25. août, 2017

La Commission européenne lance des procédures d’infractions contre 3 pays

La Commission européenne a décidé mardi de lancer des procédures d'infraction contre la Hongrie, la Pologne et la République tchèque pour leurs manquements persistants dans l'accueil des réfugiés.

 "Ces derniers mois, la Commission a appelé à de nombreuses reprises les Etats membres qui n'ont pas encore relocalisé une seule personne, ou qui ne se sont pas engagés à relocaliser des réfugiés, à s'exécuter", indique l'exécutif européen mardi. "Malheureusement, malgré ces appels répétés, la République tchèque, la Hongrie et la Pologne, en violation de leurs obligations légales découlant des décisions du Conseil et de leur engagements envers la Grèce, l'Italie et d'autres Etats membres, n'ont toujours pas entrepris les actions nécessaires." La Commission a dès lors décidé de lancer des procédures d'infraction contre les trois pays.

Le rythme des relocalisations continue par ailleurs à un rythme plus cadencé dans les autres Etats membres de l'UE, comme la Commission l'avait déjà remarqué dans des rapports précédents. L'exécutif européen se réjouit par ailleurs que près de trois quarts des réinstallations promises (16.419 personnes réinstallées sur les 22.504 réinstallations décidées en juillet 2015) aient déjà été réalisées.

Le bilan pour les relocalisations (transferts vers les autres Etats membres de personnes arrivées en Grèce et en Italie) est moins positif, même si 10.300 personnes ont été relocalisées depuis janvier 2017.

Dans un communiqué, le CNCD-11.11.11, la coupole d'associations nord-sud, pointe le mauvais bulletin de la Belgique en la matière, car à moins de trois mois de l'échéance fixée par l'UE, le pays n'a relocalisé en deux ans que 623 demandeurs d'asile sur les 3.812 prévus par l'UE.

7sur7

La Vérité

Le 14/06/17

 

8. janv., 2016