21. juil., 2017

La vanille de Madagascar

La vanille parfumera le billet de ce jour. La campagne a débuté et c’est parti pour un tour.

La campagne de la vanille a commencé ?

Oui, dans la région de la SAVA qui assure 85% de la production nationale. Malgré quelques problèmes, les producteurs ont commencé la campagne.

Quels problèmes ?

Le cyclone ENAWO qui a affecté les récoltes, le non respect des règles, les vols,… cette année, on s’attend à une baisse de la production en général et même à une baisse de la qualité.

Donc on est à combien de tonnes là ?

Selon les plates-formes qui rassemblent les producteurs, on est à 1500 tonnes. Ce n’est pas beaucoup et d’ailleurs, les acheteurs comme les vendeurs ne se pressent pas même si le début de la campagne a été officialisé.

Et pourquoi ça ?

Il se trouve que les producteurs veulent vendre à 300.000 ar le kilo de la vanille verte alors que le prix indiqué pour l’instant est de 160.000 ar. Du coup, trois semaines après cette ouverture officielle, il n’y a pas encore grand monde et les producteurs préfèrent attendre que le prix soit plus intéressant avant de sortir leur stock.

Pourquoi est-ce qu’ils s’attendent à ce que le prix augmente ?

Certains concessionnaires savent qu’à l’international, le kilo de la vanille peut aller jusqu’à 400 $ le kilo, ce qui est 10 fois plus cher que le prix proposé. Cela fait beaucoup de marge pour les collecteurs et donc, cette attente est compréhensible.

Surtout que la vanille malgache a une bonne réputation.

Oui, les producteurs le savent et ils le réaffirment. Cela est dû au fait que notre vanille est encore à l’état sauvage, ce n’est pas une culture industrialisé. C’est pour cela que son essence est très recherché. La vanille malgache est parmi les meilleurs du monde du point de vue de la qualité.

Et sur cette note parfumée…