Les billets de la matinale RFM Fm 102

4. déc., 2019

 La criminalité dans le monde

Ce matin, nous allons évoquer la criminalité dans le monde et les luttes que l’on mène pour la combattre.

Très bien ! Quand on parle de criminalité mondiale, on parle de quoi exactement ?

En règle générale, les réseaux de criminalité organisée se livrent à des activités variées dans plusieurs pays. Cela peut comprendre la traite d’êtres humains, le trafic de drogues, le trafic de marchandises et d’armes illicites, les vols à main armée, la contrefaçon et le blanchiment d’argent.

Des réseaux organisés, que signifie cette expression exactement ?

Comme ces crimes s’organisent au niveau mondial, avec des revenus évalués en milliards de dollars, les activités des réseaux criminels se présentent comme celles de sociétés internationales légitimes. Elles s’appuient sur des modèles opérationnels, des stratégies à long terme, des hiérarchies, et même sur des alliances stratégiques, qui servent un seul et même but : générer le maximum de profits avec le minimum de risque. Les membres des groupes de criminalité organisée partagent souvent un lien commun, comme un lien géographique, un lien ethnique, voire un lien de parenté.

Cette relation se fonde sur un lien étroit et indéfectible qui promeut la dévotion et la loyauté.

Et donc, comment lutter contre cela ?

En plus des forces armés et policières de chaque pays, il y a aussi INTERPOL, l’organisation policière internationale, qui travaille main dans la main avec tous les services de police d’INTERPOL  dans tous les pays en vue d’identifier les grandes figures de la criminalité transnationale, les réseaux criminels associés et leurs activités. L’objectif final est de mettre un terme au fonctionnement des organisations elles-mêmes.

Concrètement, comment ils procèdent ?

Ils procèdent à une analyse criminelle en s’appuyant sur les renseignements communiqués par les pays membres et par les partenaires, comme les données biométriques, les images et les associations connues. Ainsi, ils parviennent à dégager une vue globale et à relier, par exemple, les organisateurs, les financeurs, les recruteurs, les distributeurs et les officiels corrompus.

Et ça marche ?

Les rapports d’activités d’Interpol sont visibles sur leur site, on peut dire que l’organisation a démontré son efficacité jusqu’ici. Interpol encourage les services chargés de l’application de la loi, services nationaux et internationaux à échanger leurs données opérationnelles, leurs bonnes pratiques et les enseignements acquis en vue de démanteler des groupes spécifiques.

 

Merci de nous avoir parlé de ce sujet très intéressant.

 

3. déc., 2019

 On a marché sur la lune

La lune sera le sujet de notre billet d’aujourd’hui ! En effet, cette année, le petit pas humain qui était un grand pas pour l’humanité fête ses 50 ans. Certains croient encore à la théorie de l'imposture, montrant à quel point le chemin parcouru était fou, on en parle tout de suite dans notre matinale !

Pourrais-tu faire un bref rappel des évènements avant de continuer !

Le 16 juillet 1969, les astronautes Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins ont décollé à bord de la fusée Saturn V pour se rendre sur la Lune. Quatre jours plus tard, Neil Armstrong et Buzz Aldrin posaient le module lunaire de la mission Apollo 11 sur le satellite de la Terre, devenant ainsi les premiers hommes à y poser le pied. « Un petit pas pour l'Homme, un pas de géant pour l'Humanité ». La très célèbre phrase de l'astronaute Neil Armstrong résonne encore dans la tête de millions de personnes dans le monde, et l'événement de l'alunissage a été à l'époque retransmis dans le monde entier, avec environ 600 000 000 de téléspectateurs et d'auditeurs, avec notamment 36 chaînes de télévision présentes au centre spatial de Houston, dans la salle de presse.

Cet anniversaire ne va sûrement pas passer inaperçu !

La NASA, l’agence spatiale américaine, a célébré le 20 juillet 2019 le moment où des astronautes se sont posés sur la Lune pour la première fois il y a 50 ans, rediffusant en ligne la retransmission originale de cet atterrissage survenu le 20 juillet 1969.

Et 50 après, que nous reste-t-il de cet héritage ?

Les Etats-Unis ont dévoilé leur plan d’exploration spatiale afin de porter plus loin encore l’héritage d’Apollo 11. La NASA enverrait vers la Lune, dans le cadre du projet Artemis 1, le vaisseau spatial non habité Orion à bord du lanceur SLS afin de tester ce système et d’ouvrir la voie à l’alunissage de la première femme et du prochain homme dans cinq ans.

La course dans l’espace continue donc ?

Cela ne s’est jamais arrêté, dans tous les grands pays à travers la station spatiale internationale, et même des particuliers se lance avec l’ambitieux projet Mars d’Elon Musk et son entreprise space X sans compter les nombreuses missions spatiales habitées.

