8. juin, 2017

Le coton malgache

Depuis la crise de 2002, la situation du coton malgache n’a pas connu de meilleur jour. Dans les années 90, la production malgache avait atteint 25 000 tonnes mais après la crise, ce chiffre a été réduit de moitié et jusqu’ici, rien n’a changé, pire encore, l’année n’a enregistré que 2.500 tonnes.

Pourquoi est-ce que la production ne cesse de diminuer ?

La cause principale vient des mauvaises conditions climatiques mais aussi les difficultés que les paysans rencontrent avec les maladies qui touchent les plantations.

Quelles solutions possibles pour relancer la filière malgache de coton ?

Après une réunion qui a rassemblé les acteurs du coton, il a été décidé que les contrats entre les producteurs et les opérateurs seront mieux règlementé avec l’intervention de la commune. Le projet de développement PIC II (pôles intégrés de croissances et corridor) appuiera aussi les acteurs de ce domaine.

Qu’est-ce que le coton peu nous rapporter ?

Madagascar a besoin d’environ 27.000 tonnes de coton. La transformation génère beaucoup d’emploi. Ce chiffre est loin d’être atteint mais à côté de cela, nous continuons d’exporter une partie de notre production, ce qui nous oblige après d’importer du coton pour satisfaire la demande de notre industrie du coton.

C’est un peu paradoxal non ?

 Oui, et le Ministre de l’industrie et du développement du secteur privé a assuré qu’il allait revoir tout ceci de près car avec environ 200.000 emploi qui s’articule autour du coton, l’importance de la filière est non négligeable. Il affirme également que des mesures seront prises par rapport à la concurrence déloyale et que désormais, les textes en vigueur seront appliqués.

Attendons de voir donc les impacts de ces nombreuses mesures, peut-être que le grand public saura enfin après où vont nos cotons…