16. avr., 2018

Fondation Air France-Akamasoa : Inauguration d’un « Palais » à Andralanitra

50 000 euros ont été alloués par la Fondation Air France pour réhabiliter le Palais Akamasoa Andralanitra.

La joie et la bonne humeur ont été au rendez-vous à l’Akamasoa Andralanitra hier. La cause, l’inauguration du gymnase. Un bâtiment couvert et répondant aux normes sportifs et dénommé «Palais Akamasoa Andralanitra» remplace l’ancien gymnase qui a été ouvert et délabré. Le Père Pedro de faire savoir que «l’ancien gymnase ne permettait pas aux jeunes et aux enfants d’Andralanitra de pratiquer du sport lors des saisons des pluies». Par ailleurs, «la réhabilitation entre dans le cadre de l’axe stratégique de la fondation en question qui est l’éducation de l’enfance handicapée, en difficulté et malade» selon les dires de Cécile Vick, présidente de la Fondation Air France. Eduquer les jeunes par le sport tel serait donc l’objectif. Ce que le numéro un de l’Akamasoa a confirmé selon lequel «les jeunes ne disposent pas d’assez d’espace pour se cultiver, s’éduquer et s’exprimer, mais surtout de s’amuser (dans le bon sens du terme)». Le Père Pedro d’ajouter que «l’initiative de la réhabilitation du gymnase entend permettre aux jeunes d’avoir un espace leur permettant de s’amuser tout en suivant le droit chemin».

Perspectives. Présente à Madagascar depuis des années, la fondation Air France finance d’autres associations malgaches (environ cinq ou six) par an. D’autres actions sociales sont prévues pour cette année. Entre autres, le don de matériels et équipements scolaires ainsi que des jouets aux enfants de l’Akamasoa prévu pour le mois d’avril 2018 prochain. Outre cette action qui vise spécifiquement l’Akamasoa, un autre projet de dons de vaisselles aux associations partenaires de la Fondation est également  prévu. «Les anciennes vaisselles d’Air France vont être distribuées aux associations travaillant avec la fondation» a expliqué Cécile Vick. Cette dernière d’ajouter que l’Akamasoa est comprise dans la liste des associations bénéficiaires. Il convient de noter que les dons effectués par la fondation proviennent des collectes effectuées auprès des employés d’Air France chaque année. Permettre aux jeunes issus des familles en difficulté de s’épanouir et les éduquer seraient les moyens mis en œuvre par l’Akamasoa pour limiter l’écart qui se creuse  au sein de la  population malgache.

Midi Madagascar

Le 01/03/18

José Belalahy