Les billets de la matinale RFM Fm 102

17. nov., 2017

Cela fait quelques semaines qu’on a fêté Lady Di. Aujourd’hui, dans le billet du jour, on va parler de son côté glamour. La princesse Diana a usé de sa garde-robe comme d'un étendard, contribuant à dépoussiérer le vestiaire royal et à inspirer les stylistes 20 ans après sa mort.

Et bien, elle est si influente que ça, même après sa mort ?

Tout à fait, la preuve, une exposition intitulée "Diana: sa vie à travers la mode", est présentée au palais de Kensington jusqu'au 28 février 2018. On dit même qu’elle se servait de la mode pour "envoyer des messages ou promouvoir des causes".

 A ce point-là, d’où vient cet engouement ?

Diana maîtrisait également parfaitement l'art de la tenue adaptée à chaque situation. Par exemple, pour une visite à des enfants à l'hôpital, elle portait des vêtements colorés pour apparaître chaleureuse et accessible. Pour un voyage à l'étranger, elle revêtait des couleurs en hommage au pays visité, comme par exemple une robe à gros pois rouge au Japon en 1986.

 C’est encore plus ou moins à la portée de tous, mais qu’est-ce qui l’a rendu si différente des autres membres de la famille royale ?

Diana n'a pas hésité à se jouer du protocole royal, dénudant ses épaules, portant du noir ailleurs qu'à des obsèques ou revêtant des tenues androgynes comme un smoking assorti d'un nœud papillon. Autre entorse au protocole royal, Diana refusait de porter des gants, pour être plus proche des gens. Quand elle a serré la main d’un malade du SIDA à l’époque où des gens croyaient que cette maladie se transmettait par le toucher, ce fut un geste hautement symbolique.

Et après son divorce, est-ce qu’elle a continué à être aussi glamour ?

Après son divorce, la mue de Diana s'accélère. Elle abandonne les couturiers britanniques pour des maisons internationales telles que Lacroix, Dior ou Chanel. La princesse relègue définitivement au placard chapeaux mous et robes de bal bouffantes, adoptant des tenues plus audacieuses.

Qu’est-ce qui aura le plus marqué le public parmi toutes ces tenues ?

Il y en a plusieurs qui ont marqué le public mais parmi ces tenues figure la robe en velours bleue nuit Victor Edelstein qu'elle avait portée lors d'un dîner à la Maison Blanche en 1985. C'est dans cette robe que la princesse de Galles avait dansé avec l'acteur John Travolta, au rythme de l'hymne disco "You Should be Dancing" du film "La Fièvre du samedi soir". Surnommée la robe "Travolta", elle possède même sa propre page Wikipédia.

Et bien, cette princesse n’a pas encore fini de nous éblouir alors !                                     

16. nov., 2017

Aujourd’hui, on aborde un sujet pratique, ce qu’il faut savoir pour bien choisir un cartable d’écolier plaisant et pratique.

Oui, c’est important, surtout pour les touts petits qui rentrent tout juste à l’école, alors par quel critère on commence ?

Le poids, il faut choisir un cartable léger. Le poids du cartable rempli ne devrait jamais excéder 10% du poids de l’enfant. Le poids moyen d’un enfant en primaire est de 22 kg, son cartable devrait donc peser 2,2 kg, le poids excessif est porté passivement par les cartilages de croissance et les disques intervertébraux. Ce qui pourrait entraver la croissance de l’enfant en plus de le fatiguer.

Ensuite, il faut voir le côté pratique non ?

Oui, optez pour un cartable avec des bretelles larges est parfait car le poids de son contenant est mieux réparti. Bien positionnées sur les épaules, elles permettent d’éviter les frottements. Pour l’intérieur, on conseille deux compartiments peu profonds pour équilibrer le poids. L’idéal est de ranger les livres, classeurs et cahiers dans le soufflet collé au dos de l’enfant. Le deuxième soufflet doit accueillir les fournitures scolaires légères, comme la trousse, la règle...

