4. juil., 2017

Les bédéistes malgaches font recette à La Réunion

Le 7ème art sera au menu de ce billet du jour, car on va parler des BD malgaches qui vont être publiées à La Réunion. En effet, les bédéistes malgaches sont nombreux à y être publiés,

C’est très bien ça, et il parle de quoi les Bédéistes malgaches ?

Ils parlent de Madagascar à travers leurs planches et ça marche ! Leurs écrits semblent intéresser les lecteurs.

Et donc, peux-tu nous en dire plus sur ces BD ?

Il y a d’abord les caricaturistes POV et DWA qui publient « Mégacomplots à Tananarive ». Ils parlent de l’université à travers le parcours chaotique d’un jeune étudiant. Et comme ça a bien marché, ils ont publié une suite qui se passe à Tamatave et ils sont en train de préparer un troisième opus qui s’intitulera « lundi noir sur l’île rouge ».

Et à part eux, il y a qui d’autre ?

Il y a Farahaingo avec « les aventures de Philou et Mimimaki ». L’artiste en est à son deuxième livre car avant ça, il a sorti « Malagasy way of life ». Dans ce second livre, il partage le parcours de deux comparses à travers la RN7.

Et y en a d’autre encore ?

Il y a aussi, Narimalala et Rafally avec « Chapeau Noir TOME 1 ». Ils y racontent l’histoire de deux jeunes amis dont l’un est métis. Les personnages sont mêlés à des affaires d’arnaques en ligne.

Ça fait six auteurs, il y en a encore ?

On ne pourra pas tous les citer mais en dernier, on va citer Tojo et Motus avec le TOME 2, la suite de chapeau noir qui s’appelle  « Tangala / Valin’ady ». L’histoire d’un jeune malgache qui va délivrer sa sœur avant d’effectuer sa vengeance.

Ainsi, le talent de nos auteurs bédéiste est reconnu dans l’île voisine. Se plonger dans un livre nous change des écrans connectés. Je vous invite à la  lecture à l’Alliance Française ou à l’Institut Français de Madagascar, vous pouvez y emprunter livres et bédés.