Les billets de la matinale RFM Fm 102

18. févr., 2019

Aujourd’hui, nous allons évoquer l’éducation à Madagascar.

Par où on commence ?

On commence par un petit rappel sur les changements apportés par le plan sectoriel de l’éducation (PSE), on en a déjà parlé sur nos antennes. Cette année, il n’y a pas encore beaucoup de changement, sauf sur le calendrier et le programme d’anglais qui servira de projet pilote.

D’accord, il paraît que la langue maternelle aura plus de place dans ce nouveau programme et que les écoles privées ne sont pas tellement d’accord !

Oui, et on sait qu’actuellement, il y a une grande différence de niveau entre les écoles privées et publiques. Le problème n’est pas seulement sur la langue utilisée, mais sur les investissements que le nouveau programme implique. L’Etat reste intransigeant et exige que tout le monde se mette au même rang !

Mais les parents aussi se plaignent non !

Oui, car les droits d’inscription ont augmenté à cause de ce nouveau programme. A cela, l’Etat répond que la gratuité annule la valeur de l’éducation, qu’au mieux, les parents et l’Etat se partageront les frais mais l’éducation ne sera pas gratuite ; la raison à cela est que ce nouveau programme va demander beaucoup d’effort à l’Etat donc, la priorité pour l’Etat, c’est d’abord la mise en place du PSE.

Cela ne s’annonce pas très bien on dirait, …

C’est difficile à dire, pour l’instant, on verra d’abord l’adaptation au nouveau calendrier. Et l’évolution du projet pilote. N’oublions pas que l’éducation n’est pas l’affaire d’une seule entité. Elle implique l’Etat, les parents, les élèves et le corps enseignant. Si l’on veut que la machine marche, ces quatre roues doivent fonctionner ensemble car si l’un d’eux cale, rien ne marche.

Donc, comme disent les anglais, « wait and see » ! attendons de voir la suite !

 

 

 

14. févr., 2019

On dit toujours que notre île est très belle, on le prouve encore avec notre billet de la matinale d’aujourd’hui puisque nous allons parler de Nosy Iranja !

Nosy Iranja, qu’est-ce que c’est ?

Nosy Iranja, l’île en forme de T se situe au sud-ouest de Nosy Be, au-delà de la baie des Russes, à environ 27 miles nautiques soit à environ 1h30 en bateau. Cela peut paraître long, au bout d’une heure vous vous direz « elle a intérêt à valoir le coup » puis 15 minutes plus tard vous allez l’apercevoir et vous dire « a oui, elle a l’air sympathique, elle valait peux être le coup » et quand le bateau va accoster là vous allez dire « a oui quand même… j’aurais dû emmener mes bagages… »

Qu’est-ce que cette île a de particulier ?

L’attrait de Nosy Iranja réside dans la beauté du lieu, elle se compose de deux îles qui sont reliées par un banc de sable blanc de 1km totalement submergé en marée haute. La plus grande île abrite un village de pêcheur ou vous dégusterez un magnifique buffet de fruit de mer. La deuxième île est une île privée accessible uniquement à marée basse et abrite un hôtel.

Quoi faire à Nosy Iranja ?

Pour les courageux (et encore !), rentrez dans l’île et montez jusqu’au fort, balade sympathique et jolie point de vue. Autrement, farniente sur la plage, nage et shooting photos pour les adeptes. Vous avez aussi la possibilité comme dit plus haut d’aller voir les tortues sur Iranja-kely, et même y faire de la plongée sous-marine pour voir les fonds marins dans leurs états naturels, ou encore faire du  wind surf et du ski nautique.

Comment s’y rendre ?

L’île est petite, ainsi pas de piste d’atterrissage. Le seul moyen d’accès, la mer ! Vous trouverez plusieurs prestataires à Nosy Be proposant des excursions à la journée en navette rapide, départ le matin vers 8h00 et retour en début d’après-midis vers 15h30.

