27. juil., 2017

Les nouveaux billets à Madagascar

Dans ce billet de ce jour, nous allons évoquer les nouveaux billets qui viennent tout juste de sortir des banques. Jusqu’ici, l’accueil est assez mitigé, nous n’allons pas entrer dans ce débat du « on aime ou on n’aime pas » car, les goûts et les couleurs, ça ne se discutent pas. En revanche, nous allons parler des réelles conséquences de l’arrivée de ces nouveaux billets du point de vu purement impartial.

D’accord, alors, qu’est-ce que ces nouveaux billets vont nous apporter ?

Eh bien, la première nouveauté, c’est l’arrivée du billet de 20.000 ar, et à l’heure actuelle, c’est la plus grosse coupure au monde. C’est vrai qu’on est encore loin de l’absurdité zimbabwéen d’il y a quelques années avec les coupures à 7 ou 8 chiffres mais, 20.000ar, c’est quelque chose ! Sachant que la majorité des malgaches vivent avec un quart de ce somme dans une journée, la première difficulté liée à ce billet sera un problème de transaction.

C’est-à-dire ?

Cela veut dire que si tu tends un billet de 20.000 ar pour t’acheter un paquet de chips à 500 ar, le commerçant va faire une grosse grimace avant de te rendre la monnaie, s’il accepte même la transaction, ce qui n’est pas certain..

Mais, on a dit que les 20.000ar ne seront pas donnés à tout le monde ?

Oui, il parait qu’ils vont servir uniquement aux grosses transactions, on les appelle « des coupures de thésaurisation », ça veut dire des coupures pour garder l’argent et non pour le faire circuler, un peu comme les billets de 500 euros. Mais tôt ou tard, cela finira par circuler partout et c’est inévitable.

Et on dit aussi que notre monnaie perdrait de sa valeur avec les nouveaux billets, c’est vrai ou faux ?

La valeur de notre monnaie est définie par plusieurs paramètres puisqu’on applique un taux de change fluctuant suivant le marché interbancaire des devises. Les responsables affirment qu’il y a des méthodes qui permettent de veiller à ce que notre monnaie ne perde pas sa valeur donc, attendons de voir.

Et le blanchiment d’argent, on dit aussi que ce sera plus facile avec ces nouveaux billets ?

Plusieurs experts ont dit que c’est fort possible, car avec les grosses coupures, il est plus facile de faire circuler une grosse somme d’argent. Cette crainte est justifiée car si les autres pays ont décidé de supprimer les grosses coupures, le risque de blanchiment d’argent est le premier motif évoqué. Mais encore une fois, nous avons une institution qui lutte contre ça donc, attendons de voir les mesures qu’elle va proposer.