 

Merci de nous avoir partagé ce sujet, quant à nous, nous gardons bien les pieds sur terre.

 

 

 

 

 

 

2. déc., 2019

 Les espèces les plus menacées du monde.

Pour cette nouvelle édition du billet de la matinale, nous allons parler des espèces les plus menacés du monde. Ces animaux

figurent sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation (UICN) qui possède l’inventaire le plus complet du monde sur l’état de conservation des espèces dans le monde.

Bien, on commence par lequel ?                        

Les orangs outans de Bornéo. Trouvés uniquement sur l’île de Bornéo, les orangs outans de Bornéo (Pongo pygmaeus) ont un visage plus large et une barbe plus courte que leurs cousins, les orangs outans de Sumatra. Cette espèce est devenue une espèce en danger de disparition, selon l’UICN, parce que sa population a diminué de 60% depuis 1950. Et, selon Scientific American, de nouvelles projections estiment que leur nombre diminuera encore de 22% d’ici à 2025.

Après ces orangs outans, qu’avons-nous ?

L’ili pika (Ochontanailiensis) est un petit mammifère (seulement 7 à 8 pouces de long) originaire de la chaîne de montagnes Tianshan de la région reculée du Xinjiang en Chine. Vivant sur des parois rocheuses nues en pente et se nourrissant d’herbes à haute altitude, cette petite créature est très rare – il en reste moins de 1.000 dans le monde. Ils sont suivis par les loutres géantesou Pteronurabrasiliensis, présentes uniquement en Amérique du Sud, qui sont les plus grandes loutres au monde, certaines atteignant jusqu’à trois mètres. Bon nombre de leurs habitats aquatiques (rivières et lacs) ont été dégradés et détruits, entraînant une diminution des populations de poissons dont elles dépendent pour se nourrir.

Les orangs outans, l’ili pika, puis la loutre géantes, qu’y a-t-il ensuite ?

L’amur Léopard ou le léopard solitaire de l’Amur (Panthera pardusorientalis) est l’un des chats sauvages les plus menacés au monde. Il a un pelage orange épais jaune ou rouillé avec de longs cheveux denses et peut peser jusqu’à 55 kilos. Il peut sauter plus de 19 pieds et il peut courir à des vitesses allant jusqu’à 60 km par heure. On ne le trouve plus que dans le bassin de l’Amur, dans l’est de la Russie, après avoir disparu de la Chine et de la péninsule coréenne. Selon le WWF, il reste environ 60 léopards d’Amur dans la nature.

Il y a encore le furet à pieds noirs, le renard de Darwin, le rhinocéros de Sumatra, seul rhinocéros d’Asie à deux cornes, le vautour fauve, les pangolins, la licorne asiatique, le vaquita, le singe-araignée noir du Pérou, le loup rouge,… autant d’espèces qui risquent de disparaître si les hommes ne prennent conscience de la nécessité de protéger la nature.

Exactement, merci de nous avoir parlé de ces espèces, sur ce nous refermons cette rubrique dans l’espoir que ton message soit tombé dans des oreilles attentives.

29. nov., 2019

C’est quoi Netflix ?

Ce matin, nous allons parler de netflix, Il y a quelques années encore, c’est à peine si la majorité des Malgaches connaissaient son existence. Maintenant, tout le monde parle de Netflix, cette chaine qui est devenue un vrai phénomène culturel.

Mais qu’est-ce que Netflix ?

La société Netflix, dont le nom provient de la contraction des termes « Internet » et « flix », expression familière du mot « film », a pour activités principales l'exploitation et la distribution de films et de séries télévisées. Elle a majoritairement recours à la diffusion d'œuvres déjà sorties au cinéma ou diffusées à la télévision. L'entreprise détient aussi les licences de contenus qu'elle distribue en exclusivité appelés « Netflix Original ». En distribuant ces contenus, l'entreprise négocie avec les sociétés de production la diffusion exclusive dans tous les pays et l'absence d'exploitation commerciale en DVD en contrepartie de la couverture des coûts de production. Dans d'autres cas, Netflix acquiert les droits de diffusion d'un contenu en exclusivité sur des marchés où celui-ci n'est pas déjà diffusé, ce qui lui vaut l'appellation de « Netflix Original » sur ce marché.

Comment cette histoire Netflix a commencé ?

Plus ou moins, Netflix a été créée en 1997, ses activités ont commencé avec la fourniture d'un service en ligne de location et d'achat de DVD livrés à domicile puis a proposé la location moyennant un abonnement mensuel. Son service de vidéo-à-la-demande par abonnement commence en 2007. Depuis, l'entreprise s'est lancée dans la distribution d'un grand nombre de films et de séries télévisées pour laquelle elle consacre des investissements de plus en plus conséquents. En 2010, elle s’internationalise en couvrant d’autres pays pour couvrir le monde, en 2016. 2010 est un vrai tournant pour la firme.

