4. août, 2017

De la SAVA à Diégo-Suarez, la région Nord de Madagascar

Le billet de ce jour sera centré sur la région Nord de Madagascar. De la SAVA à Diégo, cette région a un potentiel insoupçonné, un potentiel que l’on va découvrir ensemble.

De quel  genre de potentiel parle-t-on ?

L’économie des produits tropicaux d’abord, avec le cacao et la vanille qui s’exportent très bien, mais il y a aussi le café.  Et sais-tu comment se récolte le cacao ?

Il pousse sur des cacaoyers non ?

Oui, et ce qui rend notre cacao si spécial, c’est que les cacaoyers sont à l’état sauvage. Imagine, des grands arbres au milieu d’une forêt avec des parfums de cacao qui embaume l’atmosphère ! C’est pareil avec les odeurs de vanille là où elle est cultivée.

Mais il y a aussi l’économie du tourisme dans cette région de le grande île !

Oui, car  il y a aussi de très beaux sites comme les Tsingy d’Ambilobe et les Tsingy rouges 80 km avant Diégo-Suarez. Il faut découvrie Anivorano et son lac sacré avec sa légende des « crocodiles humains ».

Comment ça ?

Une légende locale voudrait qu’un voyageur ait maudit les ancêtres de cette localité en plongeant la ville sous l’eau après que ces derniers aient refusé d’étancher sa soif. Malédiction qui a eu pour effet de transformer les habitants de l’époque en crocodile. Et du coup, la population d’Anivorano vénère les crocodiles de ce lac.

Et bien, c’est toute une histoire ça !

Et c’est aussi à Anivorano qu’on trouve beaucoup de corossols, ce fruit exotique auquel on prête de nombreuses vertus.

Mais la route vers le nord ne s’arrête pas là ?

Certainement pas. Après ce passage par le lac, il faut se préparer à la longue traversée du massif d’Ankaranana, montagne imposante avant d’arriver à Diego !

Diego, c’est une ville importante ?

Diego-Suarez et aussi appelé Antsiranana. C’est la plus grande ville du nord de Madagascar et le troisième port de la Grande île. Ses habitants s'appellent les Antsiranais. Son aire urbaine est estimée à 257 163 habitants en 2014. La ville est aussi célèbre pour ses plages et les histoires qu’elle renferme. Car c’est dans cette partie de Madagascar que l’explorateur Diégo Diaz a jeté l’ancre au 16ème siècle, d’où le nom de Diégo-Suarez. La ville elle même compte environ 105 000 habitants.Bien qu'elle soit censée être la capitale de l'ethnie Antakarana, « ceux des falaises », Antsiranana est une ville cosmopolite. Allez à la découverte du Nord.