24. juil., 2017

Le lambamena de Madagascar

Un peu de tradition pour le billet de ce jour. Nous évoquerons un sujet qui rappelle la culture malgache par excellence est qui est le lambamena. C’est la soie malgache.

Mais c’est quoi exactement le lambamena ?

A l’origine, c’est le tissu qui sert à ensevelir les morts selon la tradition malgache. Mais actuellement, ce tissu subit une petite révolution et se décline sous plusieurs articles.

Et qu’est-ce qui le rend si particulier ?

Il est tissé à la main et les fils sont fait avec la soie fabriquée par les vers à soie. Chez nous, le mode de fabrication de ce tissu n’a pas changé depuis la nuit des temps. On commence par élever les vers à soie, puis quand ils produisent les fils, il faut les récupérer et les enrouler avant de les tisser pour en faire des tissus.

Ça a l’air compliqué ?

Assez, c’est pour cela que le métier de tisserand relève d’un savoir-faire ancestral et en général, ce savoir-faire se transmet en famille ou entre voisins. Et c’est pour cela aussi que le lambamena est qualifié de tissu noble car il faut du travail et du temps pour le réaliser.

D’accord, et donc, maintenant, même les vivants peuvent le porter ?

Oui, et pour faire la différence, on l’appelle « lamba landy » pour les vivants. Ce n’est pas si nouveau que ça, plusieurs personnes le portaient déjà avant mais la généralisation s’est faite depuis ces 20 dernières années. On le porte sur les épaules, ou un peu comme les châles  mais même la façon de le porter signifie beaucoup de chose donc il faut savoir le faire. Et il y a aussi des robes ou des chemisiers pour homme.

Et ça se trouve où, si on veut en acheter ?

A côté de l’hôpital HJRA à Anosy, il y a plusieurs vendeurs, sinon il y a des boutiques spécialisées aussi.

Mais cela ne doit être cher ?

C’est vrai que le prix est un peu plus cher que les autres tissus mais le fait est que c’est un tissu particulier qui vaut son prix… c’est une façon d’aller la tradition et la modernité.