Qu’est-ce qui s’est passé en 2010 ?

En 2010, Netflix procède à un changement radical dans sa stratégie de distribution et diversifie ses activités. En 2018, elle projette trois de ses films en avant-première au cinéma avant de les proposer à ses abonnés sur Internet. Cette nouvelle orientation vise à entrer dans le giron de l'Académie des Oscars pour attirer des réalisateurs ou des acteurs prestigieux, qui ne souhaitent participer à des films que s'ils sont susceptibles d'être récompensés. C'est aussi un moyen pour Netflix de radoucir ses relations avec Hollywood et l'industrie cinématographique traditionnelle. En parallèle, Netflix se lance en 2017 dans le développement et l'édition de jeux vidéo avec un premier jeu inspiré de la série Stranger Things.

C’est vrai que Netflix couvre désormais plusieurs domaines et dépasse de loin la simple distribution de vidéo à la demande. Merci de nous en avoir décrit le contour.

 

11. sept., 2019

Le cirque à Madagascar

Le 21 juin dernier, le premier chapiteau de cirque est arrivé à Madagascar et a été installé à Imaintsoanala à Ambohimangakely.

Un cirque à Madagascar ?

En fait, l’idée n’est pas si nouvelle : en 2004, une artiste de cirque française, Virginie LAVENANT a créé la compagnie « l’Aléa des Possibles ». Cette compagnie est née d’une réflexion autour de la dynamisation de la coexistence humaine à travers la valorisation de la diversité culturelle et artistique du monde.
En 2005, à son arrivée à Madagascar, elle a transmis sa passion à des artistes locaux, des animateurs, des enfants issus des quartiers défavorisés et quatre ans plus tard, elle a ouvert la première école de cirque social à Madagascar, « ChapitoMetisy », lieu d’ancrage de l’Aléa des Possibles, implantée dans les locaux du Fokontany de MandilazaAmbatomitsangana, dans un quartier populaire de Tana.

Et ces artistes de cirque, ont-ils déjà participé à des spectacles ?

Bien sûr, depuis 2009, la compagnie compte une vingtaine de circassiens dont certains qui tournent à l’international, d’autres qui sont en formation en France et le reste à Madagascar.
Si on ne les voit pas, c’est parce qu’ils jouent ici et là en s’adaptant aux conditions imposées par le lieu.
D’ailleurs, ils ont récemment joué leur spectacle « Ombre » à l’Institut Français de Madagascar en mars dernier et ont participé au festival IVENCO en août.

Et tout ça sans chapiteau ?

S’il est vrai que, par définition, le cirque, dont le nom venant du latin « circus » fait référence à une enceinte circulaire, est un spectacle vivant populaire organisé autour d’une scène circulaire ; ses caractéristiques ont eu beaucoup d’évolutions dans le temps. Aujourd'hui, le cirque existe sans sa scène circulaire, en salle ou dans des lieux particuliers, aux côtés de pièces de théâtre, de danse, etc.
Mais maintenant, grâce à l’association « Hetsika Madagascar » basée à Nantes, la troupe « L’Aléa des Possibles » a droit à son chapiteau, un cadeau de l’association.

C’est très gentil de leur part. Et concrètement, quels sont les avantages de faire du cirque ?

Le cirque développe une panoplie de compétence, au-delà de la pratique d’habilités du cirque même : il prépare l’enfant à affronter les défis de demain en lui permettant de développer son potentiel.
Une approche multidisciplinaire, ludique et sécurisée pour les enfants afin de favoriser leur développement moteur dont l’agilité, la coordination, l’équilibre, l’orientation spatiale ainsi que leur développement psychosocial comme l’estime de soi, l’expression de soi, la gestion du stress, la confiance en l’autre, la coopération, l’habilité sociale.
Le cirque permet également de stimuler le développement cognitif : mémoire, concentration, perception spatiale, conscience corporelle, habileté de résolution de problèmes, prise de décision, habileté de communication.
Et bien sûr, la pratique du cirque permet d’acquérir endurance, force, puissance et souplesse.

Intéressant… Et comment fait-on pour intégrer cette troupe ?

Au mois, d’octobre, il y aura une formation préprofessionnelle, et ceux qui sont intéressés doivent se renseigner sur le calendrier des auditions qui auront lieu à l’école de cirque à Mandilaza-Ambatomitsangana.

Comme dirait Monsieur Loyal : c’est sous vos applaudissements que nous refermons ce billet !