Il faut que ça soit solide aussi !

C’est bien connu, les cartables sont souvent maltraités, jetés par terre, voire piétinés ! On mise sur la qualité pour éviter de devoir changer en cours d’année. Vérifiez la présence de renforts dans les angles et sous le cartable. Les coutures doivent être renforcées pour éviter que les classeurs ne le transpercent. Regardez aussi la fiabilité du plastique si le sac se ferme avec des clapets. Evitez les scratches, moins efficaces et qui s’usent rapidement.

Un dernier conseil ?

 Le cartable à roulettes est pratique en apparence, mais pèse au moins 1 kg de plus qu’un cartable classique. De plus, il ne roule pas dans les escaliers, raye les murs, et les roulettes extérieures peuvent blesser les autres enfants. Et en le tirant, votre enfant aura son dos constamment en torsion. Le sac en bandoulière n’est pas recommandé car tout le poids se retrouve sur une seule épaule, ce qui provoque un déséquilibre musculaire sur le dos, avec des contraintes localisées sur un seul côté.

Et bien vous savez tout sur les cartables, alors il ne reste plus qu’à faire le bon choix !

 

15. nov., 2017

En France, on a mis en place le permis à point pour responsabiliser les conducteurs, ce n’est pas encore le cas chez nous mais il y a des obligations que chaque utilisateur des voies publiques doit connaître, qu’il soit en France ou ici ! On en parle dans le billet de ce jour !

Allons-y, quelle est la première chose à connaître ?

Il faut vérifier sa voiture avant de partir pour une longue route. Les freins, les pneus, les feux,….. il est important de tout revoir. Si vous ne le faites pas, en France on peut vous retirer des points à votre permis. C’est une question de sécurité pour vous et votre famille.

Oui, c’est très important, et à part ça !

A part ça, tu dois aussi vérifier que tous les papiers liés à ton véhicule sont en règle. Pour cette seconde recommandation, c’est surtout chez nous que c’est le plus utile car entre les permis qui peuvent être falsifiés, les visites techniques négligées et les assurances souvent minimisées, les policiers commencent à être habitués à ces infractions.

Troisième obligations ?

Faire une deuxième vérification en montant en voiture juste avant de partir. Il faut voir si toutes les commandes répondent bien, si tout le monde a bien attaché sa ceinture, si la voiture n’est pas trop surchargée. Surtout si on va faire un long trajet, mieux vaut être prudent si on veut éviter les mauvaises surprises.

Tu as raison, tu en as encore d’autres conseils de ce genre ?

Et bien, après avoir bien vérifié la voiture, il faut faire sa propre mise au point. Voir si on est en état de conduire. Il va sans dire que l’on ne doit pas toucher au volant ni au guidon si on est sous l’influence de quelques substances pouvant altérer nos reflexes. Mais il faut également bien connaitre son itinéraire et ce que cela implique sur la façon de conduire.

Et bien c’est déjà pas mal, t’en as un dernier pour la route ?

Comme dit le proverbe, mieux vaut tard que jamais ! Prendre le temps de vérifier peut retarder votre arrivée à destination mais ça a le mérite de sauver votre vie et celles des autres utilisateurs de la route. Alors, on le dira jamais assez, soyez prudent sur la route car les transports terrestre demeurent toujours en tête de liste des moyens de transports les plus dangereux.

Tout est dit ! Donc, on le répète, soyez prudent sur la route car un accident est vite arrivé.

 

14. nov., 2017

En France, on a mis en place les permis à point pour responsabiliser les conducteurs, ce n’est pas encore le cas chez nous mais il y a des astuces que chaque utilisateur des voies publiques doit savoir, qu’il soit en France ou ici ! On en parle dans le billet de ce jour !

Allons-y, quelle est la première chose à savoir ?

Il faut vérifier sa voiture avant de sortir. Les freins, les pneus, les feux,….. Il est important de tout revoir. Si vous ne le faites pas, en France on peut vous retirer des points de votre permis, et ici, vous aurez une contravention.

