insécurité? Vous les aurez ! Des équipements médicaux vous seront remis, bientôt. Nous allons également  trouver les solutions à vos problèmes d’approvisionnement en eau. Vous avez fourni tant d’efforts dans la lutte contre la pauvreté, qu’on vous tend naturellement la main », a indiqué le chef d’État. C’était au fokontany Manantenasoa,  de la commune rurale d’Ambohimangakely, hier, dans le cadre de la remise de dons par le couple présidentiel aux bénéficiaires de l’association humanitaire Akamasoa.
Le religieux a souligné dans son discours, entre au­tres, que 20% des occupants du village  sombrent dans l’alcoolisme. Ils font régner la terreur et l’insécurité. « Nous souhaitons travailler avec les autorités. Nous ne pouvons pas tout gérer », fait-il appel. Il n’a pas oublié de mentionner le problème d’adduction en eau potable.

Lutte contre la pauvreté
La citerne d’eau d’un volume de 250 cm3 étant vide, la population doit parcourir des kilomètres pour chercher de l’eau. Les infrastructures sanitaires n’arriveraient plus à répondre aux besoins de la population. « À part les habitants de nos villages qui consultent nos formations sanitaires, nous accueillons des patients des quatre coins de l’île », avance-t-il.
À cet effet, le Père Pédro a demandé des équipements médicaux : un scanner et une radiographie.
Le nombre des bénéficiaires ne cesserait d’augmenter dans ce hameau. « Actuellement, nous avons cinq cent bénéficiaires dans notre centre et vingt cinq mille habitants en tout. Certains cherchent à habiter ici, malheureusement, il n’y a pas assez de maison car nous n’en construisons que cent par an », indique ce prêtre.
Le couple présidentiel n’est pas venu les mains vides. Des sacs de riz, de légumes secs, des bidons d’huile, des balles de couvertures et une somme de 20 millions d’ariary ont été remis à cette association humanitaire.
Hery Rajaonarimam­pianina a remercié le Père Pédro Opéka de la lutte contre la pauvreté qu’il mène. « Le combat ne se fait pas en un jour. Nous avons déjà réalisé plusieurs infrastructures et il nous reste beaucoup à faire, selon les priorités. Je vous invite à vous concentrer sur l’avenir et le développement du pays », lance-t-il.

L'Express de Madagascar

Le 18/08/17

Miangaly Ralitera

8. déc., 2015

Vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous pour visualiser l'article intitulé: "rencontre entre deux humanistes"

 

Rencontre entre deux humanistes