29. juin, 2017

L’éclair cessera bientôt d’illuminer les stades

Mauvaise nouvelle, l’éclair cessera bientôt d’illuminer les stades. En effet, le grand Usain BOLT fait ses adieux. Il a fait son dernier tour de piste à Kingston dans son pays natal en Jamaïque.

C’est donc fini, on ne le reverra plus sur la piste ?

Si, on le reverra encore, mais il va bientôt arrêter et c’était la dernière fois qu’il se produisait en compétition dans son pays.

Il prend déjà sa retraite ?

Après 2 records du monde (en 100m et en 200m) et plus de 15 années de carrière internationale, à 30 ans et après huit médailles olympiques. Il se retire sous les feux des projecteurs.

Il fait ses adieux sous les honneurs donc ?

Tout le monde était présent pour lui, 30.000 spectateurs, avec fanfare militaire et tapis rouge. Il a été accueilli par le Premier Ministre jamaïcain Andrew HOLNESS en personne et par le président de la fédération internationale de l’athlétisme, Sebastien COE qui a dit de lui que sa contribution à l’athlétisme fut énorme. Ses amis athlètes sont aussi venu lui rendre hommage, comme l’anglais Mo FARAH, le sud-africain Van Niekerk, ou encore l’américain Allyson Felix. En réponse, il a remercié son public d’avoir été présent depuis 2002 avec son titre mondial chez les juniors jusqu’à son dernier tour de piste.

Il a fait un beau parcours quand même, non ?

Très beau parcours, depuis l’âge de 15 ans où il a remporté le mondial juniors en 200m, il a remporté 8 médailles d’or olympique, 11 titres mondiaux et il a marqué l’histoire avec 7 records du monde. Ce qui fait de lui l’éclair, l’homme le plus rapide du monde.

Et pourquoi va-t-il s’arrêter?

Selon lui, il a atteint son objectif, celui d’être une légende de son sport. Il a travaillé dur pour atteindre ce but et marquer l’histoire, et comme il considère avoir réussi, il préfère s’arrêter en pleine gloire.

Et donc, plus de compétition pour lui ?

Si, il doit encore faire quatre apparitions mais il a voulu marquer ce dernier tour au pays, avec ses proches.

Et où est-ce qu’on pourra le voir ?

A Londres, puis en Ostrava et à Monaco. Cela fait trois rendez-vous à ne pas manquer même s’ils n’ont pas fait autant de bruit que Kingston.

Et c’est avec petite foulée que nous refermons ce billet