On vient de trouver une destination idéale pour les prochaines vacances on dirait ! surtout que peu d’entre nous font l’effort de vraiment découvrir tous les beautés cachées de notre île, il n’y a plus qu’une chose à dire, vivement les vacances !

 

11. févr., 2019

Dans le billet d’aujourd’hui, on va parler de la commune rurale d’Ivato. Cette commune est devenue un exemple en matière de développement, on découvrira ensemble ses secrets !

Pour ce qui ne connaissent pas, tu peux nous faire une petite carte d’identité de la commune ?

La commune rurale d’Ivato, c’est 11.64 km2 dont 5km2 occupé par la bani et le rfi (2 casernes militaires), Elle abrite soixante mille habitants répartis dans 6 fokontany : Mandrosoa, Tanambao, Iarivola, Ambodirano, Ankandindravola et Ivato Aéroport.

On parlait de développement, qu’est-ce qui a changé réellement ?

Les rues sont pavées, le service d’assainissement est actif, les transports en commun deviennent plus respectueux, il y a même un numéro vert pour les plaintes des habitants et cerise sur le gâteau, un compte facebook de la commune pour être plus proches des habitants.

Les habitants sont sûrement contents de ces évolutions !

Oui, ces changements leur font plaisir. Et le meilleur semble encore à venir car un grand projet de marché est en cours. En fait, c’est le marché qui est déjà là qui fera peau neuve et les habitants de la commune ainsi que ceux des alentours surtout les commerçants attendent cela avec impatience.

D’accord, mais quel est le secret de cette commune ?

Selon le maire, Hasiniaina Landry RANDRIANARISOA dit Penjy, c’est la détermination et la persévérance, mais aussi, la confiance qui règne entre le maire et ses administrés. Toujours selon lui, jouer la carte de la transparence les rends plus productifs.

Oui mais encore, concrètement, où est-ce qu’il trouve les fonds pour agir ?

Le maire étant convaincu que sa commune est le portail de Madagascar, il n’hésite pas à travailler avec les partenaires de tous bords pour que la première impression que les gens ont en arrivant à Madagascar soit la meilleure possible. C’est pour cela que la rénovation du marché n’est pas un projet communal mais présidentiel. Le maire affirme d’ailleurs que le fait de travailler avec l’Etat n’est pas une question de couleur politique, car l’important, c’est ce qui est bon pour sa commune.

Espérons que d’autres communes suivront cette voie ! ça change des conflits répétés et des mauvaises nouvelles auxquelles les journaux nous ont habitués.

 

7. févr., 2019

Le sujet de notre billet d’aujourd’hui fera plaisir aux dames puisqu’on va parler de cheveux ! on va parler des soins capillaires au naturel pour les cheveux bouclés.

Les cheveux c’est tout un rituel alors par quoi on commence ?

Premièrement, il faut comprendre la nature de vos cheveux. Les cheveux bouclés sont plus fins et plus fragiles que les autres. Ils cassent et se dessèchent facilement. Leur forme elliptique, contrairement à la forme ronde des cheveux raides, empêche le sébum protecteur de se répartir correctement jusqu'aux pointes. Il leur faut donc énormément d'hydratation et de délicatesse pour compenser ce manque naturel de sébum.

D’accord, et ensuite !

Deuxièmement, il faut privilégier les soins à base de plantes, ne contenant ni silicones, ni parabènes, ni alcool, ni sulfates. Cette règle est valable pour tous les type de cheveux, bien sûr, mais les cheveux bouclés sont plus sensibles que les autres à ces ingrédients asséchants ou occlusifs.

Tu as quelques exemples de produits naturels ?

J’ai une petite recette de masque : Chauffe deux cuillères à soupe d’huile d’olive avec une demi-tasse de miel. Masse ce mélange sur le cuir chevelu tout d’abord, puis en allongeant sur les pointes. Couvre les cheveux avec un bonnet en plastique. Laisse passer une demi-heure et lave avec un bon shampoing sans sulfate. Le miel peut légèrement éclaircir la couleur de tes cheveux. Et ça, on peut le faire trois fois par semaine.

Tu as encore d’autres conseils ?

Il faut revoir ses habitudes pendant le lavage et le séchage. Quelques gestes simples font la différence et le résultat est immédiat ! Oubliez bien sûr les instruments de torture tels que le fer à lisser, les élastiques avec bout métal, les brosses ou les peignes aux dents trop serrées. Vous pouvez conserver votre sèche-cheveux mais avec un diffuseur et réglé sur basse température.

Et tu ne nous as pas dit comment on fait pour avoir les boucles !

Avec les bons vieux bigoudis et les rouleaux de nos grands-mères mais aussi, en tressant les cheveux, on peut avoir de belles boucles. Pour avoir du volume, on applique la méthode du scrunching, il s’agit de mettre ses doigts aux racines des cheveux et de les tirer jusqu’à la pointe.

Bref c’est tout un travail qui rendra toute leur beauté à vos cheveux et donc à vous rendre encore plus belle. C’est ainsi que nous refermons ce billet de la matinale.

6. févr., 2019

Que l’on soit fan de foot ou pas, le mondial de foot qui a eu lieu en 2018 n’a laissé personne indifférent. Dans la matinale, nous ne sommes pas en reste, donc aujourd’hui dans ce billet, on va parler du mondial de foot 2018.

 Bon, pour ceux qui ne connaissent le mondial que de nom, peux-tu nous faire un petit rappel ?

Volontiers, il s’agit d’une compétition de football qui se passe tous les quatre ans sous la direction de la FIFA. Après les éliminatoires sur chaque continent, on retient 32 équipes. Elles s’affrontent ensuite pendant les phases finales et le vainqueur remporte la coupe du monde.

Donc la prochaine sera en 2022 ?

Oui. En 2018, c’était en Russie si vous vous souvenez. Avec pour l’affiche du match d’ouverture, la Nouvelle Zélande qui affronta le pays hôte, après une cérémonie d’ouverture qui « dévoila la singularité de la Russie ».

Rappel moi qu’elles étaient les 32 équipes qualifiées ?

Oui, pour l’Europe, il y avait 14 pays : Allemagne, Angleterre, Belgique, Croatie, Danemark ; Espagne, France, Islande ; Pologne, Portugal, Russie (pays hôte), Serbie, Suède, Suisse.  Pour l’Afrique, il y avait : Egypte, Maroc, Nigeria, Sénégal, Tunisie.  Pour l’Amérique du Sud qui abrite de grand pays du foot, il y avait : Argentine, Brésil, Colombie, Uruguay, Pérou.  Pour l’Asie : il y avait: Arabie Saoudite, Australie, Corée du Sud, Iran, Japon.  Et enfin pour l’Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, Costa Rica, Mexique, Panama.

Ça fait déjà beaucoup de pays, on s’attendait à quoi pour cette édition ?

On attendait beaucoup les allemands qui avaient  remporté la dernière coupe du monde, mais ils ont sombré, incapable de sortir de la phase des poules, puis il y avait les portugais champion d’Europe qui furent aussi incapable de sortir de la phase de poule. Les argentins, finaliste de la coupe du monde 2014 se sont péniblement qualifiés pour les huitièmes de finale, mais ils furent battus par une bonne équipe de France au cours d’un superbe match  qui se termina sur le score de 4 à 3 pour les Français Le Brésil de Neymar a déçu, éliminé en huitième par la Belgique. La bonne surprise vint de la Belgique, demi-finaliste et de la Cratie finaliste. Mais c’est surtout la victoire nette de la France par 4 à 2 en finale que l’on retiendra.  

C’est tout un programme ça ! on continuera sûrement à en parler jusqu’à la prochaine coupe du monde en 2022 qui se déroulera au QATAR, vive le foot et vive le sport !