Oui, c’est très important, et à part ça !

A part ça, tu dois aussi voir si tous les papiers liés à ton véhicule sont en règle, pour cette seconde recommandation, c’est surtout chez nous que c’est le plus utile car entre les permis qui peuvent être falsifiés, les visites techniques négligées et les assurances souvent minimisées, les policiers commencent à être habitués à ces infractions.

Troisième astuce ?

Faire une deuxième vérification en montant en voiture. Il faut voir si toutes les commandes répondent bien, si tout le monde a bien attaché sa ceinture, si la voiture n’est pas trop surchargée. Surtout si on va faire un long trajet, mieux vaut être prudent si on veut éviter les mauvaises surprises.

Tu as raison, tu en as encore d’autres des astuces de ce genre ?

Et bien, après avoir bien vérifié la voiture, il faut faire sa propre mise au point. Voir si on est en état de conduire. Il va sans dire que l’on ne doit pas toucher au volant ni au guidon si on est sous l’influence de quelques substances pouvant altérer nos reflexes. Mais il faut également bien connaitre son itinéraire et ce que cela implique sur la façon de conduire.

Et bien c’est déjà pas mal, t’en as un dernier pour la route ?

Comme dit le proverbe, mieux vaut tard que jamais ! Prendre le temps de vérifier peut retarder votre arrivée à destination mais ça a le mérite de sauver votre vie et celles des autres utilisateurs de la route. Alors, on le dira jamais assez, soyez prudent sur la route car les transports terrestres demeurent toujours en tête de liste des moyens de transports les plus dangereux.

Tout est dit ! donc, on le répète, soyez prudent sur la route car un accident est vite arrivé.

 

13. nov., 2017

Dans le billet de ce jour, on va parler de ces valeurs qui commencent à se faire rare dans notre société. Il s’agit de la morale, de l’éthique et de la politesse !

Rassure-moi, tu ne vas pas nous faire la morale ?

Non, je vais juste expliquer ce que c’est ! D’une manière générale, il s’agit d’inculquer aux enfants le respect d’eux-mêmes, des autres et de l’environnement. Chacun devrait convenir qu’une telle définition n’a rien de moraliste ou de moralisateur. Par extension, la morale, qu’il faudrait peut-être désigner sous le terme « éthique » pour lui retirer toute connotation religieuse et lui donner une connotation plus laïque, consiste à expliquer aux enfants en quoi il est bien et utile de se montrer polis, ponctuels, tolérants, patients, généreux, modestes, courageux, honnêtes, etc…

C’est vrai que ce sont des choses qui commencent à devenir rare !

C’est pour cela qu’il est important d’en parler, pour faire comprendre à chacun son importance dans notre « vivre ensemble » quotidien. L’éthique et la morale se confondent parfois mais l’essentiel est de retenir tous ces principes qui s’y rapportent.

Et tu parlais de politesse, c’est un concept qui peut différer d’une personne à l’autre alors si tu pouvais commencer par le définir !

La politesse est l’ensemble des règles de courtoisie, des usages sociaux entre personne. Elle peut aussi être considérée comme  les règles de bonne manière, de comportement respectueux d’agir et de parler.

Et je suis tout aussi d’accord pour dire que ces valeurs commencent à se perdre mais la question est pourquoi ?

D’après les sociologues et les experts en matière de politesse et de morale, ce sont les bases de nos sociétés qui ont changé, et cela a changé aussi nos comportements. On est devenu plus individualiste, on ne pense plus à l’autre alors que la politesse, l’éthique et la morale sont des valeurs profondément tournés vers l’autre.

Que faire alors ?

On connait tous ces règles, on sait ce qu’il faut faire, les principes à appliquer c’est « faire aux autres ce que nous voulons qu’ils nous fassent en retour ! ». Avec un peu de bonne volonté on finira par y arriver.