1. juin, 2017

“La filière caprine” à Madagascar

D’abord, Qu’est-ce que la filière caprine?

On entend par filière caprine, l’élevage des chèvres. A Madagascar, c’est la région Androy qui arrive en-tête du classement avec 100.000 têtes répertoriées. Ceci grâce à l’appui du GIZ Madagascar qui est une ONG qui intervient dans l’appui au développement pour le compte de la Coopération Allemande.

L’élevage des chèvres, Est-ce que cela rapporte ?

L’élevage de chèvre permet aux familles d’avoir des compléments de revenus sur la vente des boucs, des cheveaux et du lait de chèvre pour faire des fromages. Donc pour les habitants du sud de Madagascar qui sont confrontés aux problèmes liés à la sècheresse et à la malnutrition, les chèvres sont un bon choix pour avoir quelques revenus.

Mais c’est facile d’élever des chèvres ?

Les ONG qui aident les familles ont importé des chèvres d’une race adaptée aux conditions climatiques du sud de Madagascar. Mais quand la saison sèche arrive, cela reste difficile car le problème de l’eau est important. Les chèvres, qui sont des herbivores, doivent pouvoir boire et manger.

Au-delà de la région du Sud de Madagascar qu’est-ce que la filière caprine peut nous apporter ?

Le marché caprin est vaste, car 60% de la viande rouge consommée dans le monde provient de la chèvre. Madagascar étudie donc la possibilité d’exportation de la viande de chèvre notamment aux Comores et dans les pays arabes qui sont de grands consommateurs de cette viande de